Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mercredi 20 mars 2013

Chypre : A la recherche d’un plan B du côté de Moscou

Le Parlement chypriote a finalement rejeté le « plan de sauvetage » proposé par les créanciers internationaux de l’île – Commission Européenne, Banque Centrale Européenne et Fonds Monétaire International – et validé par le gouvernement, qui supposait la taxation des dépôts bancaires supérieurs à 20 000€ ($26 000) à hauteur de 10%. La « troïka » prévoyait de prêter €10mds ($13mds) à la petite République. Le Ministre des Finances, Michalis Sarris, s’est rendu à Moscou pour trouver une solution qui dépasse désormais le cadre de l’Union Européenne. La Russie pourrait avoir des parts dans la future exploitation de champs de pétrole et de gaz chypriotes, et se porterait en échange garante pour les fortunes des oligarques qui ont stocké plus de €20mds ($26mds) sur les comptes chypriotes. La fuite des capitaux russes constitue le plus grand risque aux yeux du gouvernement. Avec Chypre, c’est la première fois qu’un parlement national rejette les conditions posées par la « troïka » pour venir en aide à des pays au bord de la faillite : depuis trois ans, la Grèce, l’Irlande, le Portugal, l’Espagne et l’Italie ont toutes accepté les mesures d’austérité imposées en échange d’assistance financière.

Corée du Sud : Alerte après un hacking

Les autorités sud-coréennes mènent l’enquête : trois serveurs de réseaux télévisés et deux serveurs de banques ont été la cible d’attaques de hackers aujourd’hui. Certains fichiers ont été détruits. « L’incident est à une assez grande échelle et cela prendra plusieurs jours de rassembler les preuves », a déclaré un policier. Les banques ont depuis restauré leurs opérations ; les programmes télévisés n’ont pas été affectés, mais certains ordinateurs sont toujours inutilisables. Les autorités sud-coréennes se refusent pour l’instant à accuser la Corée du Nord, qui a menacé son voisin et les Etats-Unis de telles attaques et compte des écoles de hacking. La plus grande attaque de hackers nord-coréens contre la Corée du Sud a eu lieu en 2011 : il s’agissait d’un déni de service (attaque qui rend indisponible un service), surnommé « dix jours de pluie ». La semaine dernière, la Corée du Nord a accusé les Etats-Unis d’avoir hacké certains de ses sites internet.

Obama en visite en Israël

Le Président américain, Barack Obama, commence aujourd’hui sa première visite en Israël depuis sa réélection à la tête des Etats-Unis en novembre. Les Israéliens ont donné à cette visite le surnom d’« Alliance indestructible » ; le drapeau américain flotte dans les rues de Jérusalem. La visite américaine doit permettre de réaffirmer les liens entre l’Etat hébreu et les Etats-Unis, tendus depuis plusieurs mois notamment en raison d’une position américaine jugée trop accommodante sur le nucléaire iranien. Barack Obama a réaffirmé à son arrivée l’engagement américain pour la sécurité israélienne. Un autre sujet d’inquiétude concerne la guerre civile syrienne, dont Israël est un Etat limitrophe. L’Etat hébreu redoute que le conflit ne déborde les frontières. Demain, Obama doit se rendre à Ramallah, siège de l’Autorité Palestinienne pour y rencontrer son Président, Mahmoud Abbas. Les attentes à propos de cette visite sont faibles. Obama a précisé qu’il venait pour « écouter ». « Il vient les mains vides », a déclaré le politologue palestinien Amjad Shibab. « Alors que les Etats-Unis sont le seul pays capable de faire pression sur Israël, cette fois, il n’y a même pas de promesses. » Plusieurs manifestants se sont rassemblés hier à Ramallah pour protester contre la venue du Président américain, qui a déçu.

Afghanistan : Accord sur le retrait de l’OTAN d’une province près de Kaboul

Les autorités afghanes et les forces de l’OTAN ont conclu un accord sur le retrait des troupes étrangères de Wardak, une province stratégique à 40 minutes en voiture de Kaboul. La Force Internationale d’Assistance et de Sécurité (F.I.A.S.) a cependant annoncé que les forces afghanes ne remplaceraient les troupes étrangères que dans le district de Nerkh, et qu’une transition plus lente aurait lieu dans le reste de la province. Cette annonce intervient alors que le Président afghan, Hamid Karzai, a demandé le départ des forces spéciales américaines des provinces de Wardak et de Logar le mois dernier, après les accusations portées par des villageois les accusant de torturer et de tuer des civils, une accusation rejetée par les forces spéciales américaines. Mais en dépit de l’échéance, les forces américaines ont continué d’opérer dans la province, au grand dam de Karzai. Le communiqué sur l’accord entre OTAN et gouvernement ne fait pas mention des forces spéciales américaines, qui sont destinées à jouer un rôle important dans le pays après le départ de la plupart des troupes de combat de l’OTAN d’ici la fin 2014.

89 éléphants tués par des braconniers au Tchad

Les braconniers ont tué 89 éléphants dans le Sud du Tchad, près de la ville de Ganba, jeudi soir dernier – 33 femelles enceintes et 15 éléphanteaux. Les gouvernements du Cameroun, de la République Centrafricaine et du Tchad doivent se réunir cette semaine à Yaoundé, au Cameroun, pour développer une stratégie régionale contre le braconnage. Le World Wildlife Fund (W.W.F.) estime qu’il s’agit vraisemblablement du même groupe de braconniers soudanais qui avait tué plus de 300 éléphants dans le Nord du Cameroun en février 2012. Les ONG appellent les gouvernements à mettre en place des mesures d’urgence pour prévenir le massacre des éléphants et le commerce illégal d’ivoire, tiré par une demande asiatique croissante. Selon plusieurs ONG, le prix de l’ivoire au marché noir, en Asie, atteint désormais €1500 ($2000) le kilo.

Share on Twitter    Share on Facebook