Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Jeudi 3 janvier 2013

Syrie : 60 000 morts en 20 mois

Entre le 15 mars 2011, date du début des affrontements en Syrie, et le 30 novembre 2012, près de 60 000 personnes sont mortes dans le conflit, selon les chiffres dévoilés hier par la commissaire aux droits humains des Nations Unies, Navi Pillay. Les chiffres proviennent d’un recoupement de 7 sources différentes. « Le nombre de morts est bien plus élevé que ce que nous pensions, c’est vraiment choquant », a-t-elle commenté à Genève. Les données n’indiquent pas s’il s’agit de civils, de soldats ou de rebelles. L’ONG d’opposition, l’Observatoire Syrien des Droits Humains (O.S.D.H.) avait donné le chiffre de 45 000 il y a quelques jours, tout en soulignant que le nombre était certainement plus élevé. Depuis les 21 mois que dure le conflit, des atrocités ont été commises aussi bien par les rebelles et que par les forces loyales au Président syrien, Bachar el-Assad. Hier, au moins 12 personnes ont été tuées dans une station service près de Damas, lorsqu’une frappe aérienne a embrasé le site.

Argentine : Lettre ouverte de la Présidente au gouvernement britannique sur les îles Falklands

Dans une lettre ouverte adressée à David Cameron et publiée aujourd’hui dans plusieurs quotidiens britanniques, la Présidente de l’Argentine, Cristina Fernandez de Kirchner lui demande de « respecter les résolutions des Nations Unies » et de rendre les îles Falklands, appelées Malouines en Argentine, à son pays. Faisant référence à une résolution de l’ONU de 1960 appelant à « mettre fin au colonialisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations », Kirchner a choisi le 3 janvier pour publier cette lettre ouverte, comme date anniversaire : le même jour, il y a 180 ans, l’Argentine était « chassée » des îles Falklands/Malouines, note la Présidente dans sa lettre, soulignant que les îles sont situées à 14 700km de Londres. « Il y a trois parties dans cette affaire, et non deux, comme l’Argentine le prétend », a rétorqué le Ministère des Affaires étrangères britanniques, fidèle à la position britannique selon laquelle les 3000 habitants des îles Falklands ont choisi d’être britanniques. Un nouveau référendum sur la question doit avoir lieu cette année. Le statu quoi devrait l’emporter. L’Argentine accuse le Royaume-Uni d’avoir chassé les Argentins des îles et mené une politique « d’implantation de population », ce que les Britanniques démentent.

Commandant taliban tué par les drones américains

Le commandant taliban Maulvi Nazir fait partie des 9 personnes tuées lors d’une frappe de missile par un drone américain hier soir dans le Sud Waziristan, une région du Pakistan à la frontière de l’Afghanistan. 4 autres personnes ont été tuées lors d’une deuxième frappe ce matin. L’utilisation des drones par les Américains a augmenté depuis l’arrivée au pouvoir de Barack Obama, en 2009, passant de 35 en 2008 à 117 en 2010 avant de redescendre à 46 en 2012. Dans l’argumentaire américain, les drones permettent une frappe ciblée. Mais le Pakistan perçoit les attaques comme une violation de sa souveraineté. Les drones sont aussi accusés d’être moins précis que ce que les Américains affirment et d’être à l’origine de la mort de nombreux civils. La mort de Nazir risque d’accroître encore les tensions entre Washington et Islamabad qui, selon Associated Press, avait conclu un pacte de non agression avec Nazir. Les forces talibanes dirigées par ce commandant concentraient leurs efforts contre les Américains en Afghanistan. Au Pakistan, Nazir était perçu par beaucoup comme un « bon taliban », qui ne ciblait pas le pays. En juin, il avait provoqué la colère de nombreux Pakistanais en annonçant qu’il ne permettrait aucune vaccination de polio sur le territoire sous son contrôle jusqu’à l’arrêt des frappes américains. Le mois dernier, 9 personnes participant à des campagnes de vaccination anti-polio ont été tuées.

Violents affrontements en Cisjordanie lors d’un raid israélien

Des forces de l’armée israéliennes ont organisé un raid tôt ce matin dans le camp de réfugiés de Jenin, en Cisjordanie : leur objectif était d’arrêter un militant palestinien soupçonné d’activités terroristes. Des affrontements ont eu lieu pendant le raid : selon l’armée israélienne, 500 Palestiniens ont jeté des pierres, des cocktails Molotov, et ont brûlé des pneus dans les rues. Au moins 2 Palestiniens ont été blessés à la jambe. Le militant recherché n’a pas été trouvé. Mardi déjà, des affrontements avaient éclaté dans le village de Tamoun, en Cisjordanie : des Israéliens déguisés en marchands de légume étaient venus arrêter un Palestinien. Des affrontements s’en étaient suivi. Selon les Palestiniens, 30 personnes avaient été tuées par les tirs israéliens de balles en caoutchouc et 100 blessées par l’inhalation des gaz lacrymogènes. Selon la Croix Rouge, un Palestinien avait été blessé.

La Chine sous le charme des insectes chantants

Grillons, sauterelles et crickets sont à nouveau recherchés comme animaux de compagnie par les Chinois. «  L’hiver, le temps est froid et sec, et on n’entend aucun chant d’oiseau », explique Wang dans le Guardian. « Le son des sauterelles me rend plus heureux ». La Chine a longtemps fait l’éloge des insectes, dans ses poèmes et ses peintures, pour leur chant et leurs combats. Evincés comme passe-temps de luxe à l’arrivée des communistes au pouvoir, en 1949, les insectes ont de nouveau la cote depuis les années 1990. « En hiver, si vous avez des fleurs et une sauterelle qui chante chez vous, c’est très élégant », commente l’un des directeurs d’une entreprise spécialisée dans la vente d’insectes, qui en vend environ 1000 par an. La vente d’insectes comme animaux de compagnie est lucrative : dans le Nord-Est, un cricket peut s’acheter 10 yuan (~1€) en été, mais en hiver, son prix peut augmenter jusqu’à 400 yuan (~50€), en raison de sa rareté. Les insectes ne passent généralement pas l’hiver, mais on dit que si l’on en prend soin, ils peuvent survivre jusqu’en avril.

Share on Twitter    Share on Facebook