Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Vendredi 1 novembre 2013

Kenya : la colère monte contre les violeurs de Liz

“Les survivants de violences sexuelles, qui s’occupent d’eux ???” et “couper de l’herbe n’est pas une punition contre un viol” sont quelques-uns des panneaux brandis par des centaines de manifestants rassemblés jeudi dernier à Nairobi pour protester contre la piètre punition donnée aux violeurs de Liz. L’histoire de l’adolescente de 16 ans a défrayé la chronique dans le pays en juin dernier. Liz avait été battue puis violée par six hommes avant d’être laissée, inconsciente, dans une fosse sceptique. Trois des agresseurs avaient été conduits au poste de police. Les hommes ont été contraints, avant d’être relachés, de tondre la pelouse du commisariat. Les manifestants réclament justice pour Liz, aujourd’hui immobilisée dans un fauteuil roulant. L’officier William Thwere s’est adressé aux organisateurs en promettant que la police “menait à bien l’enquête (…) qui sera traitée avec tout le sérieux qu’elle mérite”. Selon Nebila Abdulmelik, membre du réseau de développement et de communication des femmes africaines et coorganisatrice de la manifestation ces faits ne sont pas isolés au Kenya, “on estime qu’au moins une femme sur trois sera victime de violences sexuelles au cours de sa vie. Nous utilisons l’histoire de Liz pour mettre en lumière tous les cas de violences qui n’arrivent pas nécessairement aux médias, à la police”.

Turquie : des députées voilées entrent au Parlement

C’est une première dans l’enceinte du Parlement turc. Jeudi 31 octobre, quatre députées se sont présentées voilées dans l’assemblée. Pays musulman mais laïc, cela fait 14 ans que cela n’était pas arrivé. Elues lors des dernières légilsatives de 2011, ces femmes font partie de l’A.K.P, le Parti de la justice et du développement du premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Auncun texte n’interdit le port du voile au Parlement. Le premier ministre s’est adressé à l’audience pour demander à chacun de “respecter la décision de nos sœurs sur ce sujet”. “Nous ignorons quelle sera la réaction, mais nous allons entrer au Parlement avec notre voile islamique et continuerons notre travail”, avait annoncé plus tôt Nurcan Dalbudak, une des élues. Gonul Bekin Sahkulubey attend quant à elle “que tout le monde respecte ma décision”. Le débat n’a pas fini de faire rage dans le pays déchiré sur la question. La principale formation laïque, le C.H.P, le Parti républicain du peuple a annoncé qu’elle s’opposait à l’initiative. “Tous nos membres sont d’accord pour dire qu’il s’agit d’une exploitation de la religion par l’AKP”, a déclaré la députée CHP Dilek Akagün Yilmaz.

Irak : sanglant mois de novembre

Selon les chiffres officiels publiés par Bagdad ce vendredi 1er novembre, octobre a été le mois le plus sanglant dans le pays depuis avril 2008. Quelques 964 personnes, 855 civils, 65 policiers, et 44 soldats ont perdu la vie selon le quotidien Le Monde. Depuis le début de l’année, les violences ont fait 5400 vitcimes dans le pays. Les habitants de Bagdad vivent dans la peur “mais on a fini par s’y habituer. Il y a énormément de points de contrôle. Cela perturbe notre quotidien, ça crée d’immenses embouteillages” explique un habitant de la capitale à RFI . Cette vague de violence est en partie due aux actions violentes de milices et de groupes radicaux. Alors que certains se revendiquent comme étant issus de la minorité sunnite, d’autres proviennent de la majorité chiite. “Comme le soulèvement en Syrie déborde maintenant en Irak, beaucoup d’hommes armés passent la frontière”, explique Nassir Bellah, un jeune médecin qui travaille comme journaliste à Bagdad. Le repli des troupes américaines en 2011 a entraîné une diminution drastique des forces de sécurité dans le pays. C’est dans ce contexte tendu que Nouri Zl-Maliki, le premier ministre irakien, doit s’entretenir, ce jour, aux Etats-Unis, avec le président Barack Obama. Les deux hommes vont tenter de trouver un accord pour lutter contre les violences.

Canada : happy Halloween !

Belle prise pour les douaniers canadiens de l’aéroport de Montréal Trudeau pour Halloween. Ces derniers ont trouvé dans le sac d’une passagère trois citrouilles bien garnies. Les cucrubitéacés étaient truffés de 2 kg de cocaïne. ”Quand nous avons fouillé son sac, les citrouilles nous ont semblé lourdes” explique la porte-parole des services de sécurité aux frontières. “Peut-être ils ont pensé qu’il y avait beaucoup de citrouilles entrant dans le pays, ce qui n’est pas le cas, et que nous ne serions pas attentifs, mais ça n’a pas été le cas” poursuit-elle. La gendarmerie royale n’a pas souhaité répondre aux questions de CNN et l’identité de la passagère a été maintenue secrète. Benoît Chiquette, directeur général régional des douanes, a décrit la cachette comme “plutôt inusitée”. Depuis le début de l’année, la police aux frontières de Montréal a saisi 44 kg de cocaïne.

 

Share on Twitter    Share on Facebook