Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 11 décembre 2012

Mali : Arrestation du Premier Ministre et Démission du Gouvernement

Hier soir, le Premier ministre malien, Cheick Modibo Diarra, a été arrêté par la junte militaire à l’origine du coup d’Etat en mars, alors qu’il s’apprêtait à prendre un avion pour la France : « Le pays traverse une crise et il bloquait les institutions », a déclaré l’un des porte-parole putschistes. Ce matin, Diarra a annoncé sa démission et celle de son gouvernement. L’intervention des militaires complique une situation déjà tendue par la présence de groupes islamistes et séparatistes au Nord-Mali. L’arrestation et la démission de Diarra remettent la junte militaire, qui avait laissé la place à un gouvernement provisioire, au premier plan : « Il ne s’agit pas d’un [deuxième] coup d’Etat », a démenti le porte-parole de la junte. « Le Président est toujours en place ». Depuis avril, le chef de la junte, le capitaine Amadou Sanogo, a été accusé d’interférer avec l’agenda politique. Il s’est toujours opposé à l’intervention d’une force extérieure pour stabiliser le Nord-Mali alors que Diarra était en faveur d’une aide de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), prête à envoyer 3300 soldats. Un nouveau Premier Ministre devrait être nommé sous peu.

U.S.A. : Al-Nusra sur la Liste des Organisations Terroristes

Le groupe al-Nusra fait désormais partie des organisations terroristes pour les Etats-Unis. Ce groupe, l’un des plus efficaces dans la lutte contre le régime syrien, s’est distingué par ses attentas à la voiture piégée. Les Etats-Unis considèrent que les islamistes d’al-Nusra sont en réalité « une couverture pour Al Qaida en Irak » et « ne reflètent pas les aspirations du peuple syrien, dont une majorité de l’opposition syrienne, qui souhaite une Syrie libre, démocratique et inclusive ». Dimanche, le Conseil National Syrien a déclaré préventivement rejeter « toute accusation d’extrémisme et de terrorisme à l’égard de toute force qui combat le régime syrien ». Rami Abdelrahman, le président de l’Observatoire Syrien des Droits Humains, explique la décision américaine par « le rejet [par al-Nusra] du front politique d’opposition et parce qu’il a une approche différente de la Syrie post-Assad ». L’inscription d’al-Nusra sur la liste des organisations terroristes a pour effet d’interdire à tout Américain d’apporter « du soutien matériel ou des ressources » à ce groupe. Parallèlement, les Etats-Unis se préparent à reconnaître l’opposition syrienne.
Syria

Lieberman : la politique de l’U.E. rappelle « celle des années 1930 »

Le Ministre des Affaires Etrangères israélien, Avigdor Lieberman, fondateur et dirigeant du parti nationaliste Israel Beytenou (« Israël notre maison »), a fortement critiqué l’Union Européenne (U.E.) qui n’a pas réagi au discours du leader du Hamas, Khaled Meshaal : « Une fois encore, l’Europe a ignoré les appels à la destruction d’Israël (…) Nous avons déjà vu cela à la fin des années 1930 et au début des années 1940 lorsque l’Europe savait ce qui se passait dans les camps de concentration et n’a rien fait », a-t-il déclaré. A Gaza ce week-end, Meshaal a appelé les Palestiniens à « ne pas céder un pouce » du territoire historique de la Palestine qui comprend une grande partie de l’Etat hébreu actuel. Le numéro 2 du parti travailliste, Yitzhak Herzog,  a accusé Lieberman de semer « la peur et l’angoisse chez les Israéliens en établissant un lien entre la situation actuelle et l’Holocauste ». Après l’obtention par la Palestine du statut d’Etat observateur non membre des Nations Unies fin novembre, Israël a annoncé la reprise de la colonisation à l’Est de Jérusalem, une décision critiquée par ses alliés de toujours (Etats-Unis et Allemagne notamment). Aujourd’hui, l’armée israélienne a attaqué 3 ONG palestiniennes à Ramallah.

U.K. : Régime d’Exception pour les Eglises sur le Mariage Homo

La Ministre de la Culture britannique, Maria Miller, a présenté aujourd’hui son plan sur le mariage homo et les Eglises au Royaume-Uni. Le mariage homo sera débattu au Parlement britannique à partir de janvier prochain. Une adoption définitive est prévue fin 2013 et les premiers mariages devraient avoir lieu en 2014. Vendredi, le Premier Ministre conservateur, David Cameron s’est dit favorable  au mariage homo à l’Eglise, mais a indiqué qu’il ne voulait obliger aucune institution religieuse à célébrer des mariages homos. La plan présenté par Maria Miller aujourd’hui prévoit qu’aucune institution religieuse ne sera obligée de marier des couples homos. Les institutions religieuses qui le désirent pourront toutefois procéder à des mariages religieux : les Eglises Quaker et Unitarienne ont notamment exprimé ce souhait, mais pas l’Eglise d’Angleterre.

Cartographier la Pollution Sonore des Océans pour y Remédier

Les bruits émis par les activités humaines – navires de commerce, explosions, forages – représentent une pollution sonore pour le milieu marin, les baleines et les dauphins notamment, qui utilisent le son pour communiquer. Si la lumière ne se propage par facilement au fond des océans, il n’en va pas de même du bruit. Mené par l’Agence Nationale Océanique et Atmosphérique, un projet américain a pour but de cartographier la pollution sonore des océans. Il a été lancé en 2010, à l’initiative de Jane Lubchenco, biologiste et première femme à diriger l’Agence. La cartographie permet de prendre conscience de l’ampleur du phénomène : « Quand on voit les cartes, les risques réels que la pollution sonore représente pour la vie marine deviennent impossible à ignorer », commente Michael Jasny, analyste au Conseil de Défense des Ressources Naturelles. Après le diagnostic, la solution consistera à fabriquer des équipements moins bruyants.

Share on Twitter    Share on Facebook