Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 12 mars 2013

Tunisie : Immolation par le feu d’un jeune chômeur

Un jeune homme s’est immolé par le feu aujourd’hui à Tunis : le nom de la victime n’a pas été donné, mais le Ministère de l’Intérieur a indiqué qu’il s’agissait d’un homme âgé de 27 ans qui cherchait un emploi depuis longtemps. « Il est dans un état très critique », a déclaré une source médicale de l’hôpital où il a immédiatement été conduit. Son geste rappelle celui de Mohamed Bouazizi, il y a deux ans, qui avait lancé le départ de la révolution en Tunisie et le début des mouvements de révolte dans une partie du monde arabe. Le taux de chômage en Tunisie s’élève à 17%. Cette immolation intervient alors que le nouveau Premier Ministre, Ali Larayedh, doit demander un vote de confiance pour le nouveau gouvernement, dominé par le parti islamiste Ennahda, qu’il a formé.

Iles Malouines : Vote en faveur de la souveraineté britannique

A l’issue d’un référendum se déroulant sur deux jours, les habitants des îles Malouines, au large de l’Argentine, ont voté à 99,8% pour rester sous souveraineté britannique. La participation était de 92%, sur les 1649 électeurs inscrits. Trois décennies après la guerre des Malouines qui avait opposé le Royaume-Uni à l’Argentine en 1982 et s’était soldé par une victoire de la Couronne, Buenos Aires multiplie les déclarations et les pressions pour affirmer sa souveraineté sur l’archipel. « Ce référendum est un stratagème, il n’a pas de valeur juridique », a déclaré l’ambassadrice argentine à Londres, Alicia Castro, précisant que si les habitants étaient britanniques et que l’Argentine n’avait pas l’intention de nier cette identité, le territoire sur lequel ils se trouvaient était argentin. La plupart des pays d’Amérique Latine et de nombreux pays en développement soutiennent l’Argentine, qui se mobilise aussi davantage depuis que des entreprises enregistrées à la bourse de Londres ont commencé à forer à la recherche de pétrole et de gaz naturel. Cette activité permet un boom économique qui bénéficie aux habitants des îles Malouines. Le Royaume-Uni met en avant le droit des habitants à l’auto-détermination.

Birmanie : Utilisation de phosphore contre des manifestants miniers

Un rapport parlementaire birman a confirmé que la police avait utilisé des bombes fumigènes contenant du phosphore lors d’une manifestation de protestation contre la mine de Monywa, au Nord-Ouest du pays. La mission parlementaire, dirigée par la leader d’opposition, Aung San Suu Kyi, a déclaré que « des brûlures inattendues et non nécessaires avaient été causées chez certains moines et civils parce que la police a utilisé des bombes fumigènes sans connaître l’effet qu’elles auraient ». Le rapport a néanmoins recommandé que le travail à la mine continue, et jugé que le projet était « bénéfique pour le pays, même si le bénéfice est limité ». Les conclusions du rapport ont irrité les manifestants, qui jugent inacceptable qu’aucune sanction ne soit prévue contre les donneurs d’ordre. L’incident s’était déroulé le 29 novembre, à la mine de Monywa, détenue conjointement par une entreprise chinoise et un consortium birman sous contrôle de l’armée. Des centaines de villageois, soutenus par des activistes et des moines, avaient protesté en organisant des sit-ins pour dénoncer l’expropriation dont ils étaient victimes.

Sud Soudan : Reprise de la production pétrolière

Le Ministre du Pétrole du Sud Soudan a annoncé que son pays serait en mesure de reprendre la production pétrolière d’ici trois semaines, et pourrait commencer à exporter au bout d’une semaine. Cette reprise est rendue possible par un accord entre Sud Soudan et Soudan sur la sécurité à la frontière. Le Sud Soudan, qui est devenu indépendant du Soudan en juillet 2011, a arrêté sa production de 350 000 barils par jour en janvier 2012 après un désaccord avec Khartoum sur le prix à payer pour utiliser le réseau d’oléoducs du Soudan, afin d’acheminer le pétrole à la Mer Rouge. Les deux pays ont accepté vendredi le retrait de leurs troupes d’une zone démilitarisée d’ici une semaine, pour faire retomber la tension et permettre la reprise des exportations pétrolières. Ils doivent mettre en place une commission conjointe pour délimiter les frontières d’ici le 17 mars. Le statut d’Abyei, à la frontière, n’a toutefois pas encore été tranché. Le Soudan et le Sud Soudan étaient parvenus à un accord en septembre pour mettre en place une zone tampon, mais les modalités restaient à définir.

« Georges le Solitaire » : Une tortue embaumée

Découverte en 1971 aux Galapagos, un archipel volcanique au large de l’Equateur, la tortue Georges le Solitaire était le dernier spécimen pur de son espèce. Il est mort en juin sans descendance, symbolisant ainsi la disparition des espèces. Le Musée américain d’Histoire naturelle doit préserver ses restes : Georges sera embaumé. Il y a neuf mois, son corps a été traité pour protéger les tissus, puis congelé à moins 50 degrés. Lundi, ses restes ont été placés dans une caisse en bois, fibre de verre et matériaux isolants. Une fois embaumé, Georges le Solitaire sera envoyé aux Galapagos, où il sera la pièce centrale d’un centre d’interprétation, en hommage à Fausto Llerena qui l’avait découvert il y a plus de quatre décennies.

Share on Twitter    Share on Facebook