Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Jeudi 3 octobre 2013

Les travailleurs migrants de Sochi en détention

Pourchasser et emprisonner les travailleurs migrants qui sont venus construire les équipements pour les Jeux Olympiques (J.O.) de 2014 à Sochi, en Russie, c’est ce qu’ont fait les autorités russes de la ville, les accusant d’avoir enfreint la législation sur l’immigration et sur le travail. L’O.N.G. Human Rights Watch (H.R.W.) dénonce cette politique dans un rapport publié aujourd’hui.
Les raids dans les lieux de travail, les habitations et les espaces publics ont commencé en septembre 2013, après le discours d’Alexander Tkachev, le gouverneur de la région de Krasnodar, qui a appelé à des brigades à “nettoyer les rues”, le 3 septembre. Plusieurs centaines de travailleurs ont été arrêtés en raison, semble-t-il, de leur apparence “non slave”.
Nombre d’entre eux ont eu affaire à des conditions de détention indignes : entassés pendant plus d’une semaine dans des cellules bondées, sans nourriture, sans endroit où dormir et sans protection contre la pluie, le vent ou le froid. Ils se sont vus refuser l’accès à un avocat et la police a même nié leur détention.
L’organisation à Sochi des J.O. d’hiver a déjà provoqué une levée de boucliers de la part des activistes des droits humains en raison de la législation homophobe qui prévaut en Russie.
Ironie du sort : ce rapport est publié alors que certains des partisans du Président russe Vladimir Poutine ont annoncé qu’ils souhaitaient le voir candidat pour le prix Nobel de la paix pour son rôle joué dans la guerre civile syrienne.

Immigration : Désastre au large de Lampedusa

C’est l’un des pires désastres récents sur la route des migrants vers l’Europe : au moins 94 personnes sont mortes et 250 ont été portées disparues. Un bateau transportant 500 personnes venues d’Erythrée a coulé au large de Lampedusa. “C’est atroce, c’est comme un cimetière, et on continue à apporter des cadavres”, a commenté le maire d’île.
Cette catastrophe humaine survient alors qu’il y a quatre jours, 13 migrants se sont noyés à l’Est de la Sicile. Le Président italien, Giorgia Napolitano avait demandé une action de l’Union Européenne “pour mettre un terme à la succession de massacres de personnes innocentes”.
Les migrants venus d’Afrique arrivent souvent à Lampedusa, une île à 113 km des côtes tunisiennes. Ils sont recueillis en mer par des garde-côtes italiens alors qu’ils font la traversée sur des embarcations surpeuplées.
L’an dernier, selon les Nations Unies, 15 000 migrants ont atteint les côtes de l’Italie et de Malte par la mer.

La Birmanie augmente ses parts dans un projet minier controversé

La Birmanie augmente ses parts dans le projet de mine de cuivre de Monywa : le gouvernement devrait désormais toucher 51% des profits, un chiffre bien plus élevé que ses 4% initiaux. La révision du contrat a pour but d’apaiser la population, qui s’oppose vivement à ce projet. Les opérateurs de la mine, l’Union of Myanmar Economic Holdings Ltd (UMEHL), que détient l’armée birmane, et Myanmar Wanbao, une unité de China North Industries Corp, un fabricant d’armes chinois, se retrouvent avec 19% et 30% des parts respectivement, au lieu de 45% et 51% dans le contrat d’origine.
L’opposition de la population au projet a porté ses critiques sur la saisie illégale de terres. Les Boudhistes ont également souligné que le projet impliquait la destruction d’un lieu saint. Les manifestations ont duré plusieurs mois et pris fin le 29 novembre dernier, lorsque plus de 100 personnes ont été blessées après des raids de la police dans des camps établis pour protester.

Dette américaine : Mise en garde du FMI

Alors que les Etats-Unis ont fermé une partie de l’administration fédérale après que les parlementaires ont échoué à se mettre d’accord sur un budget, mettant ainsi près de 700 000 fonctionnaires au chômage technique, la directrice du Fonds Monétaire International, Christine Lagarde, a mis en garde Washington sur une échéance bien plus grave, qui arrive à grands pas : celle du plafond de la dette, le 17 octobre. Dans un discours sur les défis à relever dans les dix prochaines années, Lagarde a souligné que si les Etats-Unis ne parvenaient pas à trouver un accord pour relever le plafond de la dette, cela pourrait menacer l’économie mondiale. Elle a indiqué que le gouvernement américain devait mettre en ordre ses finances à long terme.

La France approuve une loi “anti-Amazon”

Les 3000 libraires indépendants français se plaignent depuis longtemps de ne pouvoir jouer la partie face au géant du commerce en ligne, Amazon, et à ses prix imbattables. La proposition de loi, adoptée par l’Assemblée Nationale et devant maintenant être présentée au Sénat, interdit notamment aux entreprises comme Amazon de combiner une remise de 5% avec des frais de livraison gratuits. Proposée par des députés de droite, la loi a été adoptée à l’unanimité.
En juin, la Ministre de la Culture, Aurélie Filipetti, avait déclaré : “Aujourd’hui, tout le monde en a assez d’Amazon : en cassant les prix, il se fait une place sur les marchés, puis il augmente à nouveau ses prix, une fois qu’il a établi un monopole virtuel.” Amazon est aussi vivement critiqué pour avoir établi sa holding, qui chapeaute ses activités européennes, au Luxembourg, ce qui lui permet de payer beaucoup moins d’impôts.

Share on Twitter    Share on Facebook