Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 19 février 2013

Pistorius accusé de meurtre avec préméditation

Le procureur en charge de l’affaire a indiqué qu’il allait accuser l’athlète sud-africain amputé des deux jambes, Oscar Pistorius, de meurtre avec préméditation à l’encontre de son amie, la top modèle Reeva Steekamp. « Il a tiré sur une femme innocente et l’a tuée », a indiqué le procureur Gerrie Nel, ajoutant qu’aucune explication valable ne venait étayer la thèse avancée par Pistorius selon laquelle il aurait confondu Steenkamp avec un cambrioleur. Pistorius a dû mettre ses prothèses en fibre de carbone, se saisir de l’arme et parcourir les 6 mètres qui séparaient la chambre de la salle de bain, où se trouvait son amie, estime le procureur. L’accusation de meurtre avec préméditation peut signifier la prison à vie. Pistorius a nié cette interprétation. Il a déclaré avoir gagné la salle de bain sur ses moignons et non ses jambes artificielles. Lorsqu’il s’est levé au milieu de la nuit, il a affirmé ne pas s’être rendu compte que Steenkamp n’était pas dans le lit à côté de lui. « Elle s’est enfermée à clé pour une raison », a de son côté précisé le procureur Nel. « Nous trouverons quelle était cette raison. »

La défense chinoise derrière le plus prolifique groupe de cyberespionnage

Une entreprise américaine de sécurité informatique, Mandiant, a enquêté sur des centaines de vol de données depuis 2004. Les résultats trouvés « nous convainquent que les groupes qui conduisent ces activités se trouvent d’abord en Chine, et que le gouvernement chinois est au courant », précise l’entreprise américaine. Le plus prolifique de ces cyberacteurs, APT1, est « probablement financé par le gouvernement [chinois], et il s’agit de l’une des cybermenaces les plus sérieuses ». Selon Mandiant, les activités d’APT1 se déroulent dans un bâtiment de 12 étages dans le quartier de Pudong, à Shanghai. Lorsqu’il est allé filmé le site, le journaliste de la BBC, John Sudworth, et son équipe de cameramen ont été détenus provisoirement par les soldats chinois. L’unité 61398 de l’Armée Populaire de Libération – l’armée communiste – se trouve dans le même quartier. Le gouvernement chinois nie tout soutien à des pratiques de hacking, et a souligné que les attaques de hacking étaient « transnationales et anonymes ».

Corée du Nord : Menace de « destruction finale » contre la Corée du Sud

Lors de la Conférence sur le Désarmement aux Nations Unies, la Corée du Nord a menacé son voisin du Sud de « destruction finale ». Ces déclarations interviennent après la réalisation d’un troisième essai nucléaire par le régime communiste de Pyongyang, la semaine dernière, après ceux de 2006 et 2009. « Comme dit le proverbe, un chiot nouveau-né ne connaît pas la peur du tigre. Le comportement erratique de la Corée du Sud n’annonce rien d’autre que sa destruction finale », a déclaré le diplomate nord-coréen, Jon Yong Tyong. Jon a répété les annonces faites la semaine dernière : son pays envisage un deuxième, voire un troisième test nucléaire pour contrer l’hostilité des Etats-Unis. Ses propos ont été critiqués par la Corée du Sud et le Royaume-Uni. L’ambassadrice américaine à la Conférence de Désarmement des Nations Unies, Laura Kennedy, a jugé la déclaration nord-coréenne particulièrement dérangeante.

Laurent Gbagbo devant la CPI

L’audience de l’ancien Président ivoirien, Laurent Gbagbo, s’ouvre aujourd’hui devant la Cour Pénale Internationale (C.P.I.), un an et trois mois après son transfert à La Haye. L’audience, qui durera 10 jours, doit permettre de déterminer si le dossier de l’accusation est assez solide, et si le procès de Gbagbo peut être organisé. L’ancien Président pourrait être accusé d’être le co-auteur indirect de crimes contre l’humanité commis fin 2010-début 2011, lorsqu’il refusait de reconnaître l’élection de son rival Alassane Ouatara à la présidence de la Côte d’Ivoire. Pour l’accusation, les forces pro-Gbagbo auraient alors tué plus de 700 personnes et violé 35 femmes. Gbagbo lui-même s’exprimera le dernier jour de l’audience, le 28 février. Il se considère comme victime d’un complot orchestré par l’ancien Président français, Nicolas Sarkozy, et Alassane Ouattara. A la fin de l’audience de confirmation des charges, les juges auront deux mois pour décider si un procès peut être organisé.

PNUE : Mise en garde contre l’exploitation de l’Arctique

Le rapport annuel du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (P.N.U.E.) met en garde contre une exploitation trop rapide de l’Arctique. Cette région du Pôle Nord subit de plein fouet les effets du réchauffement climatique : la couverture de glace diminue fortement. A l’été 2012, la banquise ne s’étendait plus que sur 3,4 millions de km2, son plus bas niveau jamais constaté. Le recul des glaces encourage les explorations minières, d’autant plus que d’après l’organisme américain de surveillance géologique, 30% des gisements non découverts se trouvent en Arctique. Pour le P.N.U.E., aucune mesure ne doit être prise pour exploiter le nouvel état environnemental de l’Arctique sans évaluer d’abord la façon dont l’exploitation affecterait les éco-systèmes, les populations et le reste du monde. Il préconise une gouvernance renforcée de la région pour les 8 pays qui siègent au conseil de l’Arctique (Canada, Danemark, Finlande, Islande, Norvège, Russie, Suède et Etats-Unis).

Share on Twitter    Share on Facebook