Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 24 septembre 2013

Suède : scandale autour de fichiers illégaux

Le quotidien suédois Dagens Nyheter a révélé lundi la détention par la police d’un fichier contenant les noms de 4029 Roms suédois. La création de ce document remonte à 2011, suite à des altercations entre des criminels, a déclaré un représentant de la police. Le document publié par le journal prend la forme d’un arbre généalogique contenant des noms d’hommes (en bleu), de femmes (en rouge), et de 1000 enfants, dont certains sans aucun passé judicaire toujours selon le quotidien. Sont aussi mentionnés les liens entre les différents individus. L’affaire ternit la réputation de la Suède connue pour sa tolérance envers les minorités ethniques et intervient dans un climat de tension suite à des émeutes d’immigrés en mai dernier. La collecte d’informations basées sur l’ethnicité est une pratique illégale dans le pays. Dans un tweet, la ministre des affaires européennes, Birgitta Ohlsson, a qualifié l’affaire “d’effrayante, immorale, inacceptable et illégale”. Selon le porte parole de la police, Lars Forstell, ce fichier a été crée pour résoudre et prévenir des crimes sérieux. Il reconnaît que “certains fichiers sont temporaires et peuvent donc inclure des individus non suspects”. La population de Roms est estimée à dix millions de personnes réparties partout en Europe. En charge de la surveillance des droits de l’homme, le Conseil de l’Europe, estime que les Roms font partie de la minorité la plus discriminée du Vieux continent.

Russie : Une Pussy Riot en grève de la faim

Nadejda Tolokonnikova, l’une des trois membres de groupe contestataire russe Pussy Riot a entamé, lundi 23 septembre, une grève de la faim. C’est après avoir dénoncé dans une lettre transmise à la presse par son avocat que la jeune femme de 23 ans a décidé de passer à l’acte. Condamnée en 2012 avec deux autres jeunes femmes pour avoir prononcé une “prière punk” dans une cathédrale de la capitale, elle est emprisonnée dans le camp de travail IR-14 pour femmes, à 600 km de Moscou, où elle purge une peine de deux ans de prison. La jeune femme explique dans sa missive ce qu’elle qualifie de “méthode extrême” mais reste “convaincue que c’est la seule issue de secours pour moi”. Cette dernière évoque ses conditions de détention digne de “l’esclavage” et demande à l’administration pénitentiaire de “respecter les droits de l’homme et de fonctionner en accord avec la loi”.

O.N.U : ouverture de la 68 ème Assemblée générale

La crise en Syrie et le dialogue entre l’Iran et les Etats-Unis sont au menu de l’Assemblée générale de l’O.N.U. Près de 200 chefs d’états venus du monde entier vont de succéder à la tribune pour la 68 ème Assemblée générale de l’organisation. Rencontre très attendue, Javad Zarif, le ministre iranien des affaires étrangères doit s’entretenir avec des diplomates américains dont le secrétaire d’état John Kerry pour discuter du programme nucléaire iranien. Il s’agit de la rencontre la plus importante entre les deux nations depuis la Révolution iranienne de 1979. Alors que l’Occident reste persuadé que ce programme est mené à des fin non-pacifistes, l’Iran et son président, Hassan Rouhani, annonçait la semaine dernière que son pays ne construirait jamais d’armes nucléaires. John Kerry s’entretiendra aussi avec le ministre des affaires étrangères russes pour tenter de trouver une issue à leur désaccord sur la Syrie. Si les positions des différents états en désaccord se rapprochent, le conseil de sécurité pourrait adopter une résolution pour sortir la Syrie d’une situation de crise qui a déjà fait 110 000 morts.

Kenya : premier éléments sur les terroristes du West Gate Mall

Al jazeera annonce la reprise du centre commercial de Nairobi par les forces de sécurité kényane mardi matin. Les derniers otages sont censés avec été libérés. Un bilan provisoire fait état de 62 morts et 200 bléssés dans le siège du centre commercial commencé samedi 20 septembre. Le sort de 63 personnes est encore incertain. Revendiquée par des miliciens somaliens d’Al-Shabab, l’attaque est en phase de dénouement. Dans une interview donnée à Al Jazeera, la ministre des affaires étrangères kényane, Amina Mohamed annonce que les Shabab “n’agissent pas seuls” et que cette attaque est le résultat d’une “campagne terroriste internationale”. Parmi les 20 preneurs d’assaut, plusieurs citoyens européens et américains ont été identifiés. La police a indiqué lundi qu’une britannique serait “impliquée”. Samantha Lewthwaite, âgée de 29 ans, aurait, selon la ministre des affaires étrangères, déjà commis des actes terroristes dont l’attaque à la grenade d’un bar lors de l’Euro 2012. La “Veuve blanche” comme on la surnomme fut la compagne d’un kamikaze tué dans les attentats du 5 juillet 2005 de Londres. Le gouvernement kenyan évoque aussi la présence de citoyens américains “âgés de 18 et 19 ans” et “d’origine somalie ou arabe” vivant aux Etats-Unis.

Chine : adolescent arrêté pour propagation de rumeur sur internet

Lycéen dans la province de Gansu, Yang Hui a failli être le premier citoyen chinois sanctionné par une nouvelle loi punissant les internautes pour diffusion de rumeurs sur la toile. Cette dernière stipule qu’une personne peut être déclarée coupable et condamnée à trois ans de prison ferme si le message contenant une rumeur est transmis plus de 500 fois. Détenu pendant une semaine, le jeune âgé de 16 ans a été libéré lundi matin. L’adolescent avait posté un billet mettant en cause une enquête de police suite à la mort suspecte d’un directeur de karaoké retrouvé sans vie. Yang Hui a appelé la population à manifester contre le gouvernement local via la messagerie Q.Q et le site de microblog Tencent. Retweetés près de 500 fois, l’auteur du message a été accusé de “provocations et de troubles”. Aux cotés du jeune homme, journalistes, avocats et bloggeurs se sont mobilisés pour sa libération. La police de la ville de Tianshui a finalement retiré les accusations contre lui.

Share on Twitter    Share on Facebook