Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Vendredi 25 octobre 2013

Madagascar : premier tour des élections présidentielles

À Madagascar, les bureaux de votes ont ouverts à 6 heures du matin pour le premier tour de l’élection présidentielle. Quelques 7,8 millions d’électeurs ont été appelés aux urnes afin de départager les 33 candidats en lice. Plusieurs incidents ont été rapportés dans la matinée. Un chef district a été tué dans un bureau du sud de l’île, une personne a été enlevée dans un autre et un incendie a été déclaré dans un troisième. Les 21 001 bureaux de votes fermeront leurs portes à 17 heures. “Dans certains bureaux de vote en province, le taux de participation a déjà atteint les 50% en ce moment”, indiquait à la mi-journée à la radio nationale la présidente de la Commission électorale, Béatrice Atallah. Le deuxième tour des élections aura lieu en décembre. Nul ne se risquerait à prédire le vainqueur. En effet, les candidats sont extrêmement nombreux, le pays manque de sondages fiables et l’énorme lassitude des citoyens malgaches est également à prendre en compte. Néanmoins, quelques candidats sortent du lot. Trois d’entre eux ont le soutien d’Andry Rajoélina, l’actuel président en vigueur : Héry Rajaonarimampianina, ancien ministre du budget, l’ancien général Camille Vital, maire de la capitale, Antanarivo, et Hajo Andrianainarivelo, ex vice-Premier ministre. Également favori, Robinson Jean Louis, poulain de l’ancien président, Marc Ravalommana, renversé en 2009. Le gagnant héritera de la tâche énorme de sortir le pays de la grave crise qu’il traverse depuis. Neuf malgaches sur dix vivent actuellement sous le seuil de pauvreté (l’équivalent d’ € 1,50  par jour), depuis 2009 la croissance est au point mort et l’industrie est en lambeaux.

700 migrants secourus au large de la Sicile

700 migrants ont été secourus dans la nuit de jeudi à vendredi dans le canal de Sicile, en Italie. Au moins six opérations de sauvetage ont eu lieu. Le patrouilleur Cigala-Fulgosi a d’abord secouru un groupe de 99 personnes sur une embarcation à la dérive à environ 185 km au sud de l’île de Lampedusa. La corvette militaire Chimera a, quant à elle, sauvé un groupe de 219 personnes à la dérive à 70 km de l’île. Trois embarcations des gardes-côtes italiens ont secouru 300 migrants sur deux bateaux distincts. Enfin, un cargo panaméen est venu en aide à 90 personnes qui dérivaient à 200 km de la côte. Ces sauvetages interviennent en même temps que le sommet de l’Union Européenne, en plein débat sur l’immigration clandestine. Les dirigeants européens étudient comment la gérer afin d’éviter des drames comme celui qui à lieu début octobre à Lampedusa, coûtant la vie à presque 400 personnes. Un nouveau système de surveillance des frontières de l’Union, Eurosur, va être mis en place.

Chine : Bo Xilai condamné à perpétuité

La haute cour populaire de Shudong (Chine) confirme en appel la condamnation à perpétuité de Bo Xilai, prononcée en septembre par le tribunal intermédiaire de Jinan pour “corruption, détournements de fonds et abus de pouvoir“. Bo Xilai est, entre autre, accusé d’avoir aidé sa femme, Gu Kalai, à assassiner l’homme d’affaire britannique, Neil Heywood. En acceptant son recours en appel, le régime a voulu se prémunir des critiques sur le caractère politique du procès, qui avait l’allure d’un règlement de compte entre puissants. Bo Xilai finira sa vie à Quinsheng (au Nord de Pékin), une prison réservée à l’élite communiste coupable, où il recevra un traitement digne d’un grand hôtel. Cet ancien ministre du commerce est le plus haut dirigeant chinois envoyé en prison depuis la condamnation pour corruption du maire de Shanghai, Chen Liangyu,en 2008.

Pérou : deux momies millénaires retrouvées intactes

Deux momies millénaires ont été retrouvées intactes sur un site pré-Inca, au sommet d’une pyramide tronquée de 20 mètres de haut située dans le complexe de la Huaca (“site religieux” en langue quechua) dans un quartier résidentiel de Lima, la capitale péruvienne. Il s’agit d’un corps d’enfant et d’un corps d’adulte. Ce dernier semble avoir été membre de l’élite ou prêtre. Quant à l’enfant, il aurait été sacrifié en l’honneur du défunt. “Il s’agit de l’une des découvertes les plus importantes en plus de trois décennies de fouilles parce que les deux momies sont intactes”, a témoigné l’archéologue responsable du site Gladys Paz. C’est seulement la troisième découverte d’une tombe intacte parmi plus de 70 sépultures mises au jour dans la Huaca Pucllana, un espace de six hectares, autrefois consacré aux cérémonies religieuses et funéraires. La pyramide a été construite sous la civilisation Wari, entre 800 et 1000 ans après Jésus Christ. Lima abrite près de 350 huacas, pour la plupart préhispaniques.

 

 

Share on Twitter    Share on Facebook