Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Lundi 18 novembre 2013

Surveillance électronique : L’UE dépêche Reding à Washington

L’Union Européenne reste ferme dans sa dénonciation de la politique de surveillance mise en place par Washington. Elle a envoyé la Commissaire chargée de la justice, Viviane Reding, dans la capitale américaine pour s’entretenir avec le Ministre américain de la Justice, Eric Holder, et discuter des conséquences du scandale de l’Agence Nationale de Sécurité américaine (N.S.A.).

A Washington, Reding a la réputation d’être une opposante coriace. “Si [elle] veut continuer à maintenir les grandes entreprises américaines à l’écart de l’Europe, qu’elle ne vienne pas se plaindre si l’Europe se trouve bientôt aussi isolée que la Corée du Nord”, a déclaré sans rire au magazine allemand Der Spiegel, un diplomate américain. De son côté, la Commissaire a réaffirmé : “La protection des données privées est un droit européen fondamental. Les droits fondamentaux ne sont pas négociables. Point.” Elle s’est dite “en mission de vérification” : “Les Américains sont-ils prêts à regagner notre confiance perdue ? Sont-ils prêts à nous voir comme partenaires et non comme opposants ?”

Il est peu probable cependant que la position américaine change rapidement sur ces questions, notamment en raison de leur position de leaders sur le marché mondial des entreprises internet. Mais le Secrétaire d’Etat américain John Kerry devrait procéder à une offensive de charme lors d’un voyage à Berlin dès que le ou la prochaine chef-fe de gouvernement allemand-e aura été choisi-e. Le Président américain Barack Obama n’a, lui, pour l’instant, présenté aucune excuse à la chancelière allemande Angela Merkel.

Affrontements meurtriers dans le Nord du Pakistan

Au moins trois personnes tuées, c’est le bilan d’affrontements entre Sunnites et Chiites qui ont eu lieu dans la ville de Kohat, au Nord du Pakistan. Parmi ces morts se trouve au moins un policier ; on ignore encore qui sont les deux autres personnes tuées. Les affrontements ont eu lieu alors que des membres du groupe musulman sunnite armé Ahl-e-Sunnat Wal Jamaat tenaient un rassemblement dans la ville pour protester contre le meurtre de Sunnites dans la ville de Rawalpindi, vendredi. Neuf personnes étaient mortes sous les effets de coups de feu tirés pendant une procession, et plus de 50 autres avaient été blessées. Un couvre-feu avait été décrété dans la ville, qui vient d’être levé.

L’armée a été envoyée pour maintenir l’ordre dans le Nord du pays. Les membres d’Ahl-e-Sunnat Wal Jamaat ont affronté des policiers et des Chiites.

Google et Microsoft s’attaquent à la pornographie enfantine

Les entreprises américaines Google et Microsoft ont modifié la façon dont leurs algoritmes répondent aux requêtes d’images de pornographie enfantine, en réponse à une pression croissante du monde politique. Si elles bloquent déjà les images d’enfants dans des situations pornographiques, les deux entreprises tentent aujourd’hui de rendre encore plus difficiles le surgissement de ces images en réponse à des recherches d’internautes, s’attaquant à près de 100 000 requêtes.

Les nouvelles mesures seront d’abord mises en place au Royaume-Uni puis dans les pays anglophones avant d’être étendues aux autres pays. Le Premier Ministre britannique David Cameron, qui avait déjà sommé en juin 13 entreprises internet de s’attaquer résolument à la pornographie enfantine, s’est félicité des mesures annoncées.

Selon des spécialistes, le principal effet de ces mesures sera de remplacer les liens de publicité vers des sites pornographiques autorisés par des liens vers des sites d’information non pornographiques.

Chasse à l’homme dans les rues de Paris après des coups de feu tirés contre Libération et la Société Générale

Ce matin, un homme armé s’est introduit dans les locaux du quotidien Libération, près de la place de la République, et a ouvert le feu, touchant un assistant photographe qui a été grièvement blessé. L’attaquant a ensuite pris en otage un motard qu’il a forcé à le conduire sur les Champs Elysées. Deux heures plus tard, la banque Société Générale a confirmé qu’un homme avait ouvert le feu à l’extérieur de ses locaux à La Défense. Personne n’a été blessé. L’attaquant a ensuite à nouveau pris en otage un automobiliste et s’est fait conduire à proximité des Champs Elysées.

Le 15 novembre, le même homme, semble-t-il, avait investi les locaux de BFM-TV, menaçant des journalistes en disant “la prochaine fois, je ne vous raterai pas”.

Le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls a déclaré : “Tant que cette personne est en liberté et que nous ne connaissons pas ses motifs, cela représente une menace. Nous devons agir vite.” Des dispositifs policiers ont été déployés devant les principaux journaux.

Share on Twitter    Share on Facebook