Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Vendredi 17 mai 2013

Bahreïn : Raid contre la maison d’un dignitaire chiite

Les forces de sécurité bahreïni ont organisé un raid contre la maison d’un dignitaire chiite. L’information a été diffusée sur le site internet du principal groupe d’opposition, Al-Wefaq. Depuis le 14 février 2011, les manifestations se sont multipliées sur l’île du Golfe Persique, la majorité de la population – chiite – demandant une réforme du pouvoir, aux mains d’une minorité sunnite. Un activiste bahreïni des droits humains a expliqué que la raison du raid était pour l’instant inconnue, mais que les forces de sécurité pouvaient avoir pénétré dans la maison du cheikh pour poursuivre des fugitifs qui s’étaient échappés de la maison voisine. « C’est la première fois que sa maison a fait l’objet d’un raid. C’est extrêmement blessant pour un grand nombre de Chiites au Bahreïn », a déclaré Mohammed al-Maskati, Président de la Société de la jeunesse bahreïni pour les droits humains. « Les gens voient cela comme le franchissement d’une ligne rouge. Je m’attends à une grosse réaction », a-t-il complété.

Nigeria : Offensive du gouvernement contre Boko Haram

Les forces gouvernementales nigérianes ont utilisé des jets et des hélicoptères pour bombarder les camps des islamistes de Boko Haram. Il s’agit de leur plus grande offensive militaire depuis que le groupe a lancé une insurrection en 2009 pour établir un Etat islamiste dans ce pays de 170 millions d’habitants, également partagé entre chrétiens, majoritaires dans le Sud, et musulmans, qui dominent dans le Nord. « Chaque camp est attaqué. Mais nous n’avons pas encore fait d’opération de nettoyage au sol pour déterminer le nombre de personnes tuées », a déclaré un militaire à l’agence de presse Reuters. Une autre source militaire a évoqué le chiffre de 21 militants islamistes tués. Les forces gouvernementales tentent de regagner le terrain contrôlé par les islamistes de mieux en mieux armés dans le bastion du Nord-Est (Etats de Borno, Yobé et Adamawa), placé sous état d’urgence par le Président nigérian, Goodluck Jonathan, mercredi. La présence des groupes islamistes comme Boko Haram, associés à des gangs criminels, constitue une menace de grande ampleur pour la stabilité du Nigeria, premier producteur de pétrole en Afrique. Les ONG de défense des droits humains craignent que l’instauration de l’état d’urgence ne conduise à davantage d’abus de la part des forces gouvernementales.

Résultats préoccupants d’une grande étude sur l’homophobie dans l’UE

L’agence européenne des droits fondamentaux publie aujourd’hui une enquête sur l’homophobie dans les 27 pays de l’Union Européenne (U.E.) et en Croatie. Réalisée auprès de 93 000 personnes, l’enquête montre qu’un quart des sondés (26%) – un chiffre qui s’élève à 35% pour les transgenres – a déjà été victime d’attaques ou de menaces dues à son orientation sexuelle ou son identité de genre durant ces cinq dernières années. Parmi ces personnes, plus de la moitié n’a pas porté plainte, considérant qu’aucune action ne serait entreprise. 20% des sondés ont déclaré avoir déjà subi des discriminations dans leur travail ou leur recherche d’emploi. Les 2/3 des sondés ont déclaré avoir essayé de cacher ou camoufler leur orientation sexuelle à l’école. Ces résultats reflètent une situation préoccupante et le caractère encore très prégnant de l’homophobie dans l’U.E. 300 personnalités politiques et experts sont réunis aujourd’hui à La Haye pour définir les lignes directrices d’une nouvelle politique européenne de lutte contre l’homophobie.

Toujours pas de date pour la conférence internationale sur la Syrie

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a annoncé la tenue prochaine d’une conférence internationale pour tenter, à nouveau, d’enrayer la guerre civile qui frappe la Syrie depuis mars 2011. Le nombre de morts est de près de 94 000, et celui des réfugiés dépasse maintenant 1,5 millions de personnes. Les obstacles à la tenue de cette conférence sont pourtant réels : la Russie souhaite que l’Iran y participe, ce qui pourrait susciter l’opposition des pays occidentaux. L’opposition syrienne réserve sa réponse à la semaine prochaine ; elle a jusqu’à présent demandé le départ du Président en exercice, Bachar el-Assad, avant de s’asseoir à la table des négociations. Etats-Unis et Russie ont appelé de leurs vœux à la tenue de cette conférence, en raison d’une détérioration rapide de la situation et de soupçons d’utilisation d’armes chimiques par les deux parties au conflit. Mais pour l’instant, aucune date n’a encore été fixée. L’ONG Human Rights Watch a dénoncé l’utilisation de la torture dans les prisons tenues par le gouvernement : elle a enquêté dans les prisons de Raqqa, une ville à l’Est du pays où l’opposition, qui a pris le contrôle fin février, lui a facilité l’accès.

Canada : Une œuvre à partir des tentatives de censure

L’artiste canadienne, Franke James, activiste écologiste, a trouvé l’inspiration dans les tentatives faites par le gouvernement du Premier Ministre, Stephen Harper, de la réduire au silence. “Interdite au Capitole : Histoire vraie du pétrole sale et de la censure gouvernementale” rassemble des dessins et des emails officiels qu’elle a reçus, où elle revient sur la façon dont les bureaucrates canadiens ont tenté de la réduire au silence. L’artiste dit avoir reçu 2172 pages de mémos officiels où son nom apparaît. « C’est presque comme une entreprise exerçant un contrôle absolu sur les messages diffusés », a-t-elle commenté.

Exploration du week-end : Espèces menacées sur carte interactive

Les scientifiques de la Société Zoologique de Londres ont réalisé une carte interactive rassemblant pour la première fois toutes les espèces menacées. A explorer sur le site du Guardian.

Share on Twitter    Share on Facebook