Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Lundi 4 mars 2013

Kenya : Elections sous haute tension

Six scrutins se déroulent aujourd’hui au Kenya, les élections présidentielles, législatives, sénatoriales, locales, les élections des représentantes des femmes, et celle des gouverneurs des « counties » (départements), mais ce sont les élections présidentielles qui suscitent le plus d’incertitude. Le vote est jugé historique : en 2007, la contestation de la victoire de Mwai Kibaki par son opposant, Raila Odinga, l’un des favoris en 2013, avait entraîné deux mois de violence, la mort de plus de 1100 personnes et le déplacement de plus de 600 000 autres. L’élément déterminant sera la capacité de la Commission électorale nationale à donner très rapidement et sans contestation, les résultats, a expliqué à RFI Christian Thibon, qui dirige l’Institut Français de Recherche sur l’Afrique (I.F.R.A.). Le pays s’est doté de machines biométriques coûteuses pour prévenir les accusations de fraude. Odinga, aujourd’hui Premier Ministre à la suite d’un accord avec Kibaki, a déclaré au Financial Times : « Si je perds, bien sûr, ça sera à cause du chantage et de l’intimidation ». L’autre favori, Uhuru Kenyatta, fils du premier président kényan après l’indépendance, Jomo Kenyatta, doit comparaître devant la Cour Pénale Internationale en avril pour les violences de 2007. Dans la nuit de dimanche à lundi, 12 personnes dont six policiers ont été tuées par balle à Mombasa. La police soupçonne des militants d’un mouvement sécessionniste régional.

H.R.W. : Dénonciation des exécutions de mineurs au Yémen

Dans un rapport publié aujourd’hui, l’ONG Human Rights Watch dénonce les exécutions de mineurs au Yémen. Durant ces cinq dernières années, le Yémen a exécuté 15 personnes, hommes et femmes, qui étaient mineurs au moment des faits dont ils étaient accusés. Depuis 1994, le code pénal au Yémen interdit l’exécution de mineurs et prévoit une peine maximale de dix ans de prison pour les mineurs ayant commis une offense capitale. Mais, selon H.R.W., les mineurs accusés ont souvent des difficultés à prouver leur âge au moment du crime. Le Yémen a l’un des taux d’enregistrement des naissances les plus bas du monde : d’après le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), sur une population de 24 millions d’habitants, le taux d’enregistrement est de 22%. Dans les zones rurales et pauvres, ce taux n’est que de 5%. H.R.W. préconise la mise en place d’un comité indépendant, distinct du procureur public, pour élaborer des procédures permettant de déterminer l’âge des accusés. Mais même lorsque les accusés parviennent à prouver leur âge, les juges passent outre. Trois autres pays ont exécuté des accusés pour des crimes commis lorsqu’ils étaient mineurs dans les cinq dernières années, l’Iran, l’Arabie Saoudite et le Soudan.

AQMI : Mort d’Abou Zeid

Un islamiste d’AQMI a confirmé la mort du chef islamiste Abou Zeid, tué par un bombardement français dans les montagnes des Ifoghas, dans le Nord-Est du Mali, mais démenti la mort de Mokhtar Belmokhtar, l’agent de la prise d’otages meurtrière dans le Sud algérien en janvier. Ces deux annonces avaient été faites la semaine dernière par le Tchad. La France avait indiqué que la mort d’Abou Zeid était probable, sans l’affirmer avec certitude. Engagé au Mali depuis le 11 janvier pour aider le gouvernement à reprendre le Nord du pays contrôlé par les islamistes, Paris a toujours 15 otages retenus en Afrique.

Pétrole : La Chine premier pays importateur

La Chine vient de dépasser les Etats-Unis comme premier pays importateur de pétrole, un changement qui, s’il se confirme, va contribuer à redéfinir les relations géopolitiques autour des ressources naturelles. Les importations nettes de pétrole – qui comprennent les produits pétroliers bruts et raffinés – aux Etats-Unis sont tombées en décembre 2012 à 5,98m de barils par jour, le plus bas niveau depuis février 1992. Les importations chinoises, elles, ont crû à 6,12m de barils par jour. Même s’il s’agit pour l’instant d’une tendance qui doit encore être confirmée, plusieurs analystes estiment que le renversement sera définitif d’ici fin 2013 ou début 2014. La production pétrolière américaine a bondi l’an dernier, atteignant 800 000 barils par jour, ce qui représente la plus grande augmentation annuelle depuis que le début de l’ère pétrolière, il y a 150 ans. Les raffineurs ExxonMobil et Philipps 66 exportent de plus en plus pour répondre à la demande en Amérique latine et en Afrique.

Un bébé porteur du V.I.H. guéri

Des médecins américains du Centre John Hopkins affirment avoir réussi à guérir un bébé atteint du V.I.H, le virus déclencheur du SIDA, une première mondiale qui laisse entrevoir des possibilités de traitement pour les enfants atteints du virus. Né dans le Mississipi d’une mère qui ignorait être porteuse du V.I.H., le bébé aurait été traité dès sa trentième heure de vie, avec les antirétroviraux classiques, au lieu du traitement prophylactique habituellement réservé aux nouveaux nés. Si l’expérience est avérée, le bébé du Mississipi serait la deuxième personne à guérir du V.I.H., après Timothy Brown, le « patient berlinois », un homme d’âge moyen ayant subi une greffe de moëlle osseuse d’un donneur génétiquement résistant au virus. Certains praticiens mettent en doute que le bébé ait réellement été infecté. Dans ce cas, il serait un exemple de prévention, et non de traitement. Aujourd’hui âgé de deux ans et demi, l’enfant n’est plus sous traitement depuis un an, et ne présente pas de signe d’un virus actif, disent les médecins qui le suivent. Selon les Nations Unies, 330 000 bébés ont été infectés en 2011, et en tout, plus de trois millions d’enfants vivent avec le V.I.H.

Share on Twitter    Share on Facebook