Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Vendredi 25 janvier 2013

Egypte : Affrontements lors du 2e anniversaire de la révolution

Des affrontements ont éclaté aujourd’hui entre des opposants de l’actuel Président égyptien, Mohammed Morsi, et la police. Les opposants de Morsi ont convergé dès ce matin vers la place Tahrir, haut lieu symbolique de la révolution égyptienne il y a 2 ans. Ils ont érigé des checkpoints et organisé une exposition photographique en mémoire de ceux qui sont morts dans les manifestations ces deux dernières années. Un manifestant cité par la BBC a déclaré : « Nous manifestons contre le fait qu’après 2 ans de révolution, alors que nous demandons du pain, la liberté et la justice sociale, aucun de nos rêves n’est devenu réalité. » L’opposant Mohamed El Baradei, l’un des leaders de l’opposition, a appelé chacun à « aller sur toutes les places en Egypte, pour montrer que la révolution doit être terminée ». Morsi, accusé par ses détracteurs d’être autoritaire et d’avoir favorisé l’adoption d’une constitution par les islamistes, reproche aux manifestants de saper la démocratie. Dans son discours pour l’anniversaire de la révolution, il a appelé à une célébration « apaisée ».

Corée du Nord : Menace d’une guerre contre la Corée du Sud

Après l’annonce mardi par l’Organisation des Nations Unies (O.N.U.) de sanctions supplémentaires à l’encontre de la Corée du Nord à la suite du lancement d’un missile de longue portée en décembre, et les sanctions économiques accrues de la part des Etats-Unis, la Corée du Nord a déclaré aujourd’hui : « Des sanctions signifient la guerre et sont une déclaration de guerre contre nous. Si le groupe fantoche des traîtres prend directement part aux « sanctions » de l’O.N.U., la République de Corée du Nord prendra des mesures physiques contre ces sanctions ». La rhétorique de la Corée du Nord depuis quelques jours est parmi les plus violentes depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau dirigeant, Kim Jong-un, fin 2011. Hier, le pays a annoncé son intention de lancer d’autres fusées et de faire des tests nucléaires, qualifiant les Etats-Unis d’« ennemi juré ». Selon la Corée du Sud, la Corée du Nord a les capacités techniques pour procéder à son troisième test atomique. Le pays a déclaré qu’un accord signé en 1992 avec le Sud pour éliminer toutes les armes nucléaires de la péninsule était invalide.

Moscou : La police met fin à une manifestation LGBT

A Moscou, la police a mis fin à un kiss-in organisé par des manifestants LGBT (lesbienne-gay-bi-trans) devant le Parlement pour protester contre l’examen par les députés d’une loi destinée à « bannir la promotion de l’homosexualité devant les mineurs ». Des chrétiens orthodoxes étaient aussi venus s’en prendre aux militants contre qui ils ont jeté des œufs et de la peinture. Le projet de loi vise à étendre à l’ensemble du pays une discrimination déjà en vigueur dans des villes comme Novosibirsk ou Saint-Pétersbourg. L’homosexualité, punie d’une peine de prison à l’époque soviétique, a été dépénalisée en Russie en 1993, mais la discrimination à l’égard des homosexuels n’a en rien diminué : les autorités municipales à Moscou ont régulièrement refusé d’autoriser des marches des fiertés et des rassemblements de militants homosexuels. Dans le même temps, l’armée prévoit d’examiner les tatouages des militaires, notamment autour du visage et sur les parties génitales. Elle se défend de toute homophobie mais interprète ces tatouages comme des signes de « possibles déviations sexuelles ».

La sociologue turque Pinar Selek condamnée à la prison à vie

La sociologue turque Pinar Selek, qui vit en exil en France, a été condamnée hier à la prison à vie par un tribunal d’Istanbul : elle est accusée d’avoir participé à un attentat commis il y a 14 ans. Il s’agit du 4e procès, alors que la chercheuse a déjà été acquittée 3 fois : en 2000, un rapport avait conclu que l’explosion à laquelle elle était accusée d’avoir participé était due à une fuite de gaz. Pinar Selek a été impliquée pour avoir refusé de donner à la police les noms de rebelles qu’elle avait rencontrés dans le cadre de ses recherches. Sa condamnation est perçue par nombre de ses collègues et soutiens comme une parodie de justice et une tentative d’intimidation des chercheurs, et des sociologues notamment : Pinar Selek est connue pour ses travaux sur les minorités, comme les trans ou les Kurdes.  Elle a annoncé qu’elle allait demander l’asile politique en France.

Microsoft doit donner des garanties sur la confidentialité de Skype

Dans une lettre adressée à Microsoft, l’ONG Reporters sans Frontières, l’Electronic Frontier Foundation et 43 autres organisations demandent au géant américain, qui a acquis le service d’appel et de vidéo sur internet, Skype, en 2011, de donner des garanties en matière de confidentialité des données. Les organisations qui interpellent Microsoft estiment que l’entreprise a donné des explications manquant de clarté sur différents services dont : les informations que Microsoft conserve, la possibilité pour des étrangers d’intercepter les conversations et les règles que ses équipes doivent suivre face à une requête. En juillet dernier, Microsoft avait reconnu que les appels effectués entre plus de 2 ordinateurs passaient par ses serveurs et qu’il conservait les messages textuels sur ses serveurs pendant 30 jours par souci de synchronisation entre tous les appareils de ses clients. Microsoft avait également reconnu que les appels effectués depuis Skype vers des téléphones portables ou fixes pouvaient être interceptés par des intermédiaires. Le géant américain a déclaré qu’il allait étudier la demande faite par les organisations.

Share on Twitter    Share on Facebook