Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mercredi 26 juin 2013

Arrêt historique de la Cour Suprême américaine sur le mariage pour les couples de même sexe

Par cinq voix contre quatre, la Cour Suprême américaine a estimé que la loi américaine DOMA – pour Defense Of Marriage Act -, qui définit le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme, ne garantissait pas une protection égale aux couples de même sexe. Cette décision signifie que les couples homosexuels légalement mariés dans les Etats américains, auront droit aux mêmes avantages fédéraux que ceux dont bénéficient les couples hétérosexuels. Douze Etats américains et le Disctrict de Columbia reconnaissent le mariage entre couples de même sexe, tandis que plus de 30 Etats l’interdisent encore. L’affaire qui a conduit à cette décision a été portée devant la Cour par une résidente de l’Etat de New York, Edith Windsor, 83 ans, à qui l’administration avait demandé €279 000 ($363 000) pour frais de succession pour la propriété de son épouse, Thea Speyer, un coût financier qu’elle n’aurait pas eu à payer si elle avait été mariée à un homme. La décision sur DOMA ne répond pas à la question de savoir si le mariage entre couples de même sexe est conforme à la Constitution. Elle avait été promulguée par l’ancien Président, Bill Clinton en 1996, mais avait depuis été contestée par différents tribunaux. En 2011, le Président Barack Obama avait déclaré que son administration continuerait à appliquer DOMA, mais qu’elle ne défendrait pas cette loi devant un tribunal. La Cour Suprême doit aussi se prononcer sur la loi californienne qui interdit le mariage aux couples de même sexe dans cet Etat.

Texas : Obstruction parlementaire d’une sénatrice pour bloquer la loi anti-avortement

La sénatrice démocrate du Texas, Wendy Davis, a réussi à parler plus de 12 heures, bloquant ainsi le passage d’un projet de loi qui aurait fait fermer la plupart des centres d’avortement de l’Etat : seuls cinq sur les 42 resteraient opérationnels. Le projet de loi prévoyait aussi d’interdire les avortements après 20 semaines de grossesse. La procédure, connue sous le nom de fillibuster, a permis que l’échéance de minuit, nécessaire pour voter le projet de loi, soit dépassée. Elle impliquait pour la sénatrice de ne pas s’interrompre – même pour se restaurer ou aller aux toilettes. Wendy Davis a été choisie pour ce discours car elle a eu son premier enfant lorsqu’elle était encore adolescente et a ensuite rejoint Harvard Law School. Elle a cité des témoignages de femmes ayant avorté, de médecins et sa propre histoire lors de son discours. La Cour Suprême américaine a autorisé l’avortement en 1973, mais une douzaine d’Etats conservateurs ont récemment adopté des lois qui limitent les possibilités d’avorter. Dans le Dakota du Nord, les avortements sont interdits dès qu’un battement de cœur se fait entendre, ce qui peut survenir dès la sixième semaine. On ignore encore ce qu’il va advenir du projet de loi. Il pourrait à nouveau être soumis au vote lors d’une deuxième session extraordinaire.

Australie : Démission de la Première Ministre

La Première Ministre australienne, Julia Gillard, a démissionné à la suite de rivalités internes. Elle a perdu un vote qu’elle avait appelé pour faire face aux rumeurs selon lesquelles les partisans de son opposant, au sein du Parti Socialiste Australien (A.L.P.), Kevin Rudd, s’apprêtaient à la défier. Battue à 45 voix contre 57, elle a annoncé qu’elle ne mènerait pas le parti lors des prochaines législatives en septembre. L’homme qui l’a battue était celui-là même dont elle avait pris la place à la tête de l’A.L.P. il y a trois ans. Un remaniement ministériel est prévu. Dans son discours de défaite, Gillard a souligné que son mandat de Première Ministre avait été difficile, à la fois en raison de l’opposition politique et des divisions internes à son parti, mais aussi en raison de son genre : « Les réactions au fait que j’aie été la première femme Première Ministre n’expliquent pas tout à propos de mon mandat, mais n’y sont pas non plus complètement étrangères », a-t-elle déclaré. Le dirigeant conservateur de l’opposition, Tony Abbot, dont le parti est en tête dans les sondages, a critiqué ce va-et-vient entre dirigeants de l’A.L.P. Rudd pourrait être désigné Premier Ministre, ou avoir à tester sa majorité au Parlement lors d’un vote de confiance qu’il n’est pas sûr de remporter : les parlementaires indépendants qui ont soutenu Gillard n’ont pas garanti leur soutien.

Egypte : Discours de Morsi à la veille de grandes manifestations

Le Président égyptien, Mohammed Morsi doit s’adresser ce soir à la population égyptienné, alors que des manifestations sont prévues pour le 30 juin, date anniversaire de son arrivée au pouvoir. Morsi fera-t-il des concessions ou maintiendra-t-il une ligne plus ferme ? Lundi, le chef de l’armée a déclaré qu’il ne laisserait pas le pays plonger dans « un conflit incontrôlable ». Il s’agissait de l’une des interventions les plus fortes de l’armée depuis qu’elle a remis le pouvoir à Morsi l’an dernier. Au Caire, les tensions se sont multipliées à l’approche des manifestations. Des contre-manifestations, en soutien à Morsi, sont prévues dans les jours qui viennent. La ville a aussi connu des pénuries d’essence, entraînant des embouteillages massifs. Les opposants à Morsi, qui l’accusent d’autoritarisme et lui reprochent une situation économique désastreuse, disent avoir rassemblé 13 millions de signatures pour une pétition exigeant sa démission. Ils appellent à des élections présidentielles anticipées.

Une étoile entourée de Terres géantes

Des scientifiques ont identifié trois nouvelles planètes en orbite autour d’une étoile, Gliese 667C, et qui se trouvent dans sa « zone habitable ». Bien que leur période orbitale soit respectivement de 28, 39 et 62 jours, ce qui signifie que leur révolution autour de Gliese 667C est plus petite que celle de Mercure autour du soleil, la température à leur surface rend possible l’existence d’eau sous forme liquide en raison d’une plus faible luminosité et d’une plus faible masse de l’étoile.  Les planètes nécessitent une atmosphère pour pouvoir avoir de l’eau liquide à leur surface, mais il n’est pour l’instant pas possible de déterminer s’il y a une possibilité de vie sur ces planètes. Gliese 667C est à 22 années lumière de la Terre, dans la constellation du Scorpion.

Share on Twitter    Share on Facebook