Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 2 avril 2013

Viol collectif à Rio de Janeiro

Trois hommes ont été arrêtés pour avoir pris part au viol collectif d’une touriste américaine à Rio de Janeiro. Le viol a eu lieu pendant six heures dans un minibus, tandis que l’ami de la jeune femme était retenu et battu violemment. Selon la police, les agresseurs ont fait descendre les autres passagers du minibus et violé la jeune femme à l’intérieur du véhicule. Le crime intervient alors que la ville du Brésil est en cours de sécurisation dans la perspective de la coupe du monde de football et des Jeux Olympiques de 2016. Il rappelle celui qui avait eu lieu en décembre à New Delhi, en Inde, où une étudiante de 23 ans avait été victime d’un viol collectif dans un bus également. S’en était suivi une vague de manifestations pour dénoncer les violences sexuelles contre les femmes et demander la mise en place de réelles politiques publiques.

Greenpeace : Empoisonnement des terres du Sichuan au phosphate

Au terme d’une enquête de cinq mois autour des usines de phosphate de la province du Sichuan, en Chine, l’ONG Greenpeace, révèle dans un rapport publié aujourd’hui que la production massive de fertilisants dans la région nuit à l’environnement et pourrait avoir de graves conséquences sur la santé des habitants. Une surface de plus de 30 hectares – la taille de la place Tiananmen à Pékin – est remplie par des collines de résidus polluants de 20 à 30 mètres de hauteur. La teneur en produits nocifs dans les résidus frais sortis des usines est beaucoup plus élevée que pour les déchets anciens. La Chine compte déjà plus de 300 millions de tonnes de résidus phosphatés, un chiffre qui augmente de plusieurs dizaines de millions chaque année. Les déchets infiltrent les sols et les cours d’eau. L’agriculture intensive et l’utilisation massive de fertilisants sont pointés du doigt : la Chine doit nourrir près de 20% de la population mondiale avec 7% de terres arables, d’où l’usage intensif de la chimie au cours des dernières décennies. Or, en cas d’usage intensif, les engrais phosphatés deviennent des poisons. Pour le responsable du secteur agriculture et alimentation chez Greenpeace Pékin, « il faut contrôler les volumes de production d’engrais » pour réduire les stocks de déchets.

Corée du Nord : Annonce du redémarrage d’un réacteur nucléaire

La Corée du Nord a annoncé qu’elle allait remettre en marche les équipements dans le complexe nucléaire de Yongbyon. Il s’agit de la dernière menace formulée par la République communiste, qui, depuis qu’elle a mené un nouveau test nucléaire en février, sanctionné par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, multiplie les gestes d’hostilité vis-à-vis de son voisin du Sud et des Etats-Unis. Un porte-parole du Ministère des Affaires étrangères sud-coréen a qualifié l’annonce de « hautement regrettable ». Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères chinois a, lui, appelé à la retenue pour résoudre cette situation « complexe et délicate ». Le réacteur de Yongbyon a été fermé en juillet 2007, dans le cadre d’un accord désarmement contre aide. Mais l’accord a échoué, en partie parce que les Etats-Unis considéraient que Pyongyang ne dévoilait pas tous ses équipements nucléaires, ce qui a été confirmé en 2010. En réponse à la rhétorique agressive de la Corée du Nord, les Etats-Unis ont déployé de l’arsenal militaire dans la zone. Le Secrétaire Général des Nations Unies a réagi en déclarant que « la crise est allée trop loin ».

Meshaal réélu à la tête du Hamas

Le groupe islamiste palestinien du Hamas a réélu son leader pragmatique, Khaled Meshaal, à sa tête, en dépit des critiques formulées par les tenants d’une ligne plus dure dans la bande de Gaza. Né en Cisjordanie occupée, Meshaal a vécu en exil pendant plusieurs décennies et rejette le droit d’Israël à exister. En novembre dernier, il a joué un rôle crucial dans les négociations du cessez-le-feu avec l’Etat hébreu. L’an dernier, les plus radicaux du Hamas lui ont reproché ses tentatives de rapprochement avec le chef du Fatah, Mahmoud Abbas, le Président de l’Autorité Palestinienne soutenu par les Occidentaux. Selon un diplomate de la région, cité sous couvert d’anonymat, la direction islamiste en Egypte et le Qatar ont soutenu Meshaal, qu’ils voient comme un modéré. Dans le même temps, le Parlement de la bande de Gaza, dominé par le Hamas, a approuvé une loi qui impose la non-mixité à l’école entre filles et garçons, à partir de l’âge de neuf ans. La loi interdit également aux hommes enseignants de faire cours dans les écoles de filles. Elle doit entrer en vigueur à la prochaine rentrée scolaire, en septembre.

USA : Cartographier l’esprit humain

Le Président américain, Barack Obama, doit annoncer aujourd’hui un ambitieux plan de recherche pour cartographier l’esprit humain, avec un financement à hauteur de €80 ($100m) pour 2014. Le but exact de la recherche n’est pas encore clairement défini ; elle permettrait peut-être de faire des progrès dans le traitement de maladies comme celle d’Alzheimer ou l’épilepsie, et associera des agences gouvernementales et des institutions privées. Le gouvernement Obama a présenté ce projet comme son grand défi scientifique du 21e siècle. Une partie du projet consistera en l’étude des implications éthiques de ces avancées en neuroscience. Le projet a été bien accueilli, mais certains se montrent néanmoins sceptiques : « Les présupposés qui sous-tendent l’idée de cartographier tout le cerveau humain sont très controversées », juge ainsi un neuroscientifique de l’Université Emory, à Atlanta, car les changements dans le cerveau ne sont pas susceptibles de pouvoir être transcrits par les technologies proposées par le projet.

Share on Twitter    Share on Facebook