Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Jeudi 18 avril 2013

Grosse explosion dans une usine de fertilisants au Texas

Entre cinq et 15 personnes sont mortes dans l’explosion qui a eu lieu dans une usine de fertilisants à West, au Texas, une ville de 2700 habitants près de Waco. Plus de 160 personnes ont été blessées, et des douzaines de maisons et de bâtiments ont été détruits dans ce qui a été décrit par les témoins comme « une tornade ». Des pompiers intervenus pour maîtriser le feu sur le site manquent toujours à l’appel. Selon les services de sécurité, l’explosion a pu être provoquée par de l’ammonium (20 tonnes de ce produit chimique se trouvaient dans l’usine selon l’entreprise). En 2006, l’usine avait échoué à obtenir un permis de la Commission Texane sur la Qualité environnementale. Il n’y a pour l’instant pas d’indication que l’explosion ait été due à autre chose qu’à un feu accidentel.

Pas de Président élu en Italie au premier tour

Franco Marini, le précédent Président du Sénat italien (centre-gauche), n’a pas obtenu la majorité des deux tiers nécessaires à son élection comme chef d’Etat de l’Italie devant le Parlement. Il était pourtant soutenu à la fois par son parti et par ses rivaux du centre-droit, la coalition emmenée par Silvio Berlusconi. L’élection d’un nouveau Président, pour succéder à Giorgio Napolitano qui termine son mandat de sept ans mi-mai, est perçue comme cruciale pour la formation d’un nouveau gouvernement ou la dissolution du Parlement nécessaire pour organiser de nouvelles élections. Depuis les élections législatives en février, aucun accord n’a été trouvé pour la formation d’un nouveau gouvernement italien. Berlusconi s’est dit favorable à une grande coalition avec le centre-gauche, mais Bersani la rejette. Si Marini n’était pas élu, cela affaiblirait encore Bersani qui le soutient, contre l’avis de Matteo Renzi, le maire réformiste de Florence, que les sondages donnent comme favori pour le poste de Premier Ministre. Le rôle du Président n’est pas seulement honorifique, il peut peser de tout son poids en cas de crise politique majeure, comme l’avait fait Napolitano en 2011 en nommant Mario Monti Premier Ministre d’un gouvernement technocrate lorsque la majorité parlementaire de Berlusconi chancelait sous la pression des marchés financiers.

US : Pas de reconnaissance de la victoire de Maduro

Les Etats-Unis refusent de reconnaître la victoire du successeur d’Hugo Chavez, Nicolas Maduro, à l’issue de l’élection présidentielle qui s’est déroulée dimanche au Vénézuela. La courte avance de Maduro a été contestée par son opposant, Henrique Capriles, qui a demandé un recompte des voix. 235 000 voix séparent les deux hommes. Le Conseil Electoral National du Vénézuela a pour l’instant refusé de procéder à ce recompte, et la Cour Suprême a déclaré hier qu’il n’y avait aucun fondement légal à un tel recompte. En réponse à la position américaine, Maduro a accusé Washington de s’immiscer dans les affaires de son pays : « Nous n’avons cure de votre reconnaissance. Nous avons choisi d’être libres, et nous le serons, avec ou sans vous. L’intervention américaine au Vénézuela ces derniers mois, et notamment pendant la campagne présidentielle, a été brutale et vulgaire. » Maduro semble ainsi emboîter le pas à la rhétorique anti-américaine de son prédécesseur. Etats-Unis et Vénézuela n’ont pas d’ambassade l’un chez l’autre depuis 2010. Selon les résultats officiels, Maduro est arrivé en tête avec 50,8% des voix, contre 49% pour Capriles.

Manifestations en Guinée contre les conditions d’organisation des législatives

A Conakry et dans le reste de la Guinée, l’opposition a relancé aujourd’hui les manifestations pour dénoncer les conditions d’organisation des prochaines élections législatives qui doivent avoir lieu le 30 juin. Début février déjà, elle demandait l’ouverture d’un dialogue avec le gouvernement pour les législatives. Les violences lors des manifestations avaient fait neuf morts. Un médiateur, Said Djinit, représentant de l’Organisation des Nations Unies (O.N.U.) en Afrique de l’Ouest, avait été nommé.  Les opposants ne sont toujours pas satisfaits : ils estiment que le dialogue n’a jamais vraiment démarré. Le 13 avril dernie, le Président, Alpha Condé, a signé le décret convoquant les électeurs aux urnes. Pour l’opposition, ce texte aurait dû être l’aboutissement d’un processus de dialogue, et non son début. Le gouvernement a dit respecter la décision de l’opposition d’organiser une marche, tout en mettant en garde contre les actes de violence. Le trajet du cortège a fait l’objet de nombreuses tractations entre les autorités et les organisateurs.

Un accord pour réguler la pêche en zone Arctique

Cinq pays qui bordent l’Arctique, au Pôle Nord, ont décidé d’ouvrir des négociations pour imaginer une régulation de la pêche commerciale dans la zone. La préoccupation de la Norvège, du Danemark, du Canada, des Etats-Unis et de la Russie concerne les eaux nouvellement libérées de la glace, au-delà du Détroit du Bering, qui sont désormais accessibles à des navires de pêche avides de nouvelles opportunités commerciales. L’accord permettrait de protéger ces eaux jusqu’à ce que les stocks de poissons soient mieux connus. L’objectif de l’accord n’est cependant pas guidé par la préservation de l’habitat des poissons, mais il s’agit, en accord avec l’industrie de la pêche, de mieux gérer l’exploitation de ces poissons qui avaient l’habitude de vivre sous la glace, et des poissons qui vont migrer dans ces eaux.

Share on Twitter    Share on Facebook