Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Lundi 22 juillet 2013

CHINE : TREMBLEMENT DE TERRE MORTEL

La province de Gansu a tremblé ce matin à 7h45 heure locale. Une première secousse d’une magnitude de 6,6 sur l’échelle de Richter a fait 89 morts selon les données fournies par le gouvernement municipal . D’autres répliques dont une seconde de magnitude 5,6 a été ressentie à 9h12. 584 personnes ont été  sérieusement blessées. L’épicentre du séisme a été localisé à 170 km au sud-est de la capitale de la province, Lanzhou. Les comtés de Minxian et Zhangxian ont été les plus touchés. Isolées dans les montagnes, huit villes ont été frappées de plein fouet par le séisme provoquant inondations et glissements de terrain. « Plus de 21 000 bâtiments ont été sévèrement endommagés, et plus de 1200 se sont effondrés » annonçait à l’AFP un responsable du bureau de sismologie de Gansu. Alors que la circulation des trains est temporairement suspendue, quelques 300 policiers s’affairent à réparer l’autoroute nationale. Les équipes de secours sont en cours de déploiement, la Croix Rouge chinoise assure l’envoi de 200 tentes destinées aux sans-abris.

INDE : PRISON A VIE POUR 6 HOMMES ACCUSES DE VIOL

Alors que l’opinion publique indienne peine encore à se remettre du drame, un viol collectif dans un bus ayant entrainé la mort d’une jeune femme de 23 ans, le pays vient de marquer une belle victoire dans la répression des agressions sexuelles. Six hommes accusés du viol d’une touriste suisse viennent d’être condamnés à la prison a perpétuité selon l’agence de presse indienne PTI. Les accusés ont nié les faits. Âgés de 22 à 30 ans, les hommes étaient tous originaire du village le plus proche. L’incident a eu lieu en mars dernier dans la province de Datia, située à 400 km au sud de la capitale Delhi, où la victime faisait du camping avec son mari. Ce dernier a été frappé avant d’être détroussé par les assaillants. Les enquêteurs ont pu retrouver les biens volés appartenant au couple : un ordinateur, un téléphone portable et 10 000 roupies (€130). La victime âgée de 39 ans a déclaré à la police  avoir été violée par quatre hommes. Deux autres étaient présents lors de l’agression.

BELGIQUE : UN NOUVEAU ROI SUR LE TRÔNE

« Je jure d’observer la Constitution et les lois du peuple belge, de maintenir l’indépendance nationale et l’intégrité du territoire ». Telle est la première phrase déclarée en français, néerlandais et allemand, les trois langues nationales, par Philippe, le nouveau roi des Belges. Âgé de 53 ans ce dernier a pris, dimanche 21 juillet, la relève sur le trône suite à l’abdication de son père Albert II, 79 ans, le 3 juillet dernier. Le septième roi du petit pays de 11 millions d’habitants, a prêté serment devant les Chambres des députés et des sénateurs. A la différence de son père, connu pour être un bon vivant, le nouveau roi est plus discret, timide. Il a rendu hommage à son prédécesseur, « pendant vingt ans vous avez réussi à maintenir la confiance en étant à la fois proche des gens, chaleureux et profondément humain tout en restant attentif et engagé dans votre rôle à la tête de l’état » devant le Parlement. La tâche du nouveau roi ne s’annonce pas aisée dans un pays profondément divisé. D’un coté, la Wallonie francophone et de l’autre, les néerlandophones en quête d’autonomie pour leur région, la Flandre. Travaillons ensemble, « sans relâche pour maintenir la Belgique unie » a déclaré le nouveau roi lors de la cérémonie.

AUSTRALIE : LA TÊTE DES PASSEURS MISE A PRIX

Un chèque avec quatre zéro soit un montant allant jusqu’à US $200 000. Telle est la récompense que le gouvernement australien s’est engagé à offrir à toutes personnes fournissant des informations permettant de conduire à l’arrestation de passeurs et de trafiquants humains. La condition ? Apporter à « la police l’information dont elle a besoin pour faire enfermer les passeurs d’êtres humains » selon le Ministre de l’intérieur, Jason Clare. « Ces gens vivent de la misère et de la mort. Nous devons mettre fin à ce marché » déclarait-il dimanche 21 juillet. Cette mesure est une nouvelle pierre posée à l’édifice anti-immigration illégale que l’Australie tente de consolider. Ainsi, le pays a déjà fermé ses frontières aux demandeurs d’asile clandestins. Toute personne arrivant de manière illégale est à présent renvoyée en Papouasie-Nouvelle Guinée voisine expliquait le Premier Ministre, Kevin Rudd. Selon le ministre le l’immigration, Tony Burke, cette mesure a déjà des effets dissuasifs sur les « boatpeople » risquant leur vie dans des barques de fortune. Quelques 15 600 demandeurs d’asile sont à ce jour arrivés par la voie des mers sur le territoire australien.

INDONÉSIE : CAFÉ NAZI AU GOUT AMER

>La controverse monte et les dents grincent parmi les habitants et les touristes de passage. Le Soldatenkaffee, un café situé dans la capitale de la province ouest de Java, Bandung, ayant pour thème le nazisme n’a pas fini de défrayer la chronique. Ouvert en 2011, le lieu est orné de souvenirs et diverses insignes nazis, un grand drapeau avec une croix gammée et un portrait géant de Adolphe Hitler. Des photos du personnel vêtu de costumes SS et de tenues militaires datant de l’époque du nazisme ont été postées sur le Facebook de l’établissement. Le nasi goreng, un plat de riz indonésien traditionnellement servi a été renommé « nazi goreng » sur la carte de l’établissement. Le député-maire de la ville, Ayi Vivananda, a adressé une convocation au propriétaire du lieu, Henry Mulyana. Ce dernier dément toute sympathie pour le nazisme, « je suis juste un homme d’affaires, pas un politicien ». « Je ne suis pas familier avec l’idéologie [nazie] mais même si je l’étais, je ne pense pas que je trouverais l’idée complètement désagréable ; le communisme a été interdit en Indonésie mais il prospère en Chine. Peut-être tout cela n’est que question de point de vue ? ». Face a la controverse, le Soldatenkaffee a temporairement fermé ses portes.

Share on Twitter    Share on Facebook