Nos éditions quotidiennes, dans leur forme actuelle, prendront fin le 31 décembre 2013.

Nous faisons le point sur les 18 derniers mois et le modèle actuel d'Evening Edition. Merci de votre soutien.

Mardi 13 novembre 2012

Affaire Petraeus : Mise en Cause du Chef des Troupes Américaines en Afghanistan

Le Général Allen, qui a pris depuis juillet 2011 la suite du Général Petraeus à la tête des 68 000 troupes américaines en Afghanistan, est également mis en cause dans le scandale qui touche son prédécesseur. Le Federal Bureau of Investigation (F.B.I.) examine près de 30 000 pages d’ « échanges inappropriés » entre Allen et Jill Kelley, amie du couple Petraeus et destinataire d’emails de Paula Broadwell, amante et biographe de Petraeus, l’accusant de convoiter son amant. C’est lors de leur enquête sur la source de ces emails que le F.B.I. a découvert la liaison entre Petraerus et Broadwell. La teneur des échanges entre Allen et Kelley n’est pas pour l’instant connue ; le Général se défend de toute mauvaise conduite. Ces révélations mettent en lumière les dysfonctionnements de l’administration américaine et les failles de sécurité : Broadwell a déclaré fin octobre que l’attaque contre le consulat américain de Benghazi, en Libye, était destinée à libérer des prisonniers illégalement retenus par la Central Intelligence Agency (C.I.A.). A la demande du Ministre de la Défense, Leon Panetta, la nomination du Général Allen à la tête des forces américaines en Europe est suspendue. Petraeus a démissionné vendredi de son poste de directeur de la C.I.A.

L’Ancien Directeur de Cabinet de Lula Condamné à près de 11 Ans de Prison

La Cour Suprême brésilienne a condamné à 10 ans et 10 mois de prison et 676 000 reals (€259 000, $330 000) l’ancien directeur de cabinet de l’ancien président, Luiz Inacio Lula da Silva. Jose Dirceu, qui a aidé Lula à fonder le Parti des Travailleurs (P.T.) en 1980, est accusé d’avoir été la tête pensante d’un système de corruption qui a permis d’assurer le soutien de partis politiques alliés au P.T. au pouvoir, alors minoritaire, entre 2003 et 2005. Le cœur du système consistait en versements mensuels conséquents, d’où il tire son nom de « mensalao ». Le scandale a éclaté lorsqu’un parlementaire a accusé le P.T. de verser $10 000 par mois (€7 900) à ses alliés politiques, en 2005. Le procès, qui concerne 37 hommes politiques brésiliens, ne s’est ouvert qu’en août, après des années d’enquête : c’est le plus gros scandale politique depuis la fin de la dictature militaire en 1985. Il témoigne aussi d’une plus grande efficacité face à la corruption. Lula, qui a quitté le pouvoir en 2010, n’est pas mis en cause dans cette affaire, et reste très populaire.

Mise en Cause des N.U. dans la Guerre Civile au Sri Lanka

Un rapport des Nations Unies met en cause l’organisation internationale lors de la guerre civile qui a opposé rebelles Tamouls séparatistes et gouvernement au Sri Lanka entre 1983 et 2009. Le rapport, que s’est procuré la BBC, met en cause l’incapacité des N.U. à prévenir les morts des civils dans les derniers mois du conflit : 100 000 civils seraient morts en tout, dont au moins 40 000 dans les derniers mois. En septembre 2008, les équipes des N.U. avaient quitté les zones de combat. Le rapport met en cause des « manquements systémiques » et une gestion de crise « incohérente » au sein de l’organisation. L’insuffisante expérience des responsables onusiens sur place a conduit à une« culture des concessions » : les équipes des N.U. ont préféré ne pas critiquer le gouvernement pour garantir l’accès humanitaire. L’organisation internationale n’a pas commenté le rapport, mais son Secrétaire Général devrait en tirer les leçons, notamment pour la crise syrienne en cours.

Taxe Carbone : U.E. Suspend l’Extension aux Vols Extra-Européens

L’Union Européenne (U.E.) a annoncé qu’elle renonçait à étendre la taxe carbone mise en place au 1er janvier 2012 pour les vols intra-européens, aux vols en provenance ou en direction de pays hors U.E. «  Nous arrêtons l’horloge pour un an », a déclaré la Commissaire Européenne en charge du Climat, Connie Hedegaard. « Mais soyons clairs (…), il va sans dire qu’en cas d’échec, nous revenons immédiatement au schéma européen actuel. » La suspension intervient pour saluer les progrès faits dans le cadre de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale – une institution spécialisée des Nations Unies – pour établir un mécanisme de marché sur les émissions de CO2. Le mécanisme européen actuel, qui impose aux compagnies aériennes utilisant des aéroports dans l’U.E. de payer une taxe par tonne de CO2 émise, avait été introduit devant l’absence de progrès au niveau international. La Chine, les Etats-Unis et l’Inde y ont toujours été hostile, l’Inde ordonnant à ses compagnies aériennes de ne pas l’appliquer dès avril 2012.

U.K. : Interrogations sur la Manipulation des Prix du Gaz

Après Seth Freedman, Jason Torquado, lui aussi ancien analyste dans l’agence de régulation des prix de l’énergie (Price Reporting Agency), ICIS Heren, indique que les prix du gaz ont pu être manipulés à l’automne 2011. Freedman et Torquado estiment que la façon dont le marché des prix de l’énergie fonctionne rend possible une manipulation des prix de gros par les traders, manipulation qui se répercute ensuite sur le prix de détail. Les prix du gaz sont pour la plupart fixés par des agences dont l’information, incomplète, dépend de transactions opaques faites directement entre vendeurs et acheteurs, sans passer par un marché ouvert, comme pour le pétrole ou les actions. Selon Torquado, le code de conduite incitatif sur lequel se sont mis d’accord les régulateurs n’est pas suffisant. Alerté par Freedman, la Financial Services Authority (F.S.A.) a ouvert une enquête.

 

Share on Twitter    Share on Facebook