Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Jeudi 29 août 2013

UK : Publication de données pour étayer une intervention en Syrie

Le gouvernement britannique, parmi les plus déterminés à mettre en oeuvre une intervention internationale en Syrie, après les attaques à l’arme chimique qui ont fait plus de 300 morts le 21 août à la Ghouta, dans la banlieue de Damas, tente de renforcer les arguments sur la légalité d’une intervention militaire sans accord des Nations Unies. “Il n’y a pas d’autre information crédible ou d’autre preuve” que cette thèse, estime Jon Day, directeur de la Commission du Renseignement dans une lettre publiée aujourd’hui.
De son côté, le Ministère de la Justice a publié une note expliquant qu’une intervention sans autorisation des Nations Unies serait néanmoins légale car il n’y a, en pratique, pas d’autre interprétation possible [que celle d'une responsabilité du régime]. L’intervention aurait pour but de “diminuer l’ampleur de la catastrophe humanitaire” et de “prévenir l’utilisation d’autres armes chimiques”.
Le parti travailliste a annoncé qu’il voterait “non” sur une telle motion. Il demande que toute décision soit reportée après le retour fait par les inspecteurs des Nations Unies envoyés sur place pour enquêter sur l’utilisation des armes chimiques. Leur mission doit être terminée samedi matin. Le parti travailliste juge la motion présentée “opaque” et lui reproche de donner un accord de principe à l’intervention militaire.

BCE : Doubler les femmes aux postes de senior management d’ici 2019

La Banque Centrale Européenne (B.C.E.) a rendu public son objectif de doubler le nombre de femmes à des postes de senior management d’ici 2019. L’objectif consiste donc à avoir 28% de femmes à des postes de senior management d’ici 2019, et 35% à des postes de middle management, mais il ne s’agit pas de quotas. Cette annonce s’inscrit dans le contexte du débat allemand sur la place des femmes aux postes de responsabilité dans les grandes entreprises, et fait écho à la tentative par le Parlement Européen, de bloquer la nomination d’un sixième homme (sur six membres) – Yves Mersch – l’an dernier au bureau exécutif de l’institution européenne, pour sanctionner le fait qu’aucune femme n’avait été considérée pour le poste. Le directeur de la B.C.E., Mario Draghi, avait dit en novembre que les questions de genre étaient “chères à nos coeurs et à nos esprits”, en réponse à la polémique suscitée par la nomination d’Yves Mersch. Les 17 gouverneurs des 17 banques centrales de la zone euro sont tous des hommes.
Selon l’annuaire 2013 de la Banque Centrale, seul 10% des gouverneurs de banques centrales sont des femmes. Les plus grandes banques centrales mondiale – la Federal Reserve (Fed), aux Etats-Unis, la B.C.E., la Banque du Japon et la Banque d’Angleterre – sont toutes dirigées par des hommes. La Fed pourrait cependant remplacer son actuel gouverneur, Ben Bernanke, par une femme en janvier prochain, lorsque le poste sera renouvelé. On s’attend à ce qu’une femme soit nommée à la tête de la nouvelle institution financière européenne, le Mécanisme de Supervision Unique (M.S.U.) : Danièle Nouy, aujourd’hui à la tête de l’Autorité des Marchés Financiers française, a vu son nom maintes fois cité.

Soudan : Des centaines de milliers de personnes toujours touchées par les inondations

Au Soudan, près de 530 000 sont affectées par les inondations qui frappent le pays depuis début août, selon les chiffres de Office de Coordination des Affaires Humanitaire des Nations Unies (O.C.H.A.). Khartoum et sa région sont les plus touchées, avec 200 000 personnes concernées. Il s’agit des pluies torrentielles les plus violentes qu’ait connu le pays depuis 25 ans. Au total, plus de 110 000 maisons ont été endommagées dans tout le pays.
Les eaux stagnantes laissent craindre le développement d’épidémies, un risque d’autant plus élevé que des milliers de latrines ont été détruites.
Le groupe Nafeer, qui réunit des jeunes Soudanais mobilisés sur les réseaux sociaux pour venir en aide aux familles sinistrées, tente, avec ONG et organisations internationales de faire face à la situation. Les activistes organisent des distributions, construisent des digues de fortune, et utilisent Facebook pour mobiliser des fonds et mettre la diaspora à contribution.

Insultes homophobes sur Twitter : ouverture d’une enquête préliminaire en France

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris après la publication d’une vague d’insultes homophobes sur le réseau social Twitter, le week-end du 10 août. Le comité IDAHO, qui lutte contre l’homophobie, avait porté plainte le 14 août, après la diffusion de messages comportant le mot clé “lesgaysdoiventdisparaîtrecar” et “brûlonslesgayssurdu”. Le comité IDAHO déplorait : “malgré les alertes, Twitter laisse se développer une ambiance de plus en plus homophobe sur ce réseau social et aucune réponse sérieuse n’est apportée”. Le dépôt de plainte a conduit à l’ouverture d’une enquête pour “provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes en raison de leur orientation sexuelle”.
En 2012, Twitter a été critiqué après la diffusion de propos antisémites. L’entreprise américaine a finalement livré en juillet à la justice les données susceptibles de permettre l’identification de certains des auteurs des tweets antisémites.

Share on Twitter    Share on Facebook