Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Lundi 13 mai 2013

Turquie : Appel à une action contre le régime syrien après les attentats de samedi

Deux attentats à la voiture piégée ont eu lieu samedi en Turquie, dans la ville de Reyhanli, à la frontière syrienne. 46 personnes sont mortes et 50 autres ont été blessées. « Cet incident est le fait d’une organisation qui est en contact étroit avec les groupes pro-régime syriens », a déclaré le Ministre de l’Intérieur. Neuf citoyens turcs soupçonnés d’être liés à l’attentat ont été arrêtés. La Syrie a démenti être responsable des attentats : « Nos valeurs ne nous le permettraient pas », a commenté le Ministre de l’Information syrien. Le Premier Ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a appelé les Turcs à être « extrêmement prudents, extrêmement vigilants (…) face à ces provocations ». Le Ministre turc des Affaires étrangères a, lui, appelé la communauté internationale « à agir contre ce régime ». La Turquie soutient l’opposition syrienne à Bachar el-Assad et a à plusieurs reprises fermement critiqué le Président syrien. La coalition d’opposition syrienne a elle aussi exprimé la conviction que Damas était à l’origine de ces explosions et que c’était un moyen de monter les Turcs contre les rebelles syriens réfugiés en Turquie. A Reyhanli, qui est devenue une base logistique pour les rebelles qui combattent le régime d’Assad, la colère est palpable contre les réfugiés.

Elections pakistanaises : Forte participation, victoire de Sharif

Malgré les attentats qu’ont multipliés les Taliban ces dernières semaines contre les partis politiques traditionnels, les Pakistanais se sont rendus aux urnes samedi pour les élections législatives : le taux de participation atteint 60%, contre 44% en 2008. La mission d’observation électorale de l’Union Européenne (U.E.) a souligné que 64 personnes avaient trouvé la mort le jour de l’élection et que la violence avait entravé le processus électoral dans les zones touchées. Mais dans 90% des 600 bureaux de vote sous surveillance, le déroulement du scrutin était satisfaisant. Le parti de Nawaz Sharif, la Ligue Musulmane Pakistanaise, sort vainqueur avec environ 130 sièges. Sharif devrait donc être le prochain Premier Ministre, un poste déjà occupé à deux reprises, et dont il avait été délogé par un coup d’Etat militaire en 1999. Le parti jusque là au pouvoir, le Parti du Peuple Pakistanais (P.P.P.) tenu par la famille Bhutto, n’obtient qu’une trentaine de sièges. Le parti du joueur de cricket, Imran Khan, le Parti du Mouvement pour la Justice, rivalise avec le P.P.P. pour la seconde place, mais n’a pas bénéficié d’un soutien aussi large que celui qu’il anticipait. Sharif est partisan du libre-échange et de la dérégulation, et envisage de reconsidérer le soutien à la politique américaine anti-islamiste. Ces élections semblent ouvrir la voix à la première transition démocratique dans le pays depuis 1947.

Bulgarie : Pas de victoire claire aux législatives

Le parti de centre-droit au pouvoir, le GERB (Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie), n’a remporté que 30,7% des voix à l’issue des élections législatives de dimanche, ce qui le place en tête des résultats, mais sans majorité. Son président, Boïko Borisov, avait démissionné en février, lors de manifestations nationales dénonçant la hausse du prix de l’électricité et la collusion entre dirigeants politiques et compagnies énergétiques. Le taux de participation n’atteint que 53%, son plus bas niveau dans une élection parlementaire depuis la chute du communisme en 1989. Les socialistes arrivent en second position, avec 27% des suffrages. Ils prévoient d’ouvrir les négociations avec le parti turc, MRF, pour essayer de former un gouvernement. Ces élections voient aussi la percée d’un parti d’extrême-droite nationaliste, Attack, qui a fait de la rhétorique anti-Rom et de la nationalisation des entreprises étrangères son fonds de commerce. Le parti, qui n’avait le soutien que d’1% de la population au début de l’année, a réuni 7,4% des suffrages, ce qui le place en position d’arbitre. Attack a rejeté toute alliance avec le centre-droit. Si aucun gouvernement ne peut être formé, il faudra envisager la tenue de nouvelles élections.

Crise de la zone euro : Versements dus à la Grèce et à Chypre

Les Ministres des Finances de la zone euro se réunissent aujourd’hui à Bruxelles. Ils doivent approuver les paiements dus dans le cadre des « plans de sauvetage financiers » à la Grèce et à Chypre. L’île doit recevoir sa première tranche d’aide, de €3mds ($3,9mds). La Grèce, elle, doit recevoir sa dernière tranche d’aide, €7,5mds ($9,7mds), sur les €240mds ($312mds) prévus. Le Fonds Monétaire International (F.M.I.), l’un des bailleurs internationaux de la Grèce, a salué il y a quelques semaines les progrès faits par le pays pour réduire son déficit budgétaire ces trois dernières années, tout en soulignant que les réformes structurelles avaient été « insuffisantes », et que le gouvernement ne s’était pas attaqué à l’évasion fiscale. La mise en place de nouvelles mesures d’austérité était une condition pour le versement de la dernière tranche d’aide, alors que les manifestations contre cette politique se poursuivent en Grèce et ailleurs en Europe, et que ses effets économiques sont questionnés. Les Ministres des Finances doivent aussi examiner la situation de la Slovénie, qui, malgré l’annonce d’un plan de réformes pour restructurer le secteur bancaire, augmenter les impôts et privatiser certaines entreprises, pourrait avoir à demander l’aide de l’U.E.

Chris Hadfield : 5 mois dans l’espace et 1500 tweets

L’astronaute canadien, Chris Hadfield, doit rentrer demain sur Terre après cinq mois passés dans l’espace, à bord de la station spatiale internationale. Durant son séjour, l’astronaute a twitté plus de 1500 fois de l’espace, que ce soit pour envoyer des photos de la Terre ou pour documenter la vie à l’intérieur de la station, en apesanteur : il montrait ainsi dans une vidéo que lorsqu’on pleure en apesanteur, les larmes ne tombent pas. Sur sa dernière vidéo postée, il interprète la célèbre chanson de David Bowie de 1969, Space Oddity. La vidéo a rapidement fait le tour du net, et même provoqué une réponse de la part du compte officiel de Bowie : « Hallo, Spaceboy… »

Share on Twitter    Share on Facebook