Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Jeudi 19 septembre 2013

Grèce : Le PM condamne le meurtre par un néo-nazi

Après l’assassinat, mardi soir, par deux coups de couteaux, de Pavlos Fyssas, un rappeur antifasciste grec de 34 ans (Killah P. de son nom de scène), les manifestations se sont multipliées pour dénoncer le crime, commis par un néo-nazi. Des milliers de personnes se sont rassemblées hier dans la banlieue d’Athènes où Fyssas a été assassiné.
L’homme inculpé, soutien du parti néo-nazi Aube Dorée, a reconnu avoir poignardé le rappeur. Mais Aube Dorée, un parti connu pour ses agressions physiques et verbales contre les immigrés et les homosexuels notamment, nie toute implication.
Le Premier Ministre grec, Antonis Samaras, s’est dit “déterminé à ne pas laisser les héritiers des Nazis empoisonner notre vie sociale ou commettre des crimes”. Le chef du parti socialiste PASOK, Evangelos Venizelos, membre de la coalition de gouvernement, a dénoncé un parti qui a fait “de la violence sa priorité”.
Le gouvernement a plusieurs fois été accusé de ne pas agir suffisamment pour endiguer la montée de l’extrême-droite néo-nazie. Plusieurs enquêtes soulignent une collusion de la police et des extrêmistes, qui rend possible la multiplication des crimes.

McCain attaque Poutine dans la Pravda

Dans une tribune décapante publiée dans le journal russe Pravda, le Sénateur américain et ancien candidat à l’élection présidentielle en 2008, John McCain, s’en est pris au Président russe, Vladimir Poutine, l’accusant de gouverner dans son propre intérêt et non dans celui du peuple russe. S’adressant aux Russes, McCain déclare respecter leur droit à l’auto-détermination, rappelle son attachement à l’état de droit, et ajoute que “Poutine et ses acolytes ne croient pas à ces valeurs”, ce dont témoignent les arrestations d’opposants politiques, les entraves à la liberté de la presse et les interférénces avec la justice. McCain dénonce également l’ampleur de la corruption dans l’économie russe.
Cette tribune est publiée quelques jours après celle de Poutine parue dans le New York Times et s’inscrit dans le contexte des tensions entre Washington et Moscou sur le dossier syrien. McCain, notamment, fait partie des hommes politiques qui ont le plus plaidé pour une intervention armée américaine, solution à laquelle il a finalement été préféré la mise sous contrôle des armes chimiques du régime de Damas, à l’initiative de la Russie. Moscou continue d’imputer aux rebelles la responsabilité des attaques à l’arme chimique du 21 août dernier, qui ont fait près de 1500 morts.
De son côté, le Président syrien, Bachar el-Assad, a annoncé que la mise sous contrôle de son arsenal d’armes chimiques prendrait un an et coûterait €740m ($1md), une somme qu’il demande aux Américains. Il suggère également que les Etats-Unis stockent les armes chimiques sur leur territoire.

“Baleine de Londres” : JP Morgan paiera €680m aux régulateurs bancaires

La banque d’investissement JP Morgan paiera €680m ($960m) à quatre régulateurs bancaires dans le cadre de l’affaire de la “Baleine de Londres”, un scandale sur les produits dérivés de crédits européens qui avait entraîné la perte de €4,8mds ($6,2mds) en 2012. €148m ($200m) iront au régulateur américain, la US Securities and Exchange Commission, et €162m ($220m) au régulateur britannique, la Financial Conduct Authority.
Le versement de ces montants s’inscrit dans le cadre d’un accord aux termes duquel JP Morgan a reconnu avoir violé les lois américaines sur les produits financiers.
Deux de ses ancienrs traders ont été mis en examen par la justice américaine. La “Baleine de Londres” est le surnom donné à l’un des anciens traders, Bruno Iksil, qui collabore aujourd’hui avec les autorités américaines.

Egypte : Raid de la police contre les pro-Morsi à Kerdasa

Les forces de sécurité égyptiennes ont organisé un raid contre la ville de Kerdasa, près du Caire après avoir lancé une opération contre “les bastions terroristes et criminels”. Elles étaient couvertes par des hélicoptères. Au moins 28 militants ont été arrêtés. Des affrontements ont eu lieu.
Le mois dernier, 11 policiers ont été tués à une station de police dans la ville. Selon la télévision d’Etat, l’un des militants arrêtés est Ahmad Uways, responsable de la mort du chef de la police de Kerdasa le 14 août dernier. Les autorités égyptiennes avait promis de répondre aux attaques contre le poste de police.
Hier, dans la ville, des milliers de personnes se sont rassemblées aux cris de “Assez avec Sisi”, en référence au chef de l’armée, une figure centrale de la vie politique égyptienne depuis l’éviction du Président Mohamed Morsi, le 3 juillet dernier.

Google considère des alternatives aux cookies

Le géant américain du web, Google, considère des alternatives à l’utilisation des cookies, ces petits programmes qui récoltent des informations sur l’utilisateur du navigateur et permettent ainsi aux annonceurs de cibler la publicité diffusée. Les cookies sont dénoncés par les avocats de défense du droit de la vie privée comme une violation de ce droit.
Apple, au contraire, a fait le choix avec le navigateur Safari de bloquer la mise en oeuvre des cookies, ce que pourrait aussi proposer Google. Mais l’efficacité de la mesure dépend des modalités de sa mise en oeuvre : est-ce que bloquer les cookies sera une option par défaut ou une option qui devra être activée par l’utilisateur ?
L’an dernier, l’entreprise a dû verser €16,6m ($22,5m) d’amende à l’autorité de la concurrence américaine (Federal Trade Commission) pour avoir trompé ses utilisateurs sur les cookies, utilisés pour proposer des publicités ciblées sur le navigateur Safari.

Share on Twitter    Share on Facebook