Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 16 juillet 2013

Mali : la mort de l’otage Philippe Verdon confirmée

Le Président François Hollande confirme le décès de Philippe Verdon dont le corps a été retrouvé dans la zone de Tessalit, au Nord Mali. La dépouille de l’ancien otage se trouve actuellement sur la base militaire française de Gao et devrait être rapatriée prochainement. « La mort de notre compatriote M. Philippe Verdon est formellement confirmée. La dépouille sera transférée le plus vite possible dans notre pays et les autopsies permettront de connaître les causes de son décès », a déclaré le chef de l’Etat. Après avoir exprimé sa totale solidarité à la famille et aux proches de la victime, le Président français a demandé à ce que les responsables soient identifiés et traduits en la justice.
Enlevé le 24 novembre 2011 en compagnie de Serge Lazarevic dans un hôtel à Hombori, au nord-est du Mali,  Philippe Verdon était retenu par al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Le 19 mars, l’organisation terroriste annonçait l’exécution de l’otage français, sans que Paris confirme l’information. Pour le moment, les circonstances dans lesquelles le corps a été retrouvé demeurent inconnues. Cinq otages français, dont Serge Lazarevic, restent aujourd’hui détenus par Aqmi.

Bangladesh : violences suite à la condamnation de l’ancien chef d’un puissant parti islamique

Des affrontements se sont déroulés entre la police et des milliers de manifestants dans les rues de la capitale bangladaise, après l’annonce du verdict frappant l’ancien chef du parti islamiste Jamaat-e-Islami. Selon la police, les forces de l’ordre ont ouvert le feu sur les protestataires armés de bâtons, de machettes et de bombes artisanales, causant la mort de deux personnes. A 91 ans, Ghulam Azam est condamné par le “Tribunal international des crimes” de Dacca à 90 ans de prison pour des atrocités perpétrées pendant la guerre d’indépendance contre le Pakistan en 1971. Il est déclaré coupable de plusieurs chefs d’accusation, dont meurtre, conspiration et complicité de génocide. Durant ce conflit, trois millions de personnes furent tuées et plus de 200 000 femmes violées selon les chiffres officiels.
Ghulam Azam est le troisième leader islamiste condamné pour crimes de guerre lors de cette période trouble de l’histoire du pays. La sentence mécontente les islamistes, qui remettent en cause l’impartialité du tribunal. Les groupes laïcs réclament quant à eux l’application de la peine capitale. “Aucun des deux camps n’a eu ce qu’il souhaitait”, déclare Atiq Rahman, Directeur exécutif du Centre d’études avancées du Bangladesh. Plusieurs autres verdicts sont attendus dans les prochains mois.

Un “néo-nazi” norvégien soupçonné de préparer un acte terroriste interpellé par la police française

Les autorités françaises ont annoncé l’arrestation et la mise en garde à vue de Kristian “Varg” Vikernes, star de la scène black métal norvégienne, “susceptible de préparer un acte terroriste d’envergure”, selon le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls. ”Cet individu, proche de la mouvance néonazie constituait donc une menace potentielle pour la société, comme l’atteste la violence de ses propos interceptés notamment sur le Web”, affirme la place Beauvau. Vikernes a été interpellé à Salon-la-Tour en Corrèze par la Direction centrale du renseignement intérieur.
Après avoir purgé une peine de seize ans de prison en Norvège pour avoir poignardé Oystein Aarseth, leader d’un groupe de métal rival, Vikernes s’est installé en France en 2010 avec sa femme et ses trois enfants. Ce sympathisant d’Anders Breivik, l’auteur de la tuerie d’Oslo du 22 août 2011, faisait l’objet d’une surveillance depuis plusieurs années. L’ouverture d’une enquête préliminaire par la section antiterroriste du parquet de Paris a suivi l’acquisition d’armes par son épouse Marie Cachet, en possession d’un permis. Quatre carabines 22 long rifle ont été saisies lors de la perquisition au domicile du couple. ”L’enquête devra notamment établir les conditions de ces acquisitions, et leur objectif réel”, indique Manuel Valls.

Mexique : arrestation de Treviño, chef du sanglant cartel des Zetas

Le chef présumé du redoutable cartel des Zetas, Miguel Angel Treviño, alias “Z-40″, a été appréhendé ainsi que deux autres personnes dans un pick-up transportant 2 millions de dollars en espèce ainsi que huit armes et 500 cartouches. L’arrestation, orchestrée par la marine militaire, s’est déroulée à Nuevo Laredo, une ville frontalière des Etats-Unis qui a longtemps servi de base arrière au cartel. Une récompense de 5 millions de dollars était offerte par le département d’Etat américain pour toute information menant à l’arrestation de Treviño. C’est le plus beau coup de filet au sein du crime organisé depuis la prise de fonction du Président Enrique Peña Nieto en décembre 2012. Au cours du mandat de son prédécesseur, Felipe Calderon, une vague de violence liée au crime organisé avait fait plus de 70 000 morts en six ans.
Treviño a pris la tête des Zetas en octobre 2012, après la mort de Heriberto Lazcano, dit “le Bourreau”, lors d’une action de la marine mexicaine. Cette organisation criminelle est née à la fin des années 1990 lorsque’un corps d’élite quitte l’armée pour devenir la garde personnelle du chef du cartel du Golfe, Osiel Cardenas Guillen. Les Zetas feront ensuite sécession en 2010 et s’implanteront autour de Mexico, développant leurs activités dans le trafic de drogue, puis l’extorsion, les enlèvements et le trafic humain.

Snowden demande asile à la Russie

L’ex-consultant du renseignement américain Edouard Snowden, connu pour avoir divulgué des informations de la NSA classées top-secrètes, demande l’asile temporaire à la Russie. C’est ce que déclare son avocat Anatoly Kucherena, proche du pouvoir russe. La direction du Service Fédéral de l’Immigration russe confirme avoir reçu la requête de l’américain. Depuis son arrivée par un vol en provenance de Hong Kong le 23 juin, Snowden est « coincé » dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou-Cheremetievo. Son séjour en Russie a déjà contribué à refroidir les relations entre la Maison Blanche et le Kremlin. Si l’asile est accepté par Moscou, la situation pourrait s’aggraver, deux mois avant la rencontre entre Vladimir Poutine et Barack Obama lors du sommet du G-20 à Saint-Pétersbourg.

Share on Twitter    Share on Facebook