Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mercredi 11 décembre 2013

Ukraine : Les policiers battent en retraite

Après avoir avancé cette nuit vers des camps des manifestants sur la place de l’Indépendance, centre de ralliement des mouvements de protestation organisés en Ukraine pour dénoncer la corruption du pouvoir et demander un rapprochement avec l’Union Européenne (U.E.), les policiers ont battu en retraite ce matin. Ce mouvement suggère qu’ils n’avaient pas l’autorisation de faire usage de la force contre les manifestants alors même que leur avancée dans la nuit représentait la tentative la plus audacieuse pour reprendre l’espace aux opposants.

Sur la place de l’Indépendance, figures politiques de l’opposition, dignitaires religieux et pop stars ont appelé à éviter le bain de sang. Vitaly Klitschko, l’opposant politique champion de boxe, a néanmoins souligné que les événements de la nuit avaient “fermé le chemin du compromis”. Le Président Viktor Yanukovitch ne comprend manifestement que “l’usage de la force”, a-t-il dit.

Les manifestations ont commencé il y a quelques semaines, après le rejet par le gouvernement ukrainien d’un accord d’association avec l’U.E., signifiant ainsi une volonté de se rapprocher de la Russie.

Thaïlande : Risque d’escalade entre partisans et opposants de la PM

Les chemises roses – les partisans de la Première Ministre Yingluck Shinawatra – ont menacé de descendre à leur tour dans la rue pour s’opposer aux “jaunes”, opposants politiques du gouvernement en place, et qui rassemblent une large frange de l’élite sociale du pays.

Longtemps pacifiques et sans victimes, les manifestations, qui ont commencé il y a plus d’un mois, ont été marquées par la mort de cinq personnes, tandis que plus de 300 autres ont été blessées lors des mouvements d’occupation des bâtiments publics.

L’un des principaux leaders de l’opposition, Suthep Thaugsuban, a créé la surprise en démissionnant de son poste de parlementaire pour rejoindre les manifestants dans la rue. Il a appelé les policiers à arrêter Yingluck Shinawatra pour trahison, ordonné aux fonctionnaires de lui rendre des comptes à lui plutôt qu’au gouvernement, et enjoint à la mise en place de “forces de maintien de la paix” citoyennes, pour remplacer les policiers.

La justice indienne fait marche arrière sur la décriminalisation de l’homosexualité

En Inde, la Cour Suprême a rendu une décision controversée qui revient à criminaliser de nouveau l’homosexualité, en cassant une décision de la Haute Cour de New Delhi qui décriminalisait les relations sexuelles entre adultes de même sexe consentants.

Toujours en vigueur, le Code Pénal indien, qui date de 1860 et de l’occupation britannique, interdit “les relations charnelles non naturelles entre deux personnes ou avec des animaux”. En 2009, la Cour de New Delhi avait jugé cette disposition liberticide et contraire à la Constitution.

La Cour Suprême vient de décider qu’un tel changement ne peut se faire que par voie législative, et non judiciaire.

Dans les pratiques, les L.G.B.T. (lesbiennes gays bi-e-s trans) indiens craignent que la policie ne se serve de cette disposition à nouveau en vigueur pour les harceler et leur extorquer de l’argent, comme c’était le cas avant 2009.

La NSA et le GCHQ ont utilisé les cookies de Google pour rassembler des informations

Ce sont les dernières révélations rendues publiques des dossiers transmis par le lanceur d’alerte Edward Snowden aux journalistes : l’Agence Nationale de Sécurité américaine (N.S.A.) et son homologue britannique, le Government Communications Headquarters (G.C.H.Q.), ont utilisé les cookies – ces petits moteurs qui permettent d’enregistrer des informations sur les utilisateurs d’internet – pour récolter des informations sur ces utilisateurs.

Google n’a pas encore commenté, mais la nouvelle risque d’accroître les tensions entre le géant américain et les autorités du pays. Le P.D.G. de l’entreprise Eric Schmidt a déclaré la semaine dernière que Google avait envisagé de déménager ses serveurs à l’étranger à la suite de précédentes révélations, mais que cette solution, jugée peu pratique, avait été abandonnée.

Share on Twitter    Share on Facebook