Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Lundi 30 décembre 2013

Russie : Deuxième attentat suicide à Volgograd

Un attentat-suicide contre un bus a fait 14 morts et au moins 28 blessés à Volgograd, une ville du Sud de la Russie. Hier, dans la même ville, un attentat-suicide avait frappé un train. Il s’agit donc de la deuxième attaque en deux jours. Les attentats n’ont pas été revendiqués. A quelques semaines des Jeux Olympiques (J.O.) d’hiver qui se tiennent dans la ville de Sochi, ces attentats font craindre une mobilisation de terroristes islamistes tchéchènes. Dans une vidéo postée en juillet sur internet, le leader des insurgés tchéchènes avait appelé à l’utilisation d’une “force maximale” pour s’opposer au déroulement des J.O.

Le Président russe Vladimir Poutine, qui a tenté de donner des gages de sécurité et de liberté d’expression à la communauté internationale en libérant l’ancien magnat de l’indutrie pétrolière Khodorkovsky et d’autres prisonniers politiques comme les Pussy Riots, a annoncé un renforcement de la sécurité. Il ne s’est pas encore exprimé publiquement à la suite des attentats.

Irak : Démantèlement du camp de protestation de Ramadi

Les forces de sécurité irakiennes ont démantelé le camp de protestation de Ramadi, une ville à l’Ouest de Bagdad, sur la route vers la Jordanie. Le Ministre de la Défense avait déclaré que les leaders Sunnites et les clercs avaient donné leur accord au démantèlement du camp installé depuis un an. Mais des tirs ont fusé, et on compte au moins 13 morts.

Les Sunnites demandent la démission du Premier Ministre chiite Nouri Maliki et dénoncent la discrimination dont ils sont victimes dans le pays, notamment par le biais des lois antiterroristes qui les prennent tout particulièrement pour cibles. Selon les Nations Unies, plus de 7150 civils et 950 policiers sont morts depuis le mois de janvier dernier, ce qui constitue le chiffre le plus élevé depuis 2008.

Maliki a déclaré avant l’opération de démantèlement que le camp était “devenu le QG de la direction d’Al Qaïda”.

RDC : Des combattants attaquent l’aéroport et la télévision

En République Démocratique du Congo (R.D.C.), des combattants ont attaqué l’aéroport, une base militaire et les locaux de la télévision, dont ils ont pris le contrôle, prenant les reporters en otage. Deux hommes en armes sont apparus devant la caméra adressant un message politique contre le gouvernement congolais et le Président de la R.D.C. Joseph Kabila : “Gideon Mukungubila est venu vous libérer de l’esclavage du Rwanda”, auraient-ils dit.

A Kinshasa, les rues se sont vidées et les commerçants ont tiré le rideau. Les attaquants de la télévision étaient armés de couteaux et de machettes. L’armée congolaise a contre-attaqué : 46 combattants ont été tués et 10 capturés. Selon le gouvernement, il y a une centaine d’attaquants.

Une autre attaque a eu lieu dans la ville de Lubumbashi, dans une région riche en ressources minérales.

Egypte : Arrestation de 4 journalistes d’Al Jazeera

La police égyptienne a arrêté hier quatre journalistes d’Al Jazeera basés au Caire. La chaîne qatari a demandé leur libération immédiate. Le Ministre de l’Intérieur a justifié leur arrestation en les accusant d’avoir tenu des réunions secrètes avec les Frères musulmans, désormais considérés comme une organisation terroriste. Il a aussi reproché à Al Jazeera de diffuser des informations qui “portent préjudice à la sécurité nationale”.

Selon les ONG des droits humains, les conditions d’exercice du métier de journaliste se sont détérioriées en Egypte depuis l’éviction du Président Mohamed Morsi, le 3 juillet dernier. L’ONG américaine, the Comittee to Protect Journalists, a publié un rapport qui qualifie l’Egypte de l’un des pays où le plus de journalistes meurent dans leur travail.

Share on Twitter    Share on Facebook