Our daily editions ended December 31, 2013.

We’re evaluating the lessons from the past eighteen months and the current Evening Edition model. Thank you for your support.

Wednesday, December 18, 2013

Morsi et d’autres Frères musulmans accusés de terrorisme

En Egypte, le procureur a dévoilé les charges qui pèseront contre le Président évincé le 3 juillet, Mohamed Morsi, et 34 autres Frères musulmans : ils sont accusés d’avoir conspiré avec des organisations étrangères – le Hezbollah libanais et le Hamas palestinien – pour commettre des actes terroristes en Egypte.

Morsi et deux autres personnes, dont le chef des Frères musulmans Mohammed Badie, sont accusés d’avoir révélé des secrets d’Etat à un pays étranger, d’avoir financé le terrorisme, et d’avoir organisé des entraînements militaires qui ont sapé la stabilité et l’indépendance de l’Egypte.

Le mois dernier, Morsi a déjà comparu devant la justice pour incitation à la violence lors des manifestations de l’an dernier devant le Palais présidentiel, où sept personnes étaient mortes.

Les accusations formulées aujourd’hui font encourir aux inculpés la peine capitale. Le procès doit reprendre le 8 janvier. Mais Morsi comparaîtra dès le 23 décembre pour une accusation de fraude liée au programme économique et social des Frères musulmans.

Sud Soudan : La violence s’étend hors de la capitale

Les affrontements entre milices se sont étendus dans la province de Jonglei, une zone rurale, et font maintenant peser la menace d’un conflit plus large. Cette escalade de violence survient alors que les diplomates des Nations Unies affirment que plus de 500 personnes ont été tuées depuis dimanche. Les premières manifestations de violence ont eu lieu dimanche à Juba, la capitale, peu avant que le Président Salva Kiir annonce qu’une tentative de coup d’Etat avait été déjouée. Il a imputé cette tentative de coup d’Etat à son ancien Vice-Président, Riek Machar.

Machar a nié toute tentative de coup d’Etat et justifié sa fuite par la traque et la manipulation dont il est l’objet.

Au moins dix responsables politiques haut placés ont été arrêtés depuis dimanche, dont six membres du gouvernement. Les tensions se sont accrues au Sud Soudan depuis le renvoi du précédent gouvernement et de Machar en juillet dernier. Machar accuse Kiir d’être dictatorial. Il a affirmé sa volonté de se présenter aux prochaines élections présidentielles en 2015.

Inde : Les parlementaires demandent une action contre les Etats-Unis

Les parlementaires indiens ont vigoureusement protesté contre l’arrestation et le mauvais traitement subi par l’une des diplomates indiennes en poste à New York. La Vice-Consule générale Devyani Khobragade a été arrêtée, menotée et a fait l’objet d’une fouille nue. Elle était accusée de fraude au visa et de sous-payer l’une de ses employées, qui avait porté plainte. Devyani Khobragade a comparu vendredi dernier devant un tribunal new-yorkais et a été relâchée sous caution.

Hier, le Premier Ministre indien Manmohan Singh a qualifié le traitement dont la diplomate a fait l’objet de “déplorable”.

Ce matin, plusieurs députés de l’opposition ont appelé le gouvernement à prendre des mesures contre les Etats-Unis : l’Inde devrait “insister pour faire en sorte d’être traitée d’égale à égal avec les Etats-Unis”, a ainsi déclaré un membre du principal parti d’opposition.

Ukraine : L’argent russe au secours de Kiev

Alors que la décision ukrainienne il y a un mois de suspendre la signature d’un accord d’association avec l’Union Européenne (U.E.) a déclenché les manifestations les plus spectacultaires dans le pays depuis la Révolution Orange de 2004, le Premier Ministre Mykola Azarov a déclaré à ses ministres que l’accord d’aide signé avec la Russie avait permis au pays d’éviter la faillite.

La Russie a en effet accepté d’acheter pour un montant de €11mds ($15mds) des bons du Trésor ukrainiens, et de baisser le prix du gaz, de €291 ($400) pour 1000 mètres cube de gaz à €195 ($268,5). L’Ukraine doit faire face à un déficit extérieur de €12,3mds ($17mds) l’an prochain pour pouvoir rembourser ses dettes.

L’opposition ukrainienne a demandé ce que l’Ukraine avait promis en échange. Les opposants et les manifestants dans la rue reprochent au Président Viktor Yanukovitch d’avoir vendu le pays à la Russie, et appellent à sa démission ainsi qu’à celle du gouvernement.

Share on Twitter    Share on Facebook