Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 30 avril 2013

CEDH : Ioulia Tymoshenko emprisonnée pour des raisons politiques

La Cour Européenne des Droits Humains (C.E.D.H.) a jugé que la femme politique ukrainienne, Ioulia Tymoshenko, était emprisonnée pour des raisons politiques, et que son maintien en détention constituait donc une violation de ses droits. Cette artisane de la révolution orange ukrainienne, en 2004, avait été condamnée à sept and de prison en octobre 2011, sous prétexte d’avoir outrepassé ses pouvoirs lors de la négociation d’un accord gazier avec la Russie. Tymoshenko a toujours soutenu que son incarcération avait pour but de la maintenir hors de la scène politique. La C.E.D.H. a jugé à l’unanimité qu’elle était emprisonnée « pour d’autres raisons » que celles autorisées par la loi. Le caractère contraignant de la décision de la C.E.D.H. pour l’Ukraine reste incertain. Le gouvernement pourrait faire appel. Les prochaines élections présidentielles ukrainiennes sont prévues pour 2015.

Libye : Ministère de la Justice encerclé par des hommes en armes

Le Ministère de la Justice libyen, à Tripoli, a été encerclé par des hommes en armes qui demandent le départ des employés qui ont travaillé sous Kadhafi. Les hommes armés sont arrivés dans des pick-ups équipés d’artillerie anti-aérienne. Depuis dimanche déjà, le Ministère des Affaires étrangères est bloqué par des groupes armés qui réclament l’adoption d’une loi obligeant les hommes de l’ancien régime à quitter la vie politique. Mais les personnalités politiques libyennes n’ont pas jusqu’à présent trouvé d’accord. En mars, des hommes armés avaient encerclé le bâtiment du Congrès Général National – le Parlement libyen – pendant plusieurs heures, avec la même requête. Depuis la mort de Mouamar Kadhafi, en octobre 2011, Tripoli et d’autres villes libyennes ont été la proie de violents affrontements. La semaine dernière, une explosion devant l’ambassade française a grièvement blessé deux gardes, faisant aussi de multiples dommages alentour et parmi la population.

Colon israélien tué en Cisjordanie ; Militant palestinien tué dans la bande de Gaza

Un colon israélien a été tué ce matin à un arrêt de bus en Cisjordanie, près de Naplouse, par un Palestinien. Le meurtrier a d’abord poignardé sa victime avant de se saisir de son arme et de la tuer. Il a lui-même été tué par les forces de sécurité israéliennes qui sont intervenues. C’est la première fois depuis 2011 qu’un colon est tué par un Palestinien en Cisjordanie : même si les tensions ont été fréquentes ces derniers mois en Cisjordanie, lors de manifestations contre les conditions de détention des Palestiniens dans l’Etat hébreu notamment, les meurtres de colons restent rares. Dans le même temps, un Palestinien a été tué par une frappe israélienne dans la bande de Gaza. Au moins une autre personne a été blessée. Il s’agit de la première frappe aérienne depuis la mise en place d’un cessez-le-feu entre l’Etat hébreu et Gaza en novembre. Les incidents à la frontières se sont multipliés ces derniers jours : les militants palestiniens ont tiré plusieurs roquettes en direction d’Israël, qui a répliqué par des tirs aériens qui n’avaient jusque là fait aucun blessé. Un porte-parole du Hamas a dénoncé la frappe comme « une violation grave du cessez-le-feu ». L’Etat hébreu a souligné que le militant tué faisait partie du groupe qui a tiré sur la station balnéaire d’Eilat, sur la Mer Rouge, mi-avril.

Coming-out du basketteur professionnel Jason Collins

Le joueur de basket américain, Jason Collins, a fait son coming-out dans un article publié hier sur le site Sports Illustrated : « Je suis un centre de la NBA (National Basketball Association) de 34 ans. Je suis noir. Et je suis gay. » Après plus de dix ans comme basketteur professionnel, il devient le premier joueur en exercice de l’une des quatre ligues sportives professionnelles américaines à révéler son homosexualité. Si Collins s’était déjà interrogé sur la possibilité de faire son coming-out, les attentats du marathon de Boston, il y a deux semaines, l’ont conforté dans son choix : ils ont « renforcé cette idée que je n’avais pas à attendre des circonstances parfaites pour faire mon coming-out. Tout peut changer en un instant. Alors pourquoi ne pas vivre avec sincérité ? » Dans le texte publié dans Sports Illustrated, le basketteur revient aussi sur ses années difficiles passées dans le placard, et souligne à quel point les mentalités ont changé entre 2003 et 2013. « Tout le soutien que j’ai reçu me porte vraiment ! Je savais que je choisissais la route la moins fréquentée, mais je n’y suis pas seul », a dit celui qui a reçu le soutien de nombreux collègues, d’un sponsor et du Président américain, Barack Obama, qui l’a appelé pour le féliciter de son courage. L’homophobie reste cependant présente dans le milieu sportif, comme l’indiquent les rappels aux politiques antidiscriminatoires faites par les responsables de ligues.

Médecine régénérative : Opération chirurgicale réussie sur une fillette de 2 ans ½

Dans l’Etat de l’Illinois, des médecins ont construit et implanté une trachée faite de fibres plastiques et de cellules humaines à une petite fille de deux ans et demi, née sans trachée : elle est la plus jeune personne à recevoir un organe de bio-ingénierie. « La greffe réalisée sur Hannah [la fillette] a complètement changé ma vision de la médecine régénérative », a déclaré le docteur Macchiarini, en charge de l’opération de neuf heures. L’approche qui consiste à construire les organes que l’on implante pourrait s’avérer plus efficace sur les enfants, car elle fait appel à leur capacité naturelle à croître et guérir. Le but de la médecine régénérative est de créer ou faire à nouveau croître des tissus et des organes pour traiter les conditions qui n’ont pas de remède effectif.

Share on Twitter    Share on Facebook