Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Vendredi 15 novembre 2013

Chine : Réformes sans précédent

Le Parti Communiste chinois a dévoilé un ambitieux plan de réforme destiné à mettre résolument le pays, dont l’activité économique commence à s’essouffler, sur la voie de la libéralisation des marchés. Aucune des réformes annoncées ne doit surprendre, car elles ont toutes été expérimentées à plus petite échelle, mais ce qui frappe est leur ampleur, a jugé la correspondante à Beijing de la BBC.

Parmi les réformes annoncées figure un assouplissement de la politique de l’enfant unique : si l’un des parents d’une famille est enfant unique, le couple sera autorisé à avoir deux enfants. La Chine souffre aujourd’hui d’un déficit de femmes, dû à la pratique d’un avortement sélectif au détriment des enfants de sexe féminin, et d’ici la fin de la décennie, 24 millions d’hommes risquent d’en subir les conséquences.

La Chine a également annoncé l’abolition de la “rééducation par les camps de travail”, un système créé il y a près de 100 ans qui permet aux policiers d’envoyer en prison des personnes jugées coupables d’infraction sans aucun procès. Le nombre de crimes passibles de la peine capitale doit lui aussi diminuer.

Enfin, des réformes économiques sont prévues, en faveur de l’économie de marché : les entreprises d’Etat devront verser des dividendes plus élevés à l’Etat, tandis que les entreprises privées se verront attribuer un plus grand rôle dans l’économie. Les investissements étrangers seront plus largement permis.

Manifestations d’étudiants contre les coupes budgétaires en Italie, Bulgarie et Suède

Les manifestations étudiantes se sont multipliées cette semaine dans plusieurs pays de l’Union Européenne pour dénoncer les coupes budgétaires imposées par les gouvernements au pouvoir mais aussi la corruption des gouvernements, en Bulgarie notamment.

En Italie, les étudiants manifestent contre le projet de budget de 2014 et demandent une augmentation des investissements pour l’enseignement supérieur. “Nous voulons le droit à l’éducation, à la vie et au travail”, pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants. Des affrontements ont eu lieu avec la police à Bologne, Palerme et Turin.

En Bulgarie, les étudiants manifestent pour demander la démission d’un gouvernement socialiste accusé de corruption. Des affrontements ont eu lieu avec la police alors que les étudiants tentaient d’encercler le Parlement à Sofia, la capitale.

En Suède, les étudiants ont également manifesté contre la privatisation de l’enseignement supérieur : le gouvernement souhaite accroître l’autonomie des universités et permettre à des fondations privées de les gérer.

En Grèce, des grèves dans le personnel administratif de deux universités d’Athènes a conduit à leur fermeture pendant dix semaines : les fonctionnaires protestent contre des projets de mobilité.

En Espagne enfin, alors que le pays doit sortir du plan d’aide de l’Union Européenne à ses banques en janvier, les mobilisations contre l’austérité continuent. Cinq Espagnols sont en grève de la faim, dont deux depuis plus d’un mois. Ils protestent contre la corruption et l’austérité et demandent la démission du Premier Ministre de centre-droit, Mariano Rajoy.

Ouragan Haiyan : Plus de 3600 morts

Une semaine après le passage de l’ouragan Haiyan qui a ravagé l’archipel des Philippines, le décompte final des morts n’est toujours pas stabilisé. Selon les derniers chiffres officiels du gouvernement philippin, le nombre de morts s’élève à 3621. L’Organisation des Nations Unies (O.N.U.) de son côté, avance le chiffre de 4460 morts en précisant que d’autres cadavres seront probablement trouvés prochainement.

L’ouragan, le plus dévastateur qu’ait connu le pays, a suscité un élan de solidarité internationale : les Etats-Unis ont envoyé des vivres par voie aérienne dans la ville de Guiuan, la première touchée par le cyclone, tandis que le transporteur George Washington continue la recherche de survivants. Le Royaume-Uni a envoyé près de €24m ($32m) d’aide et une équipe de médecins. La Chine, en proie à un conflit territorial avec les Philippines, a finalement envoyé une aide de €1,2m ($1,6m), un montant supérieur aux €148 000 ($200 000) initialement prévus, qui avait provoqué des critiques dans les media américains en raison de sa faiblesse, mais aussi des critiques d’internautes chinois qui jugeaient le montant trop élevé.

La mise en oeuvre des secours se heurte toutefois à des problèmes logistiques conséquents (manque de camions…)

Syrie : Un rebelle décapité par erreur

En Syrie, un groupe rebelle affilié à Al Qaïda a présenté ses excuses pour avoir décapité “par erreur” un membre d’un autre groupe rebelle. Dans la vidéo diffusée sur internet, les membres de l’Etat Islamique de l’Irak et du Levant ont présenté leur victime comme un Irakien chiite, mais d’autres rebelles du mouvement ultra-conservateur Harakat Ahrar al-Sham y ont reconnu l’un de leurs commandants, Mohammed Fares Maroush.

Des vidéos de décapitation circulent quotidiennement en Syrie. La particularité de celle-ci est que la victime ait été identifiée par des proches spectateurs de la diffusion.

Share on Twitter    Share on Facebook