Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Jeudi 13 décembre 2012

U.E. : l’Eurozone Tombe d’Accord sur la Supervision Bancaire Unique

Après plus de 14 heures de négociation, les ministres des finances de la zone euro (17 pays) ont trouvé un accord pour la mise en place d’un Mécanisme de Supervision Bancaire unique à partir de mars 2014. L’idée avait été formulée en juin lors d’un sommet européen : France, Espagne et Italie voulaient profiter de la crise de la dette souveraine pour mettre en place un fonds de recapitalisation directe des banques de la zone euro. L’Allemagne avait posé pour préalable la supervision des banques par la Banque Centrale Européenne (B.C.E.). Depuis, les divergences sur les contours du projet empêchaient la conclusion d’un accord. Parmi les concessions faites, la supervision ne s’appliquera qu’aux banques dont les actifs dépassent €30mds, laissant de côté les banques régionales, comme le voulait Berlin. Le système doit aussi permettre que les décisions du superviseur unique de la zone euro ne contournent pas celles de l’Autorité Bancaire Européenne, qui régit les banques de l’ensemble de l’Union Européenne (27 pays). La question du coût n’est pas encore tranchée. Le renforcement de l’union bancaire dans la zone euro illustre à nouveau l’absence de consultation démocratique dans les orientations fondamentales de la construction européenne.

Archipel Senkoku-Diaoyu : Nouvel Incident entre la Chine et le Japon

Des avions chinois ont survolé ce matin cet archipel de la mer de Chine orientale que se disputent la Chine et le Japon. En réponse à ce survol qu’il a qualifié de « déplorable », le Japon a envoyé 8 avions F-15, mais les appareils chinois avaient déjà quitté les airs. La Chine s’est défendue : ce survol est « complètement normal », a déclaré le ministre chinois des Affaires Etrangères. Revendiqué par le Japon en 1895 après la guerre sino-japonaise, l’archipel n’a été réclamé par la Chine qu’à la fin des années 1960, après la découverte des ressources en gaz qui s’y trouvaient. Depuis septembre et le rachat par le Japon des îles que lui louait jusqu’alors un propriétaire privé, la Chine tente à nouveau de faire valoir ses droits. L’enjeu suscite d’autant plus de tensions que se déroulent dimanche au Japon des élections législatives. Le leader du parti de centre-droit, Shinzo Abe, devrait l’emporter contre le Premier Ministre sortant. Son discours est marqué par une rhétorique nationaliste forte ; il a ainsi évoqué la possibilité d’installer certains membres du gouvernement sur l’archipel.

La Russie Admet qu’Assad Perd le Contrôle en Syrie

« Nous devons regarder les faits : il semble que le gouvernement [syrien] perde progressivement le contrôle d’une partie de plus en plus grande du territoire », a déclaré aujourd’hui le Ministre russe adjoint des Affaires Etrangères, Mikhail Bogdanov. « Une victoire de l’opposition n’est pas à exclure ». C’est la première fois que la Russie, le plus puissant allié du régime de Bachar el-Assad, délivre un tel message. Même si cela n’implique aucun changement dans sa position diplomatique, la déclaration risque d’être perçue par Damas comme une trahison, et d’encourager les Syriens à ne plus soutenir le gouvernement. De leur côté, les Etats-Unis ont confirmé l’usage par le régime syrien de missiles Scuds, des armes de l’ère soviétique utilisées notamment par l’Irak contre Israël lors de la Première Guerre du Golfe. La Coalition Nationale Syrienne, qui fédère les principaux mouvements d’opposition à Bachar el-Assad, a été reconnue hier comme « représentante légitime du peuple syrien » par les Amis de la Syrie, un groupe de près d’une centaine de pays, dont l’U.E., les Etats Unis et les Etats du Golfe.
Syria

Gaz de Schiste : le Royaume-Uni Autorise la Fracturation Hydraulique

Le Royaume-Uni a autorisé le recours à la fracturation hydraulique (“fracking”), une technique de fissuration de la roche dans l’exploitation du gaz de schiste. Cette technique permet d’extraire du pétrole ou du gaz dans les substrats trop denses. L’an dernier, le recours à la fracturation hydraulique avait déclenché deux tremblements de terre de faible impact dans le Lancashire. La méthode était depuis interdite. Le Ministre de l’Energie, Ed Davey, s’est rangé à l’avis des études indiquant qu’une pratique mieux encadrée permettrait de prévenir de tels accidents : « La fracturation hydraulique doit être sécurisée, et nos concitoyens doivent avoir confiance dans sa sécurité », a-t-il déclaré, en soulignant les bénéfices du gaz de schiste qui doit réduire la dépendance énergétique du Royaume-Uni. Selon les opposants, les risques de contamination des nappes phréatiques ne peuvent cependant être totalement écartés. En outre, « même si les ressources en gaz de schiste britannique sont conséquentes et exploitables à bas prix – et c’est une condition loin d’être remplie -, cela ne fera pas nécessairement baisser les prix pour le consommateur », a commenté Jim Watson, professeur à l’Université de Sussex.

Afrique du Sud : Motlanthe se Présentera face à Zuma pour Diriger le Parti ANC

Après des mois d’hésitation, l’actuel Vice-Président, Kgalema Motlanthe, a décidé de se présenter à la tête de l’African National Congress (A.N.C.). Ce parti, au pouvoir depuis la fin de l’Apartheid en 1994, tient son congrès la semaine prochaine. Zuma avait été élu lors du précédent congrès, en 2007, face à Thabo Mbeki. Il est depuis contesté notamment par la section « Jeunes » du parti : on lui reproche son manque de réformes économiques et l’inefficacité de sa lutte contre la corruption. Les alliés de Zuma espéraient jusqu’au dernier moment que Motlanthe se retirerait pour ne pas accroître encore l’atmosphère de divisions qui règne actuellement. Malgré le soutien reçu par le candidat dissident, Zuma devrait être reconduit à la tête du parti.

Share on Twitter    Share on Facebook