Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Jeudi 27 juin 2013

Grève générale au Portugal

Les Portugais se mobilisent aujourd’hui pour une grève générale, à l’appel des deux principaux syndicats, l’Union Générale des Travailleurs (U.G.T.) et la Confédération Générale des Travailleurs du Portugal (C.G.T.P.), qui comptent à eux deux plus d’un million d’adhérents. Ils dénoncent de nouvelles mesures destinées à ramener le déficit public à 5% du Produit Intérieur Brut (P.I.B.). Parmi les mesures critiquées se trouvent la suppression de 30 000 postes de fonctionnaires, l’allongement de leur temps de travail de 35 à 40 heures par semaine, sans compensation, la hausse générale des impôts, le gel des pensions de retraite et la diminution des remboursements de la sécurité sociale. « En ce moment, le Portugal est un pays où les politiques économiques sont centrées sur l’assainissement des finances publiques. Il y a eu un coût social très, très élevé (…), le taux de chômage des jeunes dépasse les 40% », a expliqué la numéro 2 de l’U.G.T., Paula Bernado. La politique d’austérité a été mise en place il y a deux ans en échange d’un prêt de €78mds ($102mds) de la troïka – Union Européenne, Banque Centrale Européenne et Fonds Monétaire International. Depuis, la situation a empiré, et la dette publique atteint 120% du PIB.

UE : Accord sur le budget pluriannuel de €960

Les parlementaires européens et les Etats membres sont parvenus à un compromis sur le budget pluriannuel de l’Union Européenne (U.E.). Depuis la signature du Traité de Lisbonne, en 2009, c’est la première fois que l’approbation du Parlement est nécessaire pour voter un budget communautaire. En février, les Etats membres s’étaient mis d’accord sur le plafond de €960mds ($1300mds) de crédits d’engagement et €908mds ($1182mds) de crédits de paiement pour la période 2014-2020, mais le Parlement européen bloquait sa ratification. Bien que mécontents de cette première réduction du budget de l’U.E. depuis plusieurs décennies, les parlementaires européens ne sont pas revenus dessus, mais ont cherché à assouplir son utilisation et le report des fonds non utilisés d’une année sur l’autre. « Le but du Parlement européen a été de s’assurer que les €908mds prévus comme paiement pour les sept prochaines années seront vraiment disponibles », a commenté le Président du Parlement européen, Martin Schulz. Aujourd’hui, les fonds non utilisés retournent aux budgets nationaux. L’actuel budget européen des sept dernières années comprend €55mds ($72mds) de fonds non utilisés. Ce compromis est intervenu juste avant l’ouverture du sommet européen où les chefs d’Etat et de gouvernement doivent décider de l’utilisation de €6mds ($8mds) sur le deux prochaines années afin de lutter contre le chômage des jeunes.

HRW : 2 millions de Tibétains relogés de force

Selon un rapport de l’ONG Human Rights Watch (H.R.W.), plus de deux millions de Tibétains ont été relogés de force par le gouvernement chinois au cours des sept dernières années. Parmi eux, des centaines de milliers de nomades ont été forcés d’emménager dans des « villages socialistes ». D’après l’ONG, le but de la relocalisation forcée est de permettre un contrôle plus strict des populations tibétaines. Selon les images Google Earth utilisées par H.R.W., les habitations existantes ont été massivement détruites pour être remplacées par des rangées de bâtiments uniformes. L’ONG pointe aussi du doigt l’installation de nouveaux représentants du Parti Communiste chinois dans chaque village de la région autonome du Tibet : « On leur a ordonné de manger, vivre et travailler avec les villageois », afin d’identifier le manque de loyauté à l’égard du gouvernement. Dans le même temps, des Bouddhistes résidant dans les zones tibétaines de Chine ont désormais le droit de vénérer ouvertement leur leader spirituel, le Dalai Lama, selon Radio Free Asia. Si cela s’avère exact, il peut s’agir d’une insuffisance des autorités chinoises, et non d’une nouvelle politique.

Obama au Sénégal : relations militaires, économiques et homosexualité

Le Président américain, Barack Obama est arrivé hier au Sénégal, première étape de sa tournée africaine. C’est la première fois qu’il se rend dans un pays d’Afrique francophone. Cette visite est perçue comme un succès diplomatique pour le Sénégal et son Président, Macky Sall. Abdoulaye Wade, le prédécesseur de Sall, n’avait jamais réussi à obtenir une telle visite. Par cette visite, Obama entend soutenir l’engagement du Sénégal dans la lutte contre le « terrorisme » mais aussi évoquer le renforcement des relations économiques bilatérales. Profitant de la décision de la Cour Suprême américaine, qui a fait droit hier à une demande d’égalité entre couples homosexuels et couples hétérosexuels face à la loi fédérale, Obama a lancé un appel aux pays africains, leur demandant d’accorder des droits égaux aux homosexuels et de dépénaliser l’homosexualité. Macky Sall a précisé que le Sénégal, tout en étant un pays « très tolérant », n’était « pas prêt à dépénaliser l’homosexualité ». Obama doit ensuite se rendre en Afrique du Sud puis en Tanzanie.

Réécriture de Shakespeare pour le XXIe siècle

Pour célébrer le 400e anniversaire de la mort de l’auteur britannique, William Shakespeare, qui aura lieu en 2016, un projet de réécriture de ses œuvres a été lancé, afin de mieux les diffuser auprès du public contemporain. Les premières auteures sollicitées pour le projet, qui porte le nom d’Hogarth Shakespeare, sont Jeanette Winterson, auteure de Les Oranges ne sont pas le seul fruit, un roman d’initiation et d’émancipation sur l’amour lesbien, et Anne Tyler, lauréate du prix Pullitzer. La première a choisi de retravailler Le Conte d’Hiver, tandis que la seconde s’attèlera à L’Apprivoisement de la Mégère. Les romans seront publiés simultanément sous format papier, web et audio en anglais. Ils s’inscriront dans une longue tradition de réinterprétation des œuvres de Shakespeare, les plus connues étant West Side Story, qui revisite Roméo et Juliette, et le film de science fiction des années 1950, Planète interdite, inspiré de La Tempête.

Share on Twitter    Share on Facebook