Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 20 août 2013

L’ancien Président Musharraf inculpé pour le meurtre de Bhutto

L’événement était presque impensable il y a quelques années : l’ancien Président pakistanais, le militaire Pervez Musharraf, qui a dirigé le pays entre 1999 et 2008, a été inculpé pour le meurtre de Benazir Bhutto, tuée dans un attentat à la voiture piégée à Rawalpindi en décembre 2007. L’ancienne Première Ministre, alors cheffe de l’opposition, venait tout juste de rentrer d’un exil à Londres et menait campagne pour les élections législatives de janvier 2008.
Meurtre, complicité de meurtre et facilitation de meurtre, voilà les trois chefs d’inculpation qui ont été énoncés contre l’ancien homme fort du pays qui avait pris le pouvoir lors d’un coup d’Etat, chassant alors l’actuel Premier Ministre, Nawaz Sharif.
Musharraf, 70 ans, a nié toute implication dans le meurtre et dénonce des accusations fabriquées de toutes pièces. En 2010, une commission des Nations Unies avait reproché au gouvernement pakistanais de n’avoir pas suffisamment enquêté sur la mort de la femme politique et de ne l’avoir pas suffisamment protégée. Musharraf avait accusé les Taliban et avait déclaré avoir mis en garde Bhutto contre eux.

NSA : Downing Street se défend, Miranda attaque en justice

Les autorités ont “le devoir de protéger le public et notre sécurité nationale” : c’est ainsi que le gouvernement britannique a justifié la détention pendant neuf heures dimanche de David Miranda, le partenaire du journaliste Glenn Greenwald qui a publié plusieurs articles sur le scandale de l’Agence Nationale de Sécurité (N.S.A.) américaine et les violations de vie privée par les gouvernements américain et britannique, dans le quotidien The Guardian. La police “a le droit d’arrêter des individus soupçonnés de détenir des informations très sensibles susceptibles d’aider les terroristes”, a déclaré le Ministère de l’Intérieur britannique.
Le Parti travailliste a demandé si le gouvernement connaissait à l’avance la décision de la police d’arrêter Miranda.
Celui-ci a fait savoir qu’il allait contester devant la justice la décision du Ministère de l’Intérieur de le détenir. The Guardian le soutient dans cette action. Le journal a indiqué qu’il y a deux mois, des responsables du gouvernement l’avaient contacté pour lui demander de détruire les documents transmis par Snowden.
De son côté, Greenwald a souligné que, bien loin de se trouver intimidé par cette détention, elle l’enhardissait et qu’il allait publier d’autres papiers sur le sujet.

Arrestation du guide suprême des Frères Musulmans

Le guide suprême des Frères Musulmans, Mohamed Badie, a été arrêté par les autorités égyptiennes dans la nuit de lundi à mardi. Il est accusé d’incitation à la violence et au meurtre lors de manifestations de juin qui ont causé la mort de huit manifestants anti-Morsi. Il sera remplacé par son deuxième adjoint, Mahmoud Ezzat – son premier adjoint est déjà en prison – surnommé “l’homme de fer”, en raison de sa façon abrupte de diriger la confrérie.
Après avoir été une figure visible des Frères Musulmans, Badie, 70 ans, a pris le parti de se cacher lorsque le gouvernement d’intérim soutenu par l’armée a montré sa détermination à mettre fin aux manifestations.
De son côté, l’opposant de longue date, Mohamed ElBaradei, un temps vice-Président en charge des Affaires étrangères dans le gouvernement intérimaire mis en place après l’éviction du Président Mohamed Morsi, le 3 juillet, comparaîtra en septembre : il est accusé d’avoir “trahi l’intérêt national”. ElBaradei a démissionné du gouvernement le 14 août, lorsque l’armée égyptienne a réprimé dans le sang les manifestations des pro-Morsi, faisant plus de 600 morts. Dans sa lettre de démission, ElBaradei dénonçait “l’état de polarisation et les graves divisions”, qui constituent “une menace” pour la société, car “la violence nourrit la violence”. Les autorités égyptiennes estiment que sa démission a donné à la communauté internationale une mauvaise impression qui contredit la réalité. S’il est condamné, il encourt une amende de €1 065 ($1 430). ElBaradei a gagné Vienne après sa démission.

Slovaquie : Action en justice contre le mur anti-Rom

A Kosice, la deuxième ville de Slovaquie après la capitale, Bratislava, un mur sépare les quartiers de la ville où vivent des populations Roms des autres. Les autorités municipales ont annoncé des actions en justice pour détruire ce mur. La Commissaire européenne à la Culture, Androulla Vassiliou, avait dénoncé cet été ce mur. Le maire de Kosice, Richard Rasi, a répondu en disant que le mur avait été érigé par le maire du district, Rudolf Bauer, “de façon illégale, sans les permis nécessaires, et sans en informer la ville de Kosice”.
Selon le recensement de 2011, les Roms représentent 106 000 habitants en Slovaquie, qui totalise une population de 5,5 millions d’habitants.

Contrats de $5mds entre la Chine et le Kenya

Lors de sa visite en Chine – la première depuis son élection en mars -, le Président kenyan, Uhuru Kenyatta a signé avec son homologue chinois des contrats d’un montant total de €3,7mds ($5mds) pour la construction d’une ligne de chemin de fer, un projet d’énergie, et l’amélioration de la protection de la nature. Kenyatta a salué dans cette signature “une impulsion décisive” à l’économie de son pays, tout particulièrement la ligne de chemin de fer, “importante dans le but que s’est donné l’Afrique de l’Est d’assurer des déplacements plus rapides de populations, de biens et de services”. La ligne de train doit relier la ville de Malaba, sur la frontière, à Mombasa, la grande ville kenyanne de l’océan indien.
La signature de ces contrats intervient alors que les relations entre Kenyatta et ses homologues occidentaux sont tendues : le Président kenyan doit comparaître devant la Cour Pénale Internationale ; il est accusé d’être responsable des violences qui ont eu lieu entre son camp et celui de son adversaire après les précédentes élections présidentielles de 2007.

Share on Twitter    Share on Facebook