Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Vendredi 29 novembre 2013

Thaïlande : Les manifestants appellent l’armée à prendre position

Alors que les manifestations se poursuivent depuis maintenant un mois en Thaïlande pour demander non seulement le départ de la Première Ministre Yingluck Shinawatra, mais aussi la fin du système Thaksin – du nom du frère de Yingluck, accusé de corruption -, les manifestants ont appelé l’armée à “prendre position” dans la crise actuelle.

Ils ne sont pas jusqu’à aller demander un coup d’Etat, mais leur appel, exprimé dans une lettre adressée au chef de l’armée, est lourd de symbole dans un pays qui a connu 18 coups d’Etat militaires ou tentatives de coups d’Etat militaires depuis les années 1930. Le dernier en date, en 2006, avait justement conduit à l’éviction du pouvoir de Thaksin Shinawatra.

Interrogée sur l’organisation d’élections anticipées, la Première Ministre a répondu qu’elle ne pensait pas que c’était la solution à la crise que traverse le pays. Elle a pour l’instant refusé le recours à la force à l’encontre des manifestants pour éviter l’escalade et le bain de sang. Les manifestations et occupations de bâtiments publics qui se déroulent actuellement sont pacifiques.

Nouvel incendie dans une usine textile au Bangladesh

Alors que l’industrie textile au Bangladesh, et les entreprises occidentales qui s’y approvisionnent, ont déjà fait l’objet de très nombreuses critiques à la suite d’accidents mortels qui ont frappé le secteur, un nouvel incendie a eu lieu aujourd’hui dans un bâtiment, à Gazipur, à 40 km au Nord de la capitale, Dhaka. Aucune victime n’est pour l’instant rapportée, mais les pompiers continuent de lutter pour maîtriser le feu qui s’est étendu aux bâtiments voisins.

En avril dernier, 1100 personnes étaient mortes dans l’effondrement d’une usine textile.

L’incendie qui s’est déclenché aujourd’hui touche une usine qui fournit les marques américaines comme American Eagle Outfitters, Gap, Walmart, mais aussi Marks & Spencer ou Zara. Il s’agit de l’une des dix plus grosses usines textiles du pays, qui emploie 18 000 personnes.

Les récentes mobilisations des travailleurs et des syndicats de l’industrie textile du Bangladesh, qui emploie 4 millions de personnes au total, ont tenté de mettre la pression au gouvernement et aux employeurs pour améliorer les conditions de travail et de salaire.

Egypte : Violentes manifestations après la condamnation de 21 manifestantes pacifiques

Des affrontements ont éclaté en Egypte entre policiers et manifestants mobilisés pour dénoncer le verdict qui condamne à 11 ans de prison 21 femmes – la plus jeune est âgée de 15 ans – qui ont manifesté pacifiquement ce mois-ci en soutien au Président évincé le 3 juillet dernier, Mohamed Morsi. Les manifestantes ont été condamnées hier alors que leur action était pacifique : elles avaient formé une chaîne humaine et avaient distribué des flyers.

Les organisations des droits humains ont condamné le verdict, dans lequel elles voient une tentative plus forte encore d’étouffer les mouvements de protestation de la part d’un gouvernement intérimaire dominé par l’armée.

Une nouvelle loi interdit les rassemblements de plus de dix personnes qui ont lieu sans autorisation.

ONU : Une génération d’enfants sacrifiée dans la guerre civile syrienne

Un rapport de l’O.N.U. dénonce le sacrifice d’une génération d’enfants syriens privés d’éducation en raison de la guerre civile qui ravage leur pays depuis plus de deux ans et demi. Plus de la moitié des 2,2 millions de refugiés syriens sont des enfants, avertit l’O.N.U. Outre les atteintes à leur bien-être physique et psychologique, près des 300 000 enfants vivant au Liban et en Jordanie pourraient ne plus avoir accès à l’éducation d’ici la fin de l’année.

De plus en plus d’enfants naissent “sans Etat”, la plupart des pays accueillant les réfugiés échouant à enregistrer les naissances. 77% des 781 enfants de l’échantillon étudié au Liban n’avaient pas de certificat de naissance.

Share on Twitter    Share on Facebook