Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Lundi 25 novembre 2013

Accord fragile sur le nucléaire iranien

Dans les négociations sur le nucléaire iranien, un accord a finalement été trouvé dans la nuit, mais la présentation par le Secrétaire d’Etat américain John Kerry et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif a montré que la compréhension de l’accord sur le droit pour l’Iran d’enrichir de l’uranium n’était pas exactement la même.

Pour l’Iran – et le leader suprême l’ayatollah Ali Komeyni s’est félicité de l’accord -, le droit d’enrichir de l’uranium subsiste à terme. Washington a souligné les restrictions à ce droit, et indiqué qu’il serait le résultat de négociations futures. L’Iran doit pour l’instant mettre fin à la construction du réacteur nucléaire Arak, et faciliter les inspections des Nations Unies.

En échange, $7mds de levée de sanctions financières sont prévues. Certaines pourraient être effectives dès le mois prochain.

Israël a qualifié l’accord d’”erreur historique”.

Thaïlande : Les manifestants occupent le Ministère des Finances

Les manifestations se multiplient en Thaïlande : elles ont commencé le mois dernier pour protester contre un projet de loi d’amnistie, mais les manifestants et le Parti Démocrate, dans l’opposition, dénoncent aujourd’hui le régime. Ils accusent la Première Ministre, Yingluck Shinawatra de n’être que la marionette de son frère, Thaksin Shinawatra, évincé en 2006 par un coup d’Etat et qui vit depuis en exil.

Mille manifestants ont pénétré dans le Ministère des Finances, armés de sifflets et de baches en plastique pour s’installer et manger. Hier 150 000 personnes ont manifesté ; c’est l’une des plus grosses manifestations de ces dernières années.

Yingluck a remporté les élections avec le soutien du Nord et du Nord-Est, les régions parmi les plus pauvres du pays. L’élite traditionnelle de Bangkok, des généraux en passant par les conseillers royaux, mais aussi les chefs d’entreprise ne lui ont jamais fait confiance.

Manifestations des pro-Européens à Kiev

Alors que l’Union Européenne (U.E.) a critiqué la pression exercée par Moscou sur le régime ukrainien pour faire échouer l’accord commercial qui devait être conclu entre les deux partenaires, des manifestants ukrainiens pro-Européens se sont rassemblés hier à Kiev. Dans un geste inhabituel et particulièrement fort, le Président du Conseil européen Herman Van Rompuy et celui de la Commission européenne José Manuel Barroso ont dénoncé les pressions russes et rappelé que la proposition d’accord restait sur la table.

De leurs côtés, des manifestants ont installé des tentes sur la place de l’Europe, à Kiev, dans un mouvement qui rappelle celui de la Révolution Orange en 2004. 100 000 personnes étaient présentes selon les organisateurs, 50 000 selon la police. Parmi les manifestants se trouvent des partisans de l’opposante emprisonnée Yulia Tymoshenko dont les parlementaires ukrainiens viennent de refuser la libération pour raison de santé.

Les manifestations se sont poursuivies lundi et des affrontements ont éclaté avec les policiers qui ont fait usage de gaz lacrymogènes.

Affrontements entre armée et milices en Libye

Au moins neuf personnes sont mortes dans des affrontements entre armée libyenne et milices dans la ville de Benghazi. Encore en formation, l’armée libyenne lutte pour contenir les milices et les militants qui ont contribué à chasser Mouammar Kadhafi du pouvoir, mais refusé ensuite de désarmer.

Des coups de feu et des explosions ont retenti lorsque l’armée a poursuivi un militant dans une zone où le groupe islamiste Ansar al-Sharia a ses propres checkpoints, d’après les informations officielles.

Ansar al-Sharia est le groupe accusé d’avoir participé à l’attentat contre le consulat américain le 11 septembre 2012.

 

Share on Twitter    Share on Facebook