Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Jeudi 9 mai 2013

Ariel Castro inculpé pour l’enlèvement et le viol de trois femmes dans l’Ohio

Ariel Castro, l’ancien chauffeur de bus scolaire propriétaire de la maison où étaient détenues Amanda Berry, Gina DeJesus et Michelle Knight, qui ont été retrouvées mardi, a été inculpé pour viol et enlèvement. Aucun chef d’inculpation n’a été retenu contre les deux frères de Castro. Des détails commencent à émerger sur les conditions de détention des trois femmes, retenues prisonnières pendant dix ans, et de l’enfant de l’une d’elles, née en captivité et âgée de six ans. Les trois femmes ont été attachées par des chaînes, violées, et maltraitées pendant leur séjour chez Castro. Elles ne sont sorties que deux fois en dix ans pour aller dans le garage. L’une des captives, Michelle Knight, a été enceinte au moins cinq fois : elle a alors été affamée par Castro et frappée dans le ventre jusqu’à ce qu’elle fasse une fausse couche. La caution de Castro a été fixée à €6m ($8m) s’il veut bénéficier d’une remise en liberté avant son procès.

Haïti : La foule défie l’interdiction de manifester pour montrer son soutien à Aristide

L’ancien Président haïtien, Jean-Bertrand Aristide, s’est rendu ce matin au tribunal à Port-au-Prince, pour répondre à des questions dans le cadre d’une enquête sur le meurtre du journaliste Jean Dominique, en 2000. Contrevenant à l’interdiction de manifestation, la foule s’est rassemblée pour montrer son soutien à l’ancien Président, dont c’était la première apparition en public depuis son retour d’exil en Afrique du Sud, en 2011. « Le peuple haïtien l’aime et montre aujourd’hui son attachement et son affection pour lui », a déclaré sa porte-parole. En Haïti toujours, les victimes du choléra qui a suivi le tremblement de terre de 2010 ont donné aux Nations Unies 60 jours pour ouvrir des négociations sur leur dédommagement, ou elles engageront une action judiciaire. L’organisation internationale est accusée de négligence. Elle a rejeté une précédente demande de dédommagement.

Pakistan : Enlèvement du fils d’un ancien Premier Ministre

Des hommes en armes ont attaqué un rassemblement politique dans la province Punjab, dans le Sud du Pakistan, et enlevé le fils d’un ancien Premier Ministre. Ali Haider Gilani est le fils de Yousuf Raza Gilani, une figure politique centrale sur la scène pakistanaise, membre du Parti du Peuple Pakistanais, actuellement au pouvoir, et qui avait dû démissionner l’été dernier pour avoir refusé de participer à une enquête mettant en cause le Président, Asif Ali Zardari, pour corruption. Ali Haider Gilani est candidat à une assemblée régionale. Les élections se déroulent samedi. Deux de ses gardes du corps ont été tués. Les raisons de son enlèvement ne sont pas encore clairement connues. Depuis plusieurs semaines, les violences se multiplient contre les candidats, à l’initiative des Taliban, principalement contre des partis politiques qui ont soutenu les opérations militaires contre les militants dans le Nord-Ouest du pays. C’est la première fois depuis 1947 et l’indépendance qu’un gouvernement civil a réussi à terminer son mandat de cinq ans, sans coup d’Etat militaire.

Israël : Autorisation de nouvelles constructions dans les colonies

L’Etat hébreu a autorisé la construction de 296 nouveaux logements dans la colonie de peuplement de Beit El, à proximité de Ramallah. La construction de ces logements s’inscrit dans le cadre d’un accord avec des colons installés depuis juin 2012 sans autorisation, qui avaient accepté de quitter les lieux sans opposition en échange de la promesse de construire des logements pour eux. Cette décision intervient alors que semblait gelée la construction de nouveaux logements pour ne pas entraver la reprise de dialogue entre Israéliens et Palestiniens que veulent à nouveau initier les Etats-Unis. L’ONG israélienne, La Paix maintenant, a dénoncé cette décision : « Il y avait un signe éventuel de restriction [de la colonisation] mais ce nouveau projet montre clairement qu’il n’y a pas de gel », a-t-elle souligné. Dans le même temps, l’astrophysicien britannique mondialement connu, Stephen Hawking, a créé la polémique en décidant de se retirer d’une conférence organisée par l’Etat hébreu, « Faire face à demain ». Il rejoint ainsi un groupe d’universitaires qui s’opposent à l’occuption des Territoires palestiniens et boycottent Israël.

Diagnostiquer le VIH grâce à des DVD

Des chercheurs ont transformé les DVD en outils bon marché de diagnostic du VIH. Ils sont en train d’adapter leur prototype en instrument médical. Les échantillons de sang sont chargés sur les micro-canaux d’un DVD modifié et lus sur un lecteur DVD, adapté pour détecter les signaux lumineux transmis sur le disque. L’image apparaît ainsi sur l’écran d’ordinateur. Jusqu’à présent, les tentatives d’utilisation des CD ou des DVD pour l’analyse biologique ont souffert d’un défaut de résolution d’image. Le projet est porté par une équipe suédoise, et financé par la Commission Européenne. L’équipe cherche à présent des collaborations dans les hôpitaux pour rendre la technologie accessible aux patients, et apporter un financement supplémentaire.

Share on Twitter    Share on Facebook