Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Jeudi 26 décembre 2013

Thaïlande : Violentes manifestations

En Thaïlande, un policier a été tué et au moins 119 personnes blessées à la suite d’affrontements entre les forces de police et les manifestants à Bangkok, alors que le gouvernement a rejeté un appel à repousser les élections législatives désormais prévues pour février.

Les affrontements ont eu lieu lorsque des manifestants ont essayé de forcer un barrage policier pour accéder à un stade sportif où les parlementaires des différents partis se rendaient pour s’inscrire sur les listes d’éligibilité. La procédure d’enregistrement ne semble pas avoir été affectée par les violences à l’extérieur, mais certains parlementaires ont quitté le stade en hélicoptère.

Ces affrontements sont la première irruption de violence en deux semaines de manifestations quotidiennes. Il s’agit du plus gros soulèvement depuis celui de 2010 où plus de 90 civils avaient été tués.

Egypte : 5 blessés dans une explosion

Cinq personnes ont été blessées au Caire lorsqu’un bus est passé à proximité d’une zone piétone. Cet attentat a lieu alors que le gouvernement considère depuis hier la confrérie des Frères musulmans comme une organisation terroriste. Au moins 16 membres des Frères musulmans ont été arrêtés au motif qu’ils appartiennent à une organisation terroriste. Une deuxième bombe installée sur un panneau publicitaire a été désamorcée.

Mardi, 16 personnes ont été tuées et plus de 100 blessées dans une attaque à la voiture piégée près d’un bâtiment dans la ville de Mansoura, au Nord du pays. Les attentats se sont multipliés depuis l’éviction, le 3 juillet, par l’armée, du Président Mohamed Morsi, élu en juin 2012. Le gouvernement a accusé les Frères musulmans, qui ont nié toute implication. L’attentat a été revendiqué par un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, Ansar Beit al-Maqdis.

RDC : 40 morts après une attaque rebelle

Au moins 40 civils ont été tués hier dans l’Est de la République Démocratique du Congo (R.D.C.) lors de l’attaque d’un groupe rebelle, le ADF-NALU. Le groupe ADF (Allied Democratic Forces) est apparu en 1990 en opposition au gouvernement ougandais, et s’est allié à la NALU (National Army for the Liberation of Uganda). Au milieu des années 2000, il a été chassé d’Ouganda, mais ce n’est que cette année qu’il a commencé à attaquer la région du Nord-Kivu. Le groupe compte 1400 combattants environ, et a kidnappé environ 300 civils congolais l’an dernier.

Sud-Soudan : Tentative de médiation des pays africains

Le Président kenyan Uhuru Kenyatta et le Premier Ministre éthiopien Hailemariam Desalegn ont rencontré le Président sud-soudanais Salva Kiir pour tenter de trouver une issue à la crise que traverse actuellement le pays depuis une tentative de coup d’Etat le 15 décembre, que le Président impute à son ancien Vice-Président Riek Machar.

Le gouvernement a fait savoir qu’il n’avait pas l’intention de négocier tant que Machar ne renoncerait pas à la rébellion. Mais le gouvernement n’a pas établi de contact formel avec Machar.

Les troupes gouvernementales tentent de reprendre le contrôle de Bentiu et des combats ont aussi été rapportés dans la ville de Malakal. Ces deux villes sont des endroits stratégiques pour la production du pétrole.

La Chine a indiqué qu’elle allait dépêcher un envoyé spécial pour tenter de mettre fin au conflit où près de 1000 personnes ont déjà péri.

Share on Twitter    Share on Facebook