Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 31 décembre 2013

Sud Soudan : Ouverture de pourparlers

Des pourparlers entre le gouvernement du Sud Soudan et les rebelles doivent s’ouvrir aujourd’hui dans la capitale éthiopienne, Addis Abeba. Hier, le Président ougandais Yoweri Museveni a menacé les rebelles d’engager une action militaire s’ils ne parvenaient pas à trouver un accord de cessez-le-feu d’ici mardi, et à ouvrir des pourparlers.

Riek Machar, l’ancien Vice-Président renvoyé en juillet et accusé d’être derrière la tentative de coup d’Etat qui a déstabilisé le pays, a annoncé l’envoi d’une délégation. Il a aussi revendiqué la prise par ses troupes de la ville de Bor. Il avait auparavant demandé la libération de 11 détenus accusés d’être co-conspirateurs avant l’ouverture des négociations. Il a par ailleurs toujours nié le complot.

Depuis le début des hostilités dans la capitale, Juba, il y a plus de deux semaines, 1000 personnes au moins sont mortes, et 121 600 ont fui leur foyer.

Syrie : L’échéance sur le désarmement manquée

Les préoccupations de sécurité et les contraintes bureaucratiques expliquent que le gouvernement du Président syrien Bachar el-Assad ait manqué l’échéance qui était fixée pour retirer du pays les substances chimiques toxiques, dans le cadre d’un effort coordonné par une partie de la communauté internationale pour démanteler l’arsenal d’armes chimiques. Le mauvais temps et la coordination à mettre en place expliquent aussi le retard pris.

La Syrie a accepté le démantèlement de son arsenal d’armes chimiques sur proposition de la Russie et avec l’accord des Etats-Unis, à la suite d’une attaque au gaz sarin le 21 août, imputés par les pays occidentaux à l’armée syrienne.

Damas avait accepté de transporter ses substances chimiques “les plus critiques” dans le port de Latakia, sur la Méditerannée d’ici le 31 décembre. Elles doivent être détruites à l’étranger, loin des zones de guerre.

L’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (O.I.A.C.) s’est pourtant dite confiante dans les progrès faits.

Israël libère 26 prisonniers palestiniens

26 Palestiniens ont été libérés de prison par Israël. Cette remise en liberté s’inscrit dans le cadre d’un accord obtenu par les Etats-Unis pour rouvrir les pourparlers entre Palestiniens et Israéliens. Israël a approuvé leur libération samedi, mais elle n’est effective qu’aujourd’hui car il fallait laisser le temps aux familles des victimes de faire appel.

Les Palestiniens libérés sont rentrés dans la bande de Gaza et en Cisjordanie ; ils étaient emprisonnés pour meurtre ou tentative de meurtre avant les accords d’Oslo de 1993 et ont fait entre 19 et 28 années de prison. Ils représentent la troisième tranche des 104 prisonniers qui doivent être libérés.

Les Palestiniens ont célébré la libération des prisonniers comme une victoire sur Israël, au grand dam des familles des victimes.

Poutine veut “anéantir” les terroristes

Le Président russe Vladimir Poutine a appelé à “anéantir” les terroristes alors que deux bombes ont explosé dans la ville de Volgograd en 24 heures. Ces attentats ont suscité une grande inquiétude alors que les Jeux Olympiques doivent avoir lieu en Russie, dans la ville de Sochi.

Poutine a pris la présidence de la Russie il y a 14 ans lorsque Boris Elstine s’est retiré et en a fait son successeur. Il n’a jamais réussi à endiguer les réseaux terroristes islamistes actifs dans le Nord Caucase.

Share on Twitter    Share on Facebook