Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 30 juillet 2013

Evasion carcérale minutieusement préparée au Pakistan : 250 Taliban libres

La nuit dernière, quelque 248 Taliban se sont évadés d’une prison du Nord-Ouest du Pakistan, à Dera Ismail Khan, près d’une région tribale semi-autonome où se trouvent Taliban et militants islamistes. L’attaque a été minutieusement préparée et revendiquée par le groupe Tehreek-e-Taliban Pakistan (T.T.P.) qui a dit avoir engagé une centaine de combattants dans l’opération.
Les combattants ont fait exploser les murs du bâtiment avant de se ruer à l’intérieur, où ils ont appelé certains détenus par leur nom. La bataille avec les forces de police a duré trois à quatre heures. Douze personnes ont été tuées, dont six policiers. Le bâtiment était vieux d’un siècle et n’était pas équipé pour des prisonniers nécessitant un haut niveau de sécurité. S’y trouvaient pourtant des détenus jugés très dangereux.
L’attaque est très similaire à celle qui s’est déroulée en avril 2012 dans la prison de Bannu, au Nord du Pakistan. Un porte-parole du groupe Taliban à l’oeuvre a indiqué que l’un des commandants libérés en avril avait joué un rôle-clé dans l’opération d’aujourd’hui. Cette évasion, dont les services pakistanais avaient eu vent il y a deux semaines, mais qu’ils n’attendaient pas si tôt, jette le doute sur la capacité et la volonté des autorités du pays à lutter contre les islamistes.
Dans le même temps, les deux chambres du Parlement ont choisi Mamnoon Hussain comme Président. Le poste, surtout honorifique, échoit sans surprise à cet homme politique soutenu par le parti au pouvoir, la Ligue musulmane paksitanaise, et fidèle au Premier Ministre, Nawaz Sharif. Contrairement à son prédécesseur, Asif Ali Zardari, Hussain devrait rester dans son rôle et laisser Sharif occuper seul le devant de la scène politique.

Pire que Foxconn : Apple à nouveau mis en cause pour ses conditions de travail

“Pire que Foxconn”, l’un des sous-traitants d’Apple connu pour ses mauvaises conditions de travail, voici Pegatron, un autre sous-traitant de l’entreprise américaine qui participe à la fabrication des ordinateurs et des iPhones. L’enquête a été menée par l’ONG China Labour Watch (C.L.W.), basée aux Etats-Unis et fait état de 86 violations du droit du travail, du recrutement des employés à leurs dortoirs.
L’enquête de C.L.W. montre que l’entreprise fait travailler dans les mêmes conditions des enfants : 10 000 d’entre eux, âgés de 16 à 20 ans, ont été recensés ; ils sont moins payés que les adutes ou payés en retard.
La durée moyenne du travail chez Pegatron est de 66 heures par semaine, soit 11 heures par jour pendant six jours, dont 20 minutes non payées et le reste payé €1,13 ($1,50) de l’heure. Le salaire moyen mensuel est de €577 ($764).
Selon les analystes du secteur, Pegatron a emporté ces dernières années plusieurs contrats Apple sur Foxconn.
Apple dit avoir inspecté Pegatron 15 fois en six ans, et trouvé que la durée moyenne du travail était de 46 heures par semaine. L’entreprise américaine a admis que certains éléments avancés par C.L.W. étaient “nouveaux” à ses yeux et allaient devoir être examinés.

Italie : L’ultime audience de Silvio Berlusconi ?

La Cour de Cassation italienne a commencé aujourd’hui l’audience de l’ancien Premier Ministre, Silvio Berlusconi. Bien qu’il ait fait face à plusieurs dizaines de procès, c’est la première fois que sa condamnation pourrait être définitive. Berlusconi a été condamné à quatre ans de prison – commués en un an – et cinq ans d’inélégibilité pour avoir acquis frauduleusement des droits de diffusion télévisée via son empire Mediaset. Comme il est âgé de 76 ans, la peine de prison sera réalisée sous forme d’assignation à résidence s’il est condamné. C’est plutôt l’inégibilité qui présente la plus grosse menace pour Berlusconi, qui siège actuellement au Parlement.
Une condamnation de la Cour de Cassation italienne risque aussi de provoquer une instabilité gouvernementale : le parti de Berlusconi, le Parti de la Liberté, participe à la coalition gouvernementale du Premier Ministre, Enrico Letta, membre du Parti Démocrate, de centre-gauche. Cette condamnation pourrait conduire certains membres du gouvernement, déjà échaudés par la participation du “Cavaliere” au gouvernement, à vouloir y mettre fin. Mais Letta, tout comme le Président, Giorgio Napolitano, qui a imposé cette coalition en avril, après deux mois de crise politique qui ont suivi les élections législatives de février où aucun parti n’avait obtenu de majorité, ont prévenu que la stabilité gouvernementale était leur priorité.
Les juges doivent rendre leur verdict demain ou jeudi. Berlusconi a déjà critiqué à maintes reprises les magistrats “gauchistes” qui utilisent la justice à des fins politiques.

Explosion dans une usine de propane en Floride : 4 blessés graves

Au moins huit personnes ont été blessées dans l’explosion d’une usine de propane à Tavares, au Nord-Ouest d’Orlando, en Floride. Quatre sont toujours à l’hôpital dans un état grave. L’explosion a eu lieu hier soir à 23 heures, heure locale, et fait sauter le toit de l’usine ; elle a duré près d’une heure, à la suite de quoi un incendie violent s’est déclenché. Les pompiers eux-mêmes ont attendu quatre heures avant de pouvoir approcher. Les habitants dans un rayon de 800 mètres ont été évacués.
La cause de l’explosion est encore inconnue. La piste du sabotage n’est pas privilégiée, et la police avance la piste d’une erreur humaine ou d’équipement. L’usine permet de remplir des réservoirs de propane, utilisés pour la cuisine à l’extérieur. Il y avait environ 53 000 réservoirs de 75 litres chacun à l’usine avant l’explosion.

Îles Marshall : L’Australie doit avoir un rôle leader dans la lutte contre le changement climatique

L’Australie doit “repenser le niveau de ses ambitions” en matière de lutte contre le changement climatique : voilà le message qu’a tenu à faire passer le Vice-Président des îles Marshall, un archipel de Micronésie.
Les îles Marshall se considèrent comme très vulnérables à l’élévation du niveau des océans. En juin, un raz-de-marée a détruit les murs de protection contre l’océan, de la capitale, Majuro, obligeant à fermer l’aéroport principal. Dans le même temps, l’Australie avait dû envoyer de l’aide pour faire face à une sécheresse imputée par le gouvernement au changement climatique.
“Seuls dix pays émettent plus que l’Australie”, a déclaré le Vice-Président Tony de Brum en visite en Australie. “Nous sommes donc déçus que le pays n’ait pas eu un rôle de leadership plus actif et pris conscience de l’opportunité que recèlent les marchés de carbone et les emplois dans l’énergie renouvelable”. L’Australie se trouve en période pré-électorale, peu propice à l’adoption d’initiatives de long terme.

Share on Twitter    Share on Facebook