Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Lundi 28 janvier 2013

Egypte : Cinquième jour de manifestations

Depuis vendredi et les manifestations à l’occasion du deuxième anniversaire de la révolution égyptienne, les violences se sont multipliées en Egypte. 50 personnes sont mortes dans des affrontements, et le Président égyptien, Mohamed Morsi, a décreté hier l’état d’urgence pendant un mois dans trois des villes du pays, Port Saïd, Ismailia et Suez : l’armée aura le droit d’arrêter des civils, aidera la police à restaurer l’ordre, et les procès se tiendront toujours devant des tribunaux civils. Un couvre-feu a été décreté entre 21 heures et 6 heures dans ces 3 villes. Cette annonce, considérée par de nombreux opposants comme une nouvelle façon de la part du Président de faire preuve d’une autorité excessive contre laquelle ils se sont battus sous Moubarak, n’a pas apaisé la situation. Les trois villes concernées par l’état d’urgence et le couvre-feu ont rejeté les décrets présidentiels, et organisé de grandes manifestations de protestation. « Le pays est de plus en plus divisé, et c’est Mohamed Morsi qui en est le principal responsable », a déclaré le porte-parole du Front de salut national, principal mouvement laïque d’opposition, qui appelle à la démission du Président et à la formation d’un gouvernement d’union nationale. Le mouvement a rejeté l’offre de dialogue faite par Morsi.

Mali : Reconquête du Nord ; Civils tués par des frappes françaises

Les troupes françaises et maliennes qui mènent depuis le 11 janvier la contre-offensive au Mali pour reprendre le Nord du pays contrôlé par des militants islamistes, ont regagné le contrôle de la ville de Gao samedi. Elles ont aussi repris l’aéroport de Tombouctou et entouré la ville. Le Ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, a annoncé une libération très prochaine de la ville. Le maire de Tombouctou, Halle Ousmane Cisse, a indiqué que les militants islamistes avaient mis le feu à l’Institut Ahmed Baba qui contenait d’anciens manuscrits. Les dommages n’ont pas encore été clairement évalués. Après Tombouctou, les troupes maliennes et françaises devront reprendre la ville de Kidal. Elles devront ensuite s’attaquer à « la traque des islamistes ». Dans le même temps, The Independent affirme que des frappes françaises ont causé la mort de 12 civils et blessé 15 autres personnes il y a deux semaines. Parmi les civils se trouvaient 3 enfants âgés de moins de 11 ans. L’information ne parvient que maintenant, depuis que les journalistes ont à nouveau l’autorisation d’aller dans la ville de Konna.

US : Accord d’un groupe de sénateurs sur l’immigration

Un groupe de sénateurs américains, composé de Républicains et de Démocrates, doit proposer tout à l’heure au Sénat un plan de réforme des lois sur l’immigration qui a pour objet de régulariser la situation des quelque 11 immigrés sans papiers. L’accord auquel les Sénateurs sont parvenus comprend un renforcement de la surveillance aérienne aux frontières et du contrôle sur les lieux de travail. En réponse aux critiques formulées par certains Républicains qui y voient une « amnistie » et un « encouragement » à l’immigration illégale, les Sénateurs ayant travaillé sur l’accord défendent une vision réaliste : « La situation actuelle représente une amnistie de fait », considère le sénateur de Floride, Marco Rubio, une étoile montante du parti Républicain. Déjà en 2007 et 2010, des réformes des lois sur l’immigration, impliquant la régularisation des sans-papiers, avaient été tentées, mais sans succès. L’élection présidentielle de 2012, dans laquelle 71% des électeurs hispaniques ont apporté leur soutien à l’actuel Président, Barack Obama, a fait changer la donne dans le parti Républicain, obligé de prendre en compte ce facteur démographique lors de ses prochaines campagnes. Il faut encore que le groupe bipartisan fasse approuver son accord au Sénat, et à la Chambre des Représentants dominée par les Républicains.

Birmanie : $6mds de dette effacés

La Birmanie est parvenue à faire annuler la moitié de sa dette ($6mds, €4,5mds), dont $3mds (€2,2mds) effacés par le Japon. Le Ministre des Finances birman, Win Shein, a salué l’accord comme le début « d’une ère de nouvelles relations où la Birmanie est déterminée à pleinement coopérer avec tous les membres du Club de Paris », du nom d’un groupe informel de nations industrialisées créditrices. La Birmanie a annoncé qu’elle utiliserait l’argent ainsi récupéré à des programmes d’éducation et de réduction de la pauvreté. Elle a également renoué avec le Banque Mondiale, qui avait fermé son bureau à Rangoon depuis 1987 : la junte militaire alors au pouvoir avait cessé le paiement de toutes les dettes de programmes antérieurs. Depuis la fin de la junte militaire et le début d’ouverture du pays, les entreprises étrangères se pressent pour investir dans le pays, profiter de ses immenses ressources naturelles et de son emplacement stratégique, entre la Chine et l’Inde.

Le lien entre vieillissement, sommeil profond et mémoire

Une étude publiée en ligne dans le journal Nature Neuroscience donne au sommeil un rôle central dans le lien entre la baisse de la faculté de mémoire et le vieillissement. Jusqu’à présent, le lien entre les deux phénomènes n’était pas clair. L’étude suggère que les changements qui ont lieu lorsque le cerveau vieillit affectent la qualité du sommeil, ce qui se répercute sur la capacité de mémoire. Les résultats de l’étude ne signifient cependant pas que les problèmes de mémoire puissent uniquement être attribués aux changements du cortex préfrontal. Une façon de lutter contre le déclin de la mémoire chez les adultes vieillissants consiste à améliorer la qualité de son sommeil, notamment les phases de sommeil profond.

Share on Twitter    Share on Facebook