Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mercredi 13 février 2013

US : Discours sur l’Etat de l’Union sur l’économie

Le Président américain, Barack Obama, a délivré hier soir devant le Congrès le discours sur l’Etat de l’Union qui donne les grandes lignes de sa politique pour l’année à venir. Trente-deux ans après les déclarations du Président Ronald Reagan, disant que « le gouvernement est le problème », Obama a mis l’accent sur l’économie et la classe moyenne : « La plupart d’entre nous est d’accord pour dire que la réduction des déficits est l’un de nos objectifs, mais soyons clairs : la réduction des déficits seule n’est pas un programme économique ». Le Président souligne ainsi que les politiques d’austérité ne sont pas une fin en soi. Il a appelé les parlementaires américains à assumer « la tâche de notre génération », favoriser le développement « d’une classe moyenne en plein développement ». Il a rappelé la nécessité de légiférer sur le contrôle des armes à feu, en référence au massacre de Newtown, qui a fait 26 morts dans le Connecticut en décembre, et à la mort d’une adolescente à Chicago, il y a quelques semaines. Le Président a exhorté les membres du Congrès à travailler dans un esprit bipartisan. La réponse des Républicains a été donnée par l’étoile montante du parti, le Sénateur Marco Rubio, qui a plaidé en faveur du libéralisme économique en se réclamant lui aussi de la classe moyenne, et souligné que le contrôle des armes à feu n’était pas la bonne réponse à la violence.

Viande de cheval : Discours de fermeté des pouvoirs publics au Royaume-Uni

Depuis que le scandale sur la présence de viande de cheval dans certains aliments censés ne contenir que du bœuf a éclaté, le discours des pouvoirs publics se veut rassurant. Le Premier Ministre britannique, David Cameron, a déclaré que les vendeurs étaient responsables en dernier ressort « de ce qu’ils mettent sur leurs rayons ». Le scandale de la viande de bœuf a commencé le mois dernier lorsque les autorités irlandaises ont découvert que des hamburgers vendus dans certains supermarchés britanniques contenaient de la viande de cheval au lieu du bœuf. D’autres plats prêts à consommer, comme les lasagnes ou la sauce bolognaise, contiennent également de la viande de cheval. A l’heure actuelle, la viande de cheval n’est pas censée être moins bonne pour la santé que la viande de bœuf. La préoccupation des enquêteurs concerne l’administration aux chevaux d’une drogue, le phenylbutazone, qui peut être nocive pour les êtres humains. L’agence alimentaire britannique a ordonné des tests. Les premiers résultats sont attendus vendredi. Une réunion de l’Union Européenne a lieu aujourd’hui sur le sujet.

Egypte : Lutte contre la contrebande à la frontière avec la bande de Gaza

Les forces égyptiennes ont procédé à l’inondation de tunnels servant à la contrebande entre l’Egypte et la bande de Gaza. Le réseau de tunnels est vital pour l’enclave palestinienne, où il permet d’acheminer 30% des vivres et de contourner le blocus imposé par Israël depuis sept ans. Des reporters de l’agence d’information Reuters ont vu un tunnel permettant l’acheminement de ciment et de gravas inondé dimanche, entraînant la fuite de travailleurs pour des raisons de sécurité. Un responsable de sécurité égyptien a confirmé l’opération. Douze tunnels ont été détruits depuis la mort de 16 soldats égyptiens tués par une attaque de militants près de la frontière avec Gaza en septembre. Le Caire a déclaré que des hommes armés avaient utilisé les tunnels pour passer vers l’Egypte, ce que les Palestiniens nient. Le Hamas, qui dirige la bande de Gaza, est surpris et mécontent de l’inondation. Le Président égyptien, Mohamed Morsi, arrivé au pouvoir l’an dernier, est censé être idéologiquement proche du Hamas. Il a contribué à la négociation d’un cessez-le-feu en novembre entre Israël et la bande de Gaza, et tente de favoriser actuellement un rapprochement entre le Fatah, qui dirige la Cisjordanie, et le Hamas, au pouvoir à Gaza. Ces pourparlers sont peu encourageants pour l’instant, a annoncé lundi le Hamas. Contrairement au mouvement islamiste, dont les critiques à l’égard de Morsi sont modérées, les Gazaouis sont plus durs : « Les mesures égyptiennes contre les tunnels ont empiré depuis l’élection de Morsi », a déclaré le propriétaire d’un des tunnels qui estime qu’entre 150 et 200 tunnels ont été fermés depuis l’incident de setpembre.

Dix civils afghans tués par des frappes de l’OTAN

Une frappe de l’OTAN en Afghanistan a causé la mort de 10 civils, dont cinq enfants, ont déclaré les autorités afghanes. La frappe s’est produite dans la province de Kunar, à l’Est du pays, près de la frontière pakistanaise, et a été confirmée par l’OTAN, qui n’a cependant pas confirmé les victimes civiles. « Nous prenons au sérieux l’accusation de victimes civiles et nous examinons l’incident pour identifier ce qui s’est passé », a déclaré le porte-parole de la Force Internationale d’Assistance et de Sécurité (F.I.A.S.) de l’OTAN, qui opère en Afghanistan depuis 2001. La F.I.A.S. souligne régulièrement qu’elle a réduit le nombre de victimes civiles ces dernières années et que les insurgés sont aujourd’hui responsables de 84% des morts et des blessés civils. La frappe de l’OTAN est intervenue quelques heures après les déclarations du Président américain, Barack Obama, indiquant le retrait de 34 000 troupes américaines d’Afghanistan d’ici la fin 2013.

Potentiel géothermique de l’Ethiopie

Comme ses voisins de la vallée du grand Rift, l’Ethiopie a un potentiel d’énergie géothermique important. Mais jusqu’à présent, les coûts et les qualifications nécessaires à son exploitation ont été des obstacles majeurs. Fin janvier cependant, la Banque de Développement éthiopienne a annoncé le déblocage de €15m ($20m) sur les cinq prochains mois pour lancer les projets d’énergie géothermique. €15m ($20m) supplémentaires pourraient être mis à disposition ultérieurement. En mai dernier, la Banque Mondiale a attribué €30m ($40m) à l’Ethiopie pour accélérer le développement des projets d’énergie renouvelable. L’argent débloqué par la Banque de Développement éthiopienne doit permettre de conduire les premières explorations et les premiers forages. Si le succès est au rendez-vous, la banque se tournera vers des investisseurs privés.

Share on Twitter    Share on Facebook