Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 13 août 2013

Affrontements au Caire lors d’une manifestation des pro-Morsi

Alors que les partisans du Président évincé, Mohamed Morsi, marchaient sur le Ministère de l’Intérieur pour réclamer, une fois encore, le retour au pouvoir du Président membre des Frères Musulmans, ils ont été attaqués par des opposants. Certains habitants leur ont lancé des bouteilles de leurs balcons après les avoir traités de “terroristes” en leur disant qu’ils n’étaient pas les bienvenus. Les partisans de Mohamed Morsi ont réagi en jetant, eux aussi, des pierres et des bouteilles. La police est intervenue pour disperser les manifestants, au nombre de quelques milliers, à coup de gaz lacrymogènes.
Hier, l’armée, qui avait promis de mettre fin aux deux sits-in de protestation des pro-Morsi, a renoncé à mettre sa menace à exécution, “pour éviter les bains de sang”. La justice égyptienne a annoncé le prolongement de 15 jours de la détention de Morsi, arrêté d’abord sans raison puis accusé d’avoir collaboré avec le groupe palestinien du Hamas sous le précédent Président chassé en janvier 2011, Hosni Moubarak.
Le porte-parole des Frères Musulmans a également indiqué que sa confrérie était disposée à prendre part à des pourpalers avec le gouvernement intérimaire sous la médiation de l’autorité islamique suprême du pays, Al-Azhar. Al-Azhar avait proposé sa médiation la semaine dernière, après l’échec de celle entreprise par les envoyés internationaux.

Ibrahim Boubacar Keita remporte la présidentielle au Mali

Les résultats officiels n’ont pas encore été proclamés, mais l’ancien Ministre des Finances, Soumaila Cisse, a félicité l’ancien Premier Ministre (1994-2000) Ibrahim Boubacar Keita (I.B.K.) pour sa victoire à l’élection présidentielle. Après un premier tour le 28 juillet, I.B.K. avait remporté 40% des voix, contre 19% pour Soumaila Cisse, arrivé en deuxième position. La plupart des autres candidats avaient appelé à un report de voix en faveur d’I.B.K., qui a le soutien des principaux leaders islamiques modérés du pays, ainsi que des militaires, dont ceux qui ont réalisé le coup d’Etat de mars 2012. Ce coup d’Etat, à quelques mois des élections d’alors, avait pour cause l’incapacité du gouvernement à mettre fin à la rébellion Touareg dans le Nord du pays, avaient justifié ses acteurs.
I.B.K., 68 ans, doit maintenant remettre sur pied un pays marqué par 18 mois de tensions et de révolte, dont l’intervention contre les rebelles du Nord. Il supervisera l’aide internationale de €3mds ($4mds), et doit aussi engager des pourparlers avec les rebelles Touaregs. D’abord alliés à Al-Qaïda, les rebelles séparatistes ont rapidement pris leurs distances. Ayant pris la ville de Kidal, ils ont accepté en juin un accord pour permettre le bon déroulement des élections.
Après le premier tour, Cissé avait dénoncé une fraude électorale impliquant 400 000 bulletins de vote, mais ses accusations avaient été rejetées par la Cour Constitutionnelle et par l’observateur de la mission l’Union Européenne, Louis Michel, qui a salué la transparence de ces élections.

Poursuite de la colonisation israélienne à Jérusalem-Est

Une extension de la colonisation “sans précédent” : c’est ainsi que Yasser Abed Rabbo, un membre de l’Organisation de Libération de la Palestine (O.L.P.) a qualifié l’annonce par Israël de la construction de 900 logements supplémentaires à Jérusalem-Est, à Gilo, près de la ville palestinienne de Beit Jala. Ces logements s’ajoutent aux 1200 logements supplémentaires annoncés dimanche. “Ils menacent de faire échouer les pourparlers avant même qu’ils aient commencé”, a ajouté Yasser Abed Rabbo.
Les négociations entre Israël et la Palestine, relancées à l’inititative du Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, doivent reprendre cette semaine. En 2010, elles avaient échoué en raison de la colonisation, dénoncée par Washington et l’Union Européenne comme illégale et compromettante pour le “processus de paix”. Kerry a toutefois tenu à minimiser l’annonce de l’Etat hébreu : “Nous savions que certaines constructions se poursuivraient à certains endroits, et je crois que les Palestiniens le comprennent”, a-t-il commenté depuis Bogota. Il a également reconnu que les annonces de construction étaient sans doute “au-delà du niveau qui était attendu”.

Sri Lanka : Les crimes contre les enfants augmentent

Chaque jour, entre trois et cinq enfants sont violés au Sri Lanka. Entre 2011 et 2012, les crimes contre les enfants – viols, enlèvement, trafic… – ont augmenté de 64%. C’est ce qui ressort d’un rapport du Fonds des Nations Unies pour la Protection de l’Enfance (U.N.I.C.E.F.).
L’augmentation du nombre de plaintes ne suffit pas à expliquer le phénomène : comme le soulignent les O.N.G., la structure familiale reste très importante dans le pays, et l’honneur de la famille continue de jouer un grand rôle ; la dénonciation de l’inceste reste difficile. L’explication de cette augmentation réside partiellement dans les traumatismes subis pendant les 26 années de guerre civile qui ont ravagé le pays jusqu’en 2009 : lorsque les choses se calment, “c’est là que qu’on observe des réactions violentes à des incidents anodins, qui ne se seraient pas produites dans d’autres circonstances”, explique la représentante de l’U.N.I.C.E.F dans le pays.
Un autre facteur explicatif réside dans l’émigration des femmes pour être employées domestiques au Moyen-Orient ou dans certains pays du Golfe persique. Les enfants restent sans défense face à des pères ou des parents hommes abusifs. Pourtant la même proportion de crimes contre les enfants ne s’observe pas aux Philippines où six enfants sont victimes de crimes pour 100 000 habitants, contre 17 enfants au Sri Lanka.
Les procédures judiciaires contre les crimes dont les enfants sont victimes sont aussi défaillantes. Un tiers des affaires pendantes devant les tribunaux concernent des crimes contre les enfants : “Les couloirs de la justice pour les enfants sont très longs et très sombres”, souligne la représentante de l’U.N.I.C.E.F. dans le pays.

Share on Twitter    Share on Facebook