Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mercredi 3 avril 2013

NU : Adoption d’un traité sur le commerce des armes conventionnelles

L’Assemblée Générale des Nations Unies (A.G.N.U.) a adopté hier le premier traité de régulation du commerce des armes conventionnelles, et fait pour la première fois le lien entre les ventes d’armes et le non-respect des droits humains. Bien qu’il n’y ait pas de mécanisme contraignant prévu, le traité oblige les fournisseurs à considérer l’utilisation que leurs clients feront des armes. Il est l’aboutissement de sept ans de négociation. Sur les 193 membres de l’A.G.N.U., 154 pays ont voté pour, 23 se sont abstenus (comme la Birmanie, Bahreïn, la Syrie ou le Sri Lanka), et 3 ont voté contre – la Syrie, l’Iran et la Corée du Nord. Les partisans du traité ont bon espoir que celui-ci accroisse la pression y compris sur les pays non signataires. La Russie ne pourra ainsi plus arguer de l’absence d’embargo sur les armes pour continuer ses livraisons à la Syrie. Le traité prévoit la mise en place d’un forum des Etats qui examinera les rapports sur les ventes d’armes et rendra publics les noms des pays contrevenants. Il doit prendre effet une fois que 50 nations l’auront ratifié.

Chypre : Mise en place du « plan de sauvetage financier »

Le Fonds Monétaire International (F.M.I.), l’un des trois bailleurs internationaux de Chypre, a annoncé aujourd’hui qu’il contribuerait à hauteur de €1md ($1,3mds), soit 10%, au « plan de sauvetage » de l’île en échange de réformes économiques drastiques. « C’est un programme exigeant qui nécessitera de grands efforts de la part de la population chypriote », a déclaré la Présidente du F.M.I., Christine Lagarde. Les déclarations du F.M.I. font suite à l’annonce de l’accord entre Chypre et la « troïka » – F.M.I., Banque Centrale Européenne et Commission Européenne – sur les termes du « plan de sauvetage » de €10mds ($13mds) âprement négocié. Le mémorandum prévoit des coupes budgétaires, des privatisations et une augmentation des taxes sur les intérêts rapportés par les dépôts, à 30%, et sur l’impôt sur les sociétés, de 10% à 12,5%. Le porte-parole de Chypre a indiqué que l’accord préservait une part importante de l’économie en conservant sous juridiction chypriote les dépôts offshore de gaz naturel, et en accordant deux années supplémentaires (jusqu’en 2018) pour atteindre les objectifs de réduction des déficits et mettre en œuvre les privatisations. Le Parlement chypriote pourrait néanmoins contester les mesures, jugées trop sévères. Les discussions ont également fait ressortir les dissensions entre la Commission Européenne et le F.M.I. : la première reproche au second des mesures trop drastiques dont les effets peuvent saper la confiance et être préjudiciables à l’ensemble de l’économie de la zone euro.

France : Cahuzac a reconnu avoir un compte en Suisse depuis 20 ans

L’ancien Ministre du Budget français, Jérôme Cahuzac, a été mis en examen hier pour blanchiment de fraude fiscale, en raison d’un compte bancaire détenu en Suisse. Lorsque le site d’information Médiapart avait révélé l’affaire, il y a quatre mois, le Ministre avait nié. Il avait été soutenu par le gouvernement et le Président de la République, François Hollande. L’aveu fait hier par Cahuzac, qui parle sur son blog d’une « spirale du mensonge » dans laquelle il se serait laissé entraîné, a provoqué une onde de choc dans la classe politique française, à gauche notamment où François Hollande avait fait de la « République irréprochable » l’un de ses thèmes de campagne présidentielle. Devant les critiques de l’opposition de droite et des alliés de gauche du gouvernement, François Hollande a réaffirmé sa bonne foi : Jérôme Cahuzac, qui « a trompé les plus autorités du pays » n’a bénéficié « d’aucune protection autre que celle de la présomption d’innocence ». Cette mise en examen intervient alors que la semaine dernière, l’ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy, était lui aussi mis en examen pour abus de faiblesse à l’encontre de la milliardaire Liliane Bettencourt, à qui il est accusé d’avoir soutiré de l’argent pour financer sa campagne électorale en 2007. Ces deux affaires jettent un discrédit sur l’ensemble de la classe politique française.

Nucléaire iranien : Un programme de +$100mds

Un rapport publié aujourd’hui par le think tank américain, le Carnegie Endowment for International Peace, souligne que le programme nucléaire iranien ne peut pas simplement être abandonné et que la diplomatie reste la seule façon de le contenir : il met en jeu une fierté nationale trop grande et a englouti trop d’argent pour être laissé de côté. L’Iran soutient que son programme nucléaire a pour fin une utilisation médicale et la production énergétique, mais les Etats-Unis et leurs alliés soupçonnent le pays de développer secrètement un arsenal militaire nucléaire. Intitulé « L’Odyssée nucléaire iranienne : coûts et risques », le rapport avance une estimation des coûts d’opportunité du programme, qu’il chiffre à « bien au-delà de $100mds » (€78mds) en termes d’investissement étranger et de revenus pétroliers perdus. « Au lieu de renforcer la sécurité énergétique de l’Iran, le programme nucléaire a diminué la capacité du pays à diversifier ses sources d’énergie et à atteindre l’indépendance énergétique », note le rapport.

Dégénérescence maculaire : les traitements anti-cholestérol pourraient être une solution

La dégénérescence maculaire, une maladie de la rétine qui affaiblit la vue et se déclare souvent lorsqu’on vieillit, pourrait être traitée par des gouttes pour les yeux qui diminuent le niveau de cholestérol. Des chercheurs de l’Ecole de Médecine de l’Université de Washington ont montré que les macrophages, des cellules immunitaires, pouvaient accélérer la transition entre une forme sèche et une forme humide de dégénérescence maculaire, au lieu d’agir comme cellules protectrices. Au lieu d’absorber les dépôts de graisse qui se forment dans l’œil et de les renvoyer dans le sang, les macrophages continuent d’absorber les dépôts, mais ne les renvoient pas , et sont donc à l’origine d’une inflammation de la rétine. L’utilisation de gouttes contre le cholestérol pourrait prévenir la formation de ces poches de graisse.

Share on Twitter    Share on Facebook