Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Vendredi 8 mars 2013

RDC : Ultimatum de l’ONU contre le viol comme arme de guerre

La force d’intervention de l’Organisation des Nations Unies (O.N.U.) en République Démocratique du Congo (R.D.C.) a envoyé un ultimatum à deux unités de l’armée congolaise à la suite d’accusations de viols systématiques perpétrés par des militaires. En décembre, l’O.N.U. avait indiqué avoir la preuve qu’au moins 126 viols avaient été commis par des soldats fuyant une offensive rebelle, dans la ville de Minova. L’O.N.U. enjoint aux brigades concernées d’agir juridiquement contre les soldats concernés d’ici fin mars, sous peine d’arrêter toute collaboration. La mission de l’O.N.U. en R.D.C. a pour mandat de soutenir les opérations de l’armée congolaise qui lutte contre les groupes rebelles, mais ce soutien doit cesser si les soldats sont coupables d’abus des droits humains. Dans l’Est de la R.D.C., le viol est utilisé comme arme de guerre qui détruit non seulement les femmes et les hommes qui en sont les victimes, mais aussi des communautés entières. Le mois dernier, un accord a été signé pour mettre fin au conflit ; il doit encore être mis en œuvre.

Birmanie : La crise de l’Etat Rakhine s’étend

La crise qui frappe l’Etat Rakhine, en Birmanie, où la violence sectaire a éclaté l’an dernier, s’étend, et risque de compromettre les réformes démocratiques mises en œuvre. « Il reste un écart considérable entre les réformes au sommet de l’Etat et leur mise en œuvre sur le terrain », juge l’enquêteur indépendant des Nations Unies, Tomas Ojea Quintana. Des défaillances dans le respect des droits humains demeurent, comme la discrimination contre les Rohingya dans l’Etat Rakhine et les violations continues des droits humains dans le conflit de l’Etat Kachin. En juin et octobre derniers, des affrontements violents ont éclaté entre Bouddhistes et Musulmans Rohingya dans l’Etat Rakhine. Les 800 000 Rohingya n’ont toujours pas de statut légal. Le gouvernement de Rangoon les considère comme des immigrants illégaux venus du Bangladesh, qui leur refuse lui aussi la nationalité. Dans l’Etat Kachin, près de la frontière chinoise, les violences ont éclaté il y a quelques mois : l’armée birmane a utilisé des frappes aériennes contre les populations civiles, pratiqué des exécutions sommaires et des viols, et arrêté des hommes soupçonnés d’être lié à l’Armée d’Indépendance Kachin.

Afrique du Sud : 9 policiers condamnés pour le meurtre d’un chauffeur de taxi

Neuf officiers de police sud-africains ont été jugés coupables du meurtre d’un chauffeur de taxi : Mido Macia avait été retrouvé mort dans sa cellule de prison le 27 février dans le bidonville de Daveyton, avec plusieurs blessures à la tête. Plusieurs douzaines de manifestants se sont rassemblés aujourd’hui devant le tribunal pour demander que les policiers ne soient pas libérés sous caution. Une vidéo postée en ligne montrait le chauffeur de taxi attaché à un véhicule par des hommes en uniforme et traîné dans la rue. Le reproche qui lui était fait était d’avoir garé sa voiture du mauvais côté de la route, créé un embouteillage et résisté à son arrestation. La vidéo avait suscité un grand émoi dans le pays. « Les images de cet incident sont terribles, dérangeantes et inacceptables. Aucun être humain ne devrait être traité de cette manière », avait déclaré le Président sud-africain, Jacob Zuma.

Corée du Nord : Fin du pacte de non-agression avec la Corée du Sud

Poursuivant sur sa rhétorique agressive à l’égard du son voisin du Sud et des Etats-Unis, la Corée du Nord a annoncé ce matin, après l’adoption d’une nouvelle résolution de sanctions à son encontre par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, qu’elle suspendait la ligne téléphonique d’urgence avec Washington et mettait fin au pace de non-agression qui régit ses relations avec la Corée du Sud et les Etats-Unis depuis 1953. Les sanctions adoptées hier ne ciblent pas de nouveaux secteurs de l’économie nord-coréenne, mais étendent celles prévues contre les activités militaires du pays en gelant les avoirs et les possibilités de voyage de trois individus et deux entreprises liées à l’industrie militaire de Pyongyang. Le 12 février dernier, la Corée du Nord a conduit un troisième test nucléaire, après ceux de 2006 et 2009, s’attirant la condamnation de la communauté internationale, y compris de son meilleur allié, la Chine. Depuis cette condamnation, Pyongyang durcit son discours ; elle a menacé hier les Etats-Unis de « frappe nucléaire préventive », une menace qu’elle n’est a priori pas en mesure de mettre à exécution pour l’instant. La Chine a appelé au calme pour éviter « l’escalade » dans la péninsule.

Pan-Starrs, la première comète de l’année

« Pan-Starrs est une nouvelle comète, jamais aperçue auparavant, et qui ne fera qu’une seule et unique incursion dans notre ciel avant d’être éjectée dans les profondeurs de la galaxie », a indiqué l’Observatoire de Paris dans un communiqué. En France, la comète devrait être visible du 8 au 13 mars à l’œil nu ; il faudra regarder vers l’ouest au coucher du soleil. Les meilleures conditions seront sur la côte Atlantique, par un ciel dégagé. Composées de glace et de poussière, les comètes se forment à la naissance du système solaire et tournent autour du soleil avec des fréquences très variables. Pan-Starrs passera au plus près du soleil le dimanche 10 mars, à 45 millions de kilomètres de distance. C’est là qu’elle sera le plus visible. En novembre prochain, la comète Ison est attendue aux abords de notre planète. Il y a dix millions d’années déjà, elle était passée à proximité de la Terre.

Documentaire du week-end : The Gatekeepers

Six anciens chefs du Shin Beth, l’équivalent israélien du FBI, racontent 30 ans de lutte antiterroriste en Israël et de gestion désastreuse de la question palestinienne. En libre accès jusqu’à lundi sur le site d’Arte +7.

Share on Twitter    Share on Facebook