Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mercredi 9 janvier 2013

Chavez absent pour son inauguration demain

Le Président vénézuélien, Hugo Chavez, ne pourra pas assister demain à la cérémonie d’investiture présidentielle ni prêter serment. Réélu en octobre à la tête du Vénézuéla avec 54% des voix, et pour un mandat de 6 ans, Chavez a subi ces derniers mois plusieurs opérations à la Havane (Cuba). Il souffre d’un cancer, et de complications respiratoires à la suite de ses opérations. Partisans et opposants du Président s’affrontent désormais sur l’interprétation de la Constitution : les chavistes demandent une prestation de serment ultérieure, devant la Cour Suprême, comme le prévoit l’article 231 de la Constitution, qui traite des situations où le Président nouvellement élu ne peut prêter serment le 10 janvier. Le Vice-Président, Nicolas Maduro, doit assurer l’intérim. Il est le successeur le plus probable de Chavez à la tête du Parti socialiste. Pour les opposants de Chavez, au contraire, l’intérim doit être assuré par le Président de l’Assemblée Nationale, et des élections doivent être organisées dans les 30 jours, comme le prévoit l’article 233 de la Constitution. Cet article traite des situations où « le Président nouvellement élu est totalement absent avant l’inauguration ». Chavez n’a pas été vu en public depuis un mois. Les partisans de Chavez doivent défiler demain dans les rues de Caracas. L’opposition a appelé au calme.

Prison d’Abou Ghraib : anciens détenus reçoivent $5m (€4m)

71 personnes détenues à la prison d’Abou Ghraïb entre 2003 et 2007 ont touché $5,28m (€4m) de la part de L-3 Services, un sous-traitant du Pentagone. L’entreprise a fourni plus de 2000 traducteurs, pour un montant de $450m par an en Irak. Certains de ses employés ont aussi assisté à des interrogatoires de prisonniers, et c’est dans ce cadre qu’ont été commis les actes de torture. « Les sous-traitants militaires privés ont joué un rôle important et souvent méconnu dans les pires abus à Abou Ghraïb », a déclaré hier Baher Azmy, l’un des avocats des détenus, directeur juridique au Centre pour les Droits Constitutionnels. C’est la première fois que des prisonniers du Pentagone sont indemnisés pour avoir été maltraités : le gouvernement des Etats-Unis ne peut être poursuivi pour des activités liées au combat, menées dans un cadre militaire en temps de guerre. L-3 Services a argué que si les accusations « ne sont pas recevables contre le gouvernement des Etats-Unis, elles ne le sont pas non plus à son encontre ». Les tribunaux américains n’ont pas encore réellement tranché si les sous-traitants dans les zones de guerre devraient pouvoir bénéficier d’une immunité juridique. Un autre sous-traitant du Pentagone, CACI, verra son procès s’ouvrir cet été pour les mêmes chefs d’accusation.

Vietnam : 14 activistes condamnés pour complot contre l’Etat

13 activistes ont été condamnés par un tribunal vietnamien à plusieurs années de prison (13 ans pour X d’entre eux) et un 14e a été condamné avec sursis. Les activistes sont accusés d’avoir comploté pour renverser l’Etat communiste. Les organisations de défense des droits humains ont qualifié ces verdicts de « scandaleux ». L’ambassade américaine à Hanoï a également dénoncé le verdict, estimant que les condamnés ne faisaient qu’exercer leur droit à la liberté d’expression. Les 14 activistes ont été accusés d’être liés à Viet Tan, une organisation politique vietnamienne exilée aux Etats-Unis, que le régime de Hanoï considère d’un mauvais œil. L’organisation s’est donné pour but de « mettre fin à la dictature et de poser les fondements d’une démocratie durable » par « la lutte pacifique et non-violente ».

Sud-Soudan : aggravation de la crise humanitaire selon l’O.N.U.

L’Organisation des Nations Unies (O.N.U.) estime que la situation humanitaire s’aggrave dans les provinces du Nil Bleu et du Kordofan, au Sud Soudan, limitrophes du voisin du Nord. 700 000 personnes sont concernées, juge l’organisation internationale. Beaucoup survivent en mangeant des feuilles et des racines. Les efforts déployés depuis un an par les ONG pour avoir accès à la région ont échoué. John Ging, chargé de ces questions au sein de l’organisation internationale, en a appelé au Conseil de Sécurité des Nations Unies. L’Ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations Unies, Susan Rice, a indiqué que, si les deux parties du conflit – Soudan et Sud Soudan – étaient en cause, la responsabilité du Soudan était plus importante. Le Soudan accuse son voisin du Sud d’aider des rebelles qui s’opposent à son hégémonie, ce que Juba nie. Depuis la partition des deux Soudans en juillet 2011, les tensions se sont multipliées. En septembre 2012, les deux pays ont signé un accord pour reprendre l’exploitation du pétrole et instaurer une zone tampon.

Le meurtre du frère chez les oiseaux rares

L’oiseau à bec-en-sabot du Nil, un animal aux allures préhistoriques qu’on trouve en Zambie, au Soudan, au Rwanda, et en Tanzanie notamment, pratique le « siblicide » (de l’anglais « sibling » qui désigne les frères et sœurs), ou meurtre du frère ou de la sœur. Cette pratique a été filmée par des documentaristes de la BBC lors de la réalisation de la dernière série – spectaculaire – de documentaires animaliers de David Attenborough, Africa, diffusée actuellement sur BBC One. La femelle à bec-en-sabot du Nil pond deux œufs, mais il semble que seul un oiseau survive, l’autre n’étant là qu’au cas où le premier ne survit pas. Dans la séquence filmée par la BBC, l’oiseau attaqué a ensuite été rejeté par ses parents, et il est mort 5 jours après, sans doute plus de soif, de faim et d’épuisement que des suites des blessures infligées par son grand frère. La série Africa est le résultat d’un travail de 4 ans, dont 2 ans et demis consacrés au tournage en Afrique.

Share on Twitter    Share on Facebook